Apprendre wordpress : Les étapes incontournables à ne pas sauter

Apprendre wordpress
(Mis à jour le: 22 octobre 2019)

Tout le monde connaît WordPress, mais la majorité le connaît seulement de nom. Il est pourtant facile de faire plus amples connaissances avec lui et ce n’est sans raison s’il figure parmi les CMS (Content Management System ou Système de gestion de contenu) les plus utilisés à travers le monde. Si vous aussi, vous souhaitez l’apprivoiser, par où devez-vous commencer et pourquoi ?

Une petite présentation de WordPress

WordPress est un CMS créé en 2003 puis édité en 2005. C’est l’entreprise américaine Automatic qui en a eu l’idée, mais celle-ci a décidé de l’éditer en Open Source c’est-à-dire que chacun peut télécharger gratuitement. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est autant utilisé.

En tant que système de gestion de contenu, il permet de rédiger et de publier du contenu sur un site web ou un blog. Et ce n’est pas tout puisqu’à travers les multiples fonctionnalités qu’il propose, on peut vraiment personnaliser son site et tout cela, grâce à une interface « WYSIWYG » qui signifie « What You See Is What You Get », soit « Ce que vous voyez est ce que vous obtenez ». Si on devait traduire cette formule, on dira que toutes les fonctionnalités et options que vous voyez dans le CMS vous est accessible pour bien gérer vos contenus.

Pour information, WordPress n’est pas le seul CMS en Open Source aujourd’hui disponible. On peut également citer Joomla, Drupal, Prestashop, Magento … Joomla est celui à qui on le compare le plus souvent surtout lorsqu’on souhaite créer un site vitrine ou un blog. WordPress a toutefois de nombreux avantages sur lui.

Premièrement, sa communauté très active travaille d’arrache-pied pour l’améliorer et toujours le mettre à jour. Deuxièmement, grâce aux nombreux plugins qu’on peut lui rattacher, il est possible d’élargir son champ d’application. Il est, par exemple possible de modifier son site sous WordPress en site e-commerce.

Apprendre wordpress

Les bases à retenir de WordPress

Que vous soyez un parfait débutant ou une personne qui a déjà quelques notions, voici les bases principales de WordPress ou, plus précisément, ses principaux composants :

Le Tableau de bord :

C’est le back-office du CMS c’est-à-dire là où vous allez gérer toute la partie invisible à vos lecteurs comme la publication des textes, leur mise en forme, l’insertion de médias, la correction des pages en erreur, … Dans cette section, vous avez deux composants majeurs à savoir :

  • Accueil :

Dans cette rubrique, vous trouverez de nombreuses autres fonctionnalités telles que Extensions, Press-Minute, Aujourd’hui …

Dans la rubrique Aujourd’hui, vous trouverez toutes les activités qui ont été opérées sur le site pour ce jour précis. Cela concerne le nombre d’articles publiés, le nombre de mots-clés, le nombre de catégories ajoutées, le nombre de commentaires reçus, le nombre d’Extensions utilisées au moment où vous consultez la page … C’est dans l’Accueil que vous trouverez tout ce qui a trait à vos activités.

  • Mises à jour :

Dans la rubrique des Mises à jour, vous trouverez les mises à jour actuellement disponibles donc à vous de voir si vous souhaitez le lancer ou non.

  • Les articles :

C’est dans cette fonctionnalité que vous allez gérer les articles proprement dits. Cette section propose en guise de sous-sections :

  • « Tous les articles » qui vous redirige vers la liste complète de tous les articles présents sur le blog avec leur État (publié, planifié, en corbeille …). Vous trouverez également leur date de publication ou de planification, les nombres de liens internes et externes sur chaque article, la catégorie à laquelle l’article est rattaché …
  • « Ajouter » qui vous permet d’insérer un nouvel article que vous validerez ensuite par publier. Vous pouvez également le planifier pour une date ultérieure.
  • « Catégories » qui vous permet d’ajouter une nouvelle catégorie sur votre blog. Vous remplissez d’abord le formulaire dédié puis vous validez la requête par « Ajouter une nouvelle catégorie ».
  • « Étiquettes » qui permet d’ajouter de nouvelles étiquettes sur votre site ou votre blog.

Les pages :

C’est dans cet onglet qu’il faut se rendre pour ajouter de nouvelles pages au site ou pour gérer vos pages. Là encore, vous avez l’option « Toutes les pages » avec leurs informations détaillées et l’option « Ajouter une nouvelle page ».

Les médias :

Quand vous insérez un article, vous aurez à y insérer des images ou des vidéos. Pour ce faire, soit vous cliquez sur « Bibliothèque » pour revoir les photos que vous avez déjà insérées dans vos précédents articles, soit vous cliquez sur « Ajouter » dans le cas où vous souhaitez télécharger de nouvelles images présentes sur votre ordinateur ou un périphérique de l’ordinateur.

Le design :

WordPress permet également de soigner l’apparence d’un site ou d’un blog. Pour gérer cet aspect, vous disposez de quatre sous-sections à savoir :

  • Thèmes : c’est là que vous définissez votre habillage graphique. Vous pouvez utiliser l’un des modèles proposés ou installer un nouveau thème en fonction de vos besoins.
  • Widgets : c’est le système qui vous permet d’ajouter de nouvelles fonctionnalités à votre back-office. Les widgets sont effectivement considérés comme des extensions. Pour les utiliser, il vous suffit de cliquer sur la fonctionnalité qui vous intéresse et de la faire glisser vers la colonne de droite. Celle-ci y apparaîtra automatiquement.
  • Éditeur : c’est là où on parle le langage des codes. Si vous ne le maîtrisez pas encore, mieux vaut s’abstenir d’y toucher, mais si vous avez déjà des notions, voire des connaissances, vous pouvez les utiliser pour programmer votre blog.

A part ces trois sous-sections, vous y trouverez également l’option Menus qui regroupe diverses fonctionnalités.

Apprendre wordpress

Les outils :

Ici, on retrouve trois sous-section dont les fameux « Importer » et « Exporter ». Le premier permet d’importer un autre blog depuis une plateforme différente en l’insérant sur WordPress. C’est une astuce ingénieuse et facile à utiliser. A l’inverse, le second permet d’exporter un blog depuis une autre plateforme.

Les extensions :

Dans cette partie, vous pouvez retrouver tous les plugins que vous avez déjà installés dans votre back-office. Dans l’onglet « Extensions installées », vous pouvez voir leur liste complète, en en désactivant, en en activant ou en en modifiant certaines d’entre elles.

Vous avez également les onglets Editeur pour la programmation et la partie Ajouter pour installer les nouveaux plugins dont vous avez besoin.

Les utilisateurs :

Avec WordPress, il est possible d’ajouter de nouveaux utilisateurs à un site ou à un blog. Pour ce faire, vous cliquer sur « Ajouter » puis vous remplissez le formulaire qui s’affiche. Celui-ci demande des informations sur le nouvel utilisateur. Parmi les données importantes, il y a le rôle que ce dernier va jouer.

Dans le cas où vous souhaitez modifier des informations rattachées à votre profil, il vous suffit de vous rendre sur « Votre profil ».

Et bien sûr, vous avez l’option « Tous les utilisateurs » pour savoir qui gèrent le site et quels sont leurs rôles respectifs.

Les réglages :

Cette partie concerne le statut global de votre site ou de votre blog. Parmi les sous-sections majeures qu’il faut modifier, vous avez :

  • Les réglages généraux qui concernent le slogan, le titre du blog, le format de la date et de l’heure, le fuseau horaire auquel le site est lié, …
  • Les réglages de lecture : vous devez y mentionner le nombre d’articles qui va apparaître aussi bien sur la page d’accueil que sur les autres pages du site.
  • Discussions : cette partie concerne la modération des commentaires. C’est là que vous pouvez autoriser ou refuser l’accès à un nouveau commentaire.
  • Permaliens : grâce à cette fonctionnalité, vous pouvez avoir des Urls plus claires. Pour ce faire, vous devez d’abord cocher sur « structure personnalisée » puis vous remplissez seulement la case avec le code « / %postname %/ »
  • Dans médias ; vous définirez, ici, la taille des images. Grâce à elle, vous n’aurez pas besoin de retoucher vos images sur un autre logiciel puisque cette fonctionnalité de WordPress vous permet directement de le faire.

Apprendre wordpress

La création de sites sur WordPress

Maintenant que vous avez une idée des différentes fonctionnalités de base de WordPress, vous pouvez y ajouter des contenus sans difficultés. Mais dans le cas où on souhaite utiliser le CMS pour la création d’un site, comment s’y prend-on ?

Nom de domaine :

Avant toute chose, vous devez choisir un nom de domaine lequel doit refléter vos activités, vos mots-clés ou simplement le nom de votre entreprise ou de votre marque. Une fois le nom trouvé, vous y rajouter le.eu, le .com, le .fr, le .org, le .net …selon vos envies. Vous devez enfin réserver ce nom de domaine pour que personne ne vous copie, car cela risquerait de générer un quiproquo durant le référencement.

Hébergeur :

Vous avez l’embarras du choix, mais vous devez décider si vous souhaitez un hébergeur mutualisé ou dédié. C’est à vous de voir, mais une fois cette étape remplie correctement, il ne vous reste plus qu’à passer à la création proprement dite du site.

Thème :

Pour ajouter un thème, vous devez d’abord vous rendre dans « Apparences » puis cliquez sur « Thèmes ». Plusieurs thèmes gratuits s’affichent et il vous suffit de cliquer sur « Ajouter » sur celui que vous avez choisi. Clairement dit, le thème concerne le graphisme du site ou du blog. Son choix doit être fait de manière réfléchie, car il doit se référer à votre univers. Vous pouvez alors modifier les couleurs du template en fonction de vos besoins, ajouter un logo, modifier l’en-tête, ajouter une image de fond …

Apprendre wordpress

Pages :

A ce stade, vous devez d’abord créer les pages essentielles de votre site comme le Blog, A propos, Liens utiles, … Une fois que c’est fait, vous pouvez commencer à publier des articles. Pour leur rédaction, vous pouvez, bien évidemment la faire vous-même, mais vous pouvez également confier cette partie à une agence spécialisée pour gagner du temps.

Plugins :

WordPress est géré par une communauté. Chaque membre de la communauté peut l’améliorer en fonction de ses observations. Parmi les améliorations courantes effectuées, il y a les mises à jour, mais aussi les nouveaux plugins. N’hésitez pas à les installer à votre outil pour un champ d’action plus large.

Parmi les plugins basiques recommandés, il y a Yoast SEO, Google Analytics for WordPress, Google Sitemaps XML, …

Faire connaître votre site :

Maintenant que vous avez ouvert un site, vous devez le promouvoir et le faire connaître du grand public. Pour ce faire, le référencement naturel est une base sine qua non, mais il ne fait pas tout. Vous devez également utiliser divers outils pour partager vos articles sur les réseaux sociaux.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *