Comment créer un site e-commerce avec Shopify ?

Comment créer un site e-commerce avec Shopify ?
(Mis à jour le: 13 mai 2020)

Lorsqu’on parle de créer un site e-commerce, les langues se délient autour de vous et vous entendrez parler de quelques grands noms du secteur. Il y a notamment Prestashop, Magento, WooCommerce et Shopify. Aujourd’hui on va s’attarder sur la création d’une e-boutique avec Shopify.

Shopify en quelques mots :

Shopify qu'est-ce que c'est ?

Shopify en quelques mots

Puisque désormais, votre destin sera celé à   celui de Shopify, la moindre des choses c’est d’apprendre à le connaître.

Il s’agit d’un CMS e-commerce hébergé qui vous donne accès à tous les éléments dont vous avez besoin pour créer votre boutique en ligne. Il a été créé en 2004 à Ottawa et a depuis aidé à la création de plus de 200 000 boutiques en ligne. En 2014, de nombreux changements ont été apportés au logiciel dans le cadre d’une amélioration de ses fonctionnalités. Cela lui a permis de renforcer davantage sa présence auprès des e-commerçants.

Contrairement aux autres solutions pour créer des e-boutiques, Shopify donne l’avantage de pouvoir être utilisé même par ceux qui n’ont aucune compétence technique particulière. Dès lors que vous savez lire et suivre un guide ou un tutoriel, vous arriverez à concevoir votre propre boutique en moins d’une heure.

En savoir plus :  Comment bien choisir son prestataire E-commerce ?

Si vous hésitez encore à le choisir, voici quelques-uns de ses avantages :

  • Il propose de très nombreuses fonctionnalités qui permettent de personnaliser sa boutique et de la démarquer de celle des concurrents.
  • Il met à la disposition de ses utilisateurs un grand nombre de templates performants et au design supérieur.
  • Il est possible d’y rattacher des outils de tracking pour pouvoir suivre et analyser l’évolution de son e-boutique.
  • Il dispose d’un App Store très bien fourni auprès duquel on peut s’équiper pour booster davantage les fonctionnalités de notre magasin en ligne.
  • Il propose un niveau de paramétrage SEO pousse pour nous aider facilement à promouvoir nos produits sur Internet.
  • Il donne accès à une interface très facile à utiliser même pour les grands débutants.
  • Il propose des tarifs corrects et compétitifs. Notez que pendant les premiers 14 jours, vous pourrez l’utiliser gratuitement en guise de période test. Et si vous décidez finalement de l’adopter, vous aurez accès à des thèmes, templates et plugins gratuits. Les versions payantes restent néanmoins les plus performantes en termes de personnalisation, mais vous pourrez toujours commencer par les versions gratuites le temps que les ventes décollent.

Si vous êtes convaincu, que le tutoriel commence !

Lire aussi – Création de site e-commerce : quel logiciel choisir ?

Créer sa boutique en ligne avec Shopify : les étapes

Étape n°1 : Sinscrire sur Shopify

Comment avec n’importe quel logiciel, on commence toujours par l’inscription. Pour ce faire, vous vous rendez sur la page d’accueil de Shopify, vous saisissez l’adresse mail que vous souhaitez utiliser en tant que login pour vous connecter à votre compte et puis vous remplissez le formulaire d’inscription.

Ce dernier se subdivise en deux parties : une pour les informations personnelles vous concernant et une autre pour votre projet.

Vous aurez alors à décliner votre nom, prénom, adresse … puis vous aurez à répondre à deux petites questions à savoir :

  • Est-ce que vous vendez déjà des produits ?
  • Quel chiffre d’affaires vous faites-vous sur une année ?

Une fois le formulaire dûment rempli, vous obtenez un compte donc il ne reste plus qu’à le configurer.

Étape n°2 : Configurer son site e-commerce

Une fois que vous aurez obtenu votre compte, vous atterrirez sur le tableau de bord de l’espace administrateur. C’est là que vous pourrez personnaliser votre e-boutique en y ajoutant de nouveaux produits, en gérant les commandes, en ajoutant de nouveaux canaux de vente, en consultant les ventes, en gérant les livraisons, en configurant les modes de paiement … C’est donc le poste de commande de la boutique en ligne.

Pour la configuration, vous devez y aller par étape.

  • Le choix du thème :

Le thème va définir votre identité auprès des internautes. Il est donc important de bien le choisir et surtout d’être à l’aise avec. Évitez de choisir un thème qui ne vous plait pas, car après tout, vous aurez à l’utiliser tous les jours.

Dans sa boutique, Shopify propose une large variété de thèmes lesquels sont tous certifiés par les designers. Pour y accéder, il faut se rendre dans le navigateur de thèmes.

Comme on l’a dit plus haut, certains sont payants alors que d’autres sont gratuits, mais dans leur ensemble, ils s’accompagnent tous d’une liste de modifications possibles à réaliser. Les versions payantes ou Premium donnent plus de choix, mais le fait que les versions gratuites peuvent aussi être modifiées est déjà une bonne chose.

Dans les deux cas, les modifications à entreprendre ne requièrent aucunement des connaissances poussées en informatique. Vous n’aurez effectivement pas à toucher aux codes des thèmes proposes sauf si vous souhaitez y apporter des changements importants. Dans ce cas-là, vous aurez à modifier le code HTML et CSS de votre site. Là encore, Shopify propose une solution intéressante aux e-commerçants : la possibilité de faire appel à ses experts pour les modifications complexes.

Pour trouver le thème idéal, vous pouvez filtrer les propositions de Shopify. Il y a d’abord le critère Premium ou gratuit, mais pas seulement. Vous pouvez aussi filtrer les résultats par ordre de récence, par ordre de prix ou par type d’activités.

Pour vous assurer que c’est le bon, cliquez sur le thème qui vous intéresse pour accéder aux détails. Vous saurez alors s’il est Responsive et pourrez lire les avis des autres utilisateurs. Pour visualiser ce qu’il donne sur votre future boutique, lancez la démo et consultez les pages qui se suivent. Cela vous donne exactement un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler votre e-boutique si vous l’adopter. Pensez aussi à essayer les différentes apparences possibles si le thème choisi le permet. Et sachez que certains d’entre eux vous autorisent à changer l’emplacement des différents éléments d’une page web. Vous pouvez notamment déplacer les images sur la gauche ou sur la droite, les centrer …

Surtout, prenez votre temps au niveau de cette étape avant la validation finale et essayez autant de thème que nécessaire pour trouver le bon. Ne vous limitez pas seulement aux versions gratuites, souvent visuellement pauvres, mais testez aussi les versions Premium, car vous pourrez être agréablement surpris. Gardez en tête que ce thème sera le premier élément que les internautes (et futurs clients) verront. Si dès le départ, vous choisissez un modèle terne et peu attirant, les clients s’en iront immédiatement et il y a peu de chance qu’ils reviennent.

A lire : Prestashop, Shopify et Woocommerce : lequel choisir pour créer son site e-commerce ?

  • La validation du thème :

Après les démonstrations faites, vous vous êtes enfin décidé à passer à la validation ? Rien de plus simple. Cliquez sur celui que vous souhaitez adopter pour afficher les détails puis au choix :

  • Soit vous cliquez sur ” Buy Theme ” s’il s’agit d’un modèle Premium ;
  • Soit vous cliquez sur ” Install Theme ” s’il s’agit d’un modèle gratuit.

Poursuivez ensuite en cliquant sur ” Publish as my shops theme ” et voilà, vous avez ajouté le thème sélectionné à votre boutique. Sachez que même si vous avez fait votre choix, vous pourrez toujours le changer ultérieurement quand vous en ressentirez le besoin. En attendant, vous pouvez en modifier l’apparence pour y apporter quelques touches personnelles.

  • La modification de l’apparence du thème :

Pour modifier le thème, rendez-vous dans l’onglet ” Go to your theme manager “. Vous cliquez alors que le menu Thèmes et l’interface affichera alors celui que vous avez validé. Divers boutons s’affichent en haut à droite de l’interface et ces ceux-là que vous allez utiliser pour différencier votre e-boutique de celle des concurrents. Parmi les fonctionnalités proposées, il y a :

  • Les trois petits points qui permettent d’éditer le HTML/CSS, de changer le nom du thème, de changer la langue (notez que Shopify est par défaut édité en anglais donc si vous souhaitez ouvrir une boutique en ligne francophone, il faut changer la langue en français), de dupliquer le thème ce qui peut être utile dans le cas où on souhaite y apporter de grands changements, télécharger le fichier du thème …
  • L’œil : ce bouton permet de visualiser le rendu du thème et des changements apportés.
  • Customize theme : ce bouton donne accès aux différents réglages du thème en front-office c’est-à-dire en visualisation directe. Il aide à réaliser des petits tests rapides comme le choix des couleurs ou de la typographie. Il permet aussi d’accéder au footer, au header, au menu, aux logos …

Même si vous ne souhaitez pas modifier l’apparence du thème choisi, il est conseille de tester cette fonctionnalité pour vous familiariser avec le back-office de votre e-boutique.

Créer un e-Commerce avec Shopify

Comment créer un e-Commerce avec Shopify ?

Étape n°3 : Ajouter des produits sur le site

Maintenant que vous avez fini la configuration de base, il est temps d’étoffer votre catalogue en y ajoutant les produits à vendre.

Depuis votre tableau de bord, cliquez sur l’onglet Products. Une nouvelle page s’affiche avec un bouton ” Add a product “ (Ajouter un produit). Vous cliquez dessus pour accéder à la page produit à remplir. Sur cette dernière, il faut renseigner :

  • Le titre du produit
  • La description détaillée
  • Les images : pensez à mettre plusieurs images pour que le client puisse en avoir un aperçu sous tous les angles
  • Le prix et les modalités de paiement : précisez si le prix affiché est en TTC ou en HT
  • Les modalités de livraison
  • La zone ” Visibility ” : cette catégorie se situe à droite de l’éditeur. Vous pourrez y planifier la date de publication ou décidez de le publier immédiatement après sa validation.
  • La zone ” Organization ” : cette fonctionnalité vous permet d’affecter le produit à une catégorie et à une marque. Puisque vous en êtes à votre tout premier produit, remplissez seulement le champ ” Product Type ” pour l’affecter tout en créant une nouvelle catégorie. Notez qu’il est possible de créer d’autres catégories à part en vous rendant dans la section qui y est dédiée. Quant à la marque, vous devez seulement renseigner le champ ” Vendor ” et vous aurez une nouvelle marque enregistrée dans votre boutique.
  • Le champ de recherche permet d’ajouter différents tags au produit et de l’insérer à une collection qu’il faudra enregistrer auparavant.
  • Les caractéristiques : il vous suffit seulement de renseigner les différentes caractéristiques du produit. Dimensions, poids, couleur, taille, matière, puissance …

Quand vous aurez tout bien enregistré, il ne vous reste plus qua cliquer sur l’onglet ” Save Product “. Le bouton se trouve en haut à gauche de l’interface.

Étape n°4 : Ajouter des collections de produits

Comme dit plus haut, les collections doivent être ajoutées avant l’ajout des produits pour pouvoir les y affecter ensuite. Toutefois, si vous avez oublié cette étape, surtout qu’au tout début du lancement d’une e-boutique, on ne sait pas encore de quelles collections on va disposer, vous pouvez toujours le faire après.

Cela signifie-t-il que vous allez devoir reprendre tous les produits déjà enregistrés pour les affecter un à un à une collection ? La réponse est non. Vous devez seulement vous rendre sur l’interface ” Products ” puis y sélectionner les produits qui doivent être affectés a une même collection. Cliquez ensuite sur ” Bulk actions ” puis sur ” Add to collection “.

Pour précision, la collection se réfère à une catégorie de produits. Chaque fois que vous en créez une, elle va apparaître sur la page d’accueil. Vous pouvez en créer autant que nécessaire sur votre e-boutique selon l’ordre que vous souhaitez y instaurer. Alors que chez certains magasins en ligne, on a des collections du genre Homme-Femme-Enfants, chez d’autres, on aura d’autres critères comme la couleur, la taille, le type de produits (pantalons, chaussures, lingeries, …) et parfois même la saisonnalité des produits (été, hiver, …). Il va de soi qu’un produit peut être affecté à différentes collections comme par exemple des chaussures pour femmes.

Les catégories ou collections aident les internautes à naviguer facilement sur votre site. Même si vous pouvez en créer plusieurs, faites quand même garde à ne pas en abuser. Pour ne pas décourager vos futurs clients, il est essentiel que le nombre de clics entre la page d’accueil et la fiche produit soit réduit au minimum. On évitera donc de mettre trop de sous-sous-catégories qui peuvent lasser à partir d’un certain seuil et qui n’est pas bon pour le référencement.

Lorsque vous aurez fini d’enregistrer vos catégories définissez maintenant la manière d’y affecter vos produits. Vous pouvez le faire manuellement au fur et à mesure que vous publiez vos fiches produits ou programmer le site pour que les ajouts se fassent automatiquement.

Étape n° 5 : Ajouter une réduction sur les produits

Dans le cas où vous souhaitez offrir quelques offres promotionnelles à vos clients, c’est dans la rubrique ” Discounts ” que vous devez aller. Une fois sur cette page, cliquez sur ” Add discount “. Vous atterrissez à nouveau sur une nouvelle page sur laquelle vous devez renseigner :

  • Le code promotion : vous devez cliquer sur ” Generate code ” pour en obtenir
  • La forme de la réduction proposée : allez-vous appliquer une réduction de prix sous forme de pourcentage ou de somme fixe sur les produits concernés ? Ou préférez-vous offrir la livraison ?
  • Le produit concerné : sur lequel de vos produits va porter la réduction ?
  • La validité de la promotion par acheteur : un même acheteur va-t-il pouvoir utiliser le même code plusieurs fois ou non ? Ici, un acheteur équivaut à une adresse e-mail. Cela signifie que si une même personne utilise plusieurs e-mails depuis différents postes, elle pourra en bénéficier plusieurs fois.
  • La date de validité de la promotion : vous devez préciser une date de prise d’effet et une date de fin.

En savoir plus – Combien coûte un site E-Commerce ?

Étape n°6 : Ajouter des pages sur la boutique

Les pages ne sont pas vraiment une priorité sur les e-boutiques, mais elles ne sont pas à négliger pour autant. Ces dernières informent souvent les internautes sur votre identité et contribuent à obtenir leur confiance. Un site e-commerce qui ne propose ni adresse ni contact et encore moins une page CGV (conditions générales de vente) reste quand même peu sécurisé par rapport à un autre qui joue la carte de la transparence jusqu’au bout. Il va de soi que les clients feront plus confiance à ce dernier qu’au premier.

Il ne faut donc pas le négliger d’où la nécessité de créer quand même quelques pages de base sur le site. Pour en créer, vous devez aller dans l’onglet ” Online Store ” puis cliquez sur Pages. Effectuez ensuite un autre clic sur ” Add page “. Remplissez le formulaire en renseignant les champs demandés puis enregistrez-le tout en cliquant sur ” Save “.

Une fois ces étapes accomplies, il est possible de rattacher les pages au menu principal. Pour ce faire, rendez-vous dans l’onglet Navigation puis descendez au niveau de la partie ” Menu items “. Il vous suffira de renseigner cette zone en fonction de vos besoins c’est-à-dire affecter la nouvelle page au menu ciblé, ajouter une adresse web …

Étape n°7 : Gérer les modes de paiement

Qui dit site e-commerce dit paiement en ligne. Avant de mettre votre nouvelle boutique en ligne, il faut donc configurer aussi les moyens de paiement. Pour ce faire, rendez-vous dans la rubrique ” Payments “. La page qui s’affiche propose déjà quelques moyens de paiement par défaut comme Paypal ou encore le paiement par carte de crédit. Vous n’êtes pas obligé de tous les valider, mais à chaque option acceptée, vérifiez toujours le prix et le taux de commission.

Il faut savoir que certains systèmes de paiement prélèvent un petit pourcentage sur la transaction en cours en guise de commission. D’autres proposent, quant à eux, une somme fixe en contrepartie de l’utilisation de leur service. Il est conseillé de se renseigner auprès de ces systèmes avant de les valider. Cela vous évitera quelques déconvenues et vous permettra de fixer le prix de vos produits en conséquence.

Dans le cas où vous validez le paiement par carte bancaire, les e-boutiques Shopify n’acceptent que les cartes VISA et Mastercard. Et pour ce qui est de PayPal, il est déjà très utilisé pour les ventes en ligne.

Une autre alternative consiste à faire passer les clients sur une page de paiement extérieure au site e-commerce puisqu’appartient à un établissement collaborateur de Shopify. Dans ce cas-là, la passation de commande se fait sur le magasin en ligne, puis arrivé au stade du paiement, le client sera redirigé sur une page externe pour y renseigner des coordonnées bancaires. Une fois les données enregistrées et qu’il clique sur l’étape suivante, il se retrouve à nouveau sur le site pour valider la commande sur la page de confirmation.

Il est très important de noter que deux types de commissions seront prélevés sur chaque transaction. Il y a celle des passerelles de paiement et celle de Shopify. Le montant de la commission de Shopify varie en fonction de la formule tarifaire que vous avez choisie.

On distingue trois types de formules tarifaires à savoir :

  • La formule Basic Shopify : c’est l’offre de base pour laquelle les frais élèvent à 2 %.
  • La formule Shopify pour laquelle ils se chiffrent à 1 %.
  • La formule Advanced Shopify pour laquelle les frais élèvent à 0,5 %.

Ainsi, si vous choisissez la formule de base, les commissions de Shopify seront plus élevées. Ce sera un critère à prendre en compte avant de vous décider sur l’option à choisir. Si vous pensez faire un tabac dès la première année d’existence, n’hésitez pas à choisir la formule Premium. Par contre, si vous estimez un seuil de vente limite à une centaine par an, mieux vaut commencer par la formule de base. Vous pourrez toujours migrer vers les offres supérieures quand vous verrez vos ventes grimper.

Étape n°8 : Paramétrer la rubrique Réglages ou “Settings “

Vous vous dites sûrement que les essentiels de votre site ont été enregistrées et que vous pouvez le mettre en ligne. Pas encore cependant. Il reste encore quelques réglages importants à ne pas oublier. Cela concerne :

  • Le mode de livraison :

Pour paramétrer les modalités de livraison, il faut vous rendre dans la rubrique ” Settings ” puis cliquer sur ” Shipping “. Si au tout début, vous avez enregistré votre adresse, vous aurez déjà le champ ” Shipping Origin ” rempli. Si ce n’est pas le cas, il faut le renseigner. Dans le cas où vous souhaitez la changer par une autre, cliquez sur ” Edit address ” et remplacez-la.

Dans la partie ” Zones and rates “, les informations concernant la livraison vont apparaître notamment le poids de la marchandise à livrer et le montant du service. La zone de livraison sera également précisée. Si la livraison s’effectue au sein du pays où la boutique a son siège, il faut mettre ” Domestic ” au niveau de la zone de livraison. Dans le cas contraire, il faut marquer ” Rest of world “.

  • Les taxes appliquées :

Concernant les taxes, il faut toujours partir de la rubrique ” Settings ” pour ensuite se rendre à l’onglet ” Taxes “. Sur la page d’atterrissage, vous devez préciser comment les taxes vont être appliquées sur vos produits. Par défaut, le champ ” All taxes are included in my prices ” ce qui signifie ” toutes les taxes sont comprises dans mes prix ” est coché. Si vous le maintenez coché, tous les prix qui s’affichent sur votre e-boutique sont en TTC. Dans le cas où vous souhaitez le décocher, les prix passeront en HT et dans ce cas-là, il faudra bien préciser le montant de la taxe qui est généralement de 20 %.

Sur l’interface que verront les internautes, la taxe comprise sera mentionnée par la mention ” Charge taxes on this product “. S’il est coché, le prix est en TTC. Dans le cas contraire, il est en HT donc prévoir des sous en plus pour la facture finale.

  • Les informations générales :

Comme on a dit plus haut, les informations concernant votre entreprise permettent d’attirer facilement la confiance des clients. Il faut donc veiller à ce que les informations générales la concernant soient bien enregistrées. Pour ce faire, il y a l’option Page, mais pas seulement. Vous pouvez aussi vous y prendre en passant par la rubrique ” Settings ” puis en cliquant sur ” General “. La page qui s’affiche demande quelques renseignements dont les plus importants à fournir sont :

  • ” Store details ” : ce champ demande à connaître le nom de la boutique en ligne et les adresses email qui s’y réfèrent.
  • ” Store address ” : ici, il faut décliner l’adresse de la boutique c’est-à-dire le siège où vous avez vos bureaux, vos entrepôts …
  • ” Standards and formats ” : quelle devise utilisez-vous ? A quel fuseau horaire appartenez-vous ? …
  • Le système de paiement :

Avez-vous testé, au moins une fois, votre système de paiement après l’avoir paramétré ou après y avoir apporté des changements ? Cette étape d’essai est primordiale puisque vous permettra d’apporter les dernières retouches et modifications avant d’ouvrir la boutique au public. Glissez-vous alors dans la peau d’un client et commencez le test par le biais du  ” Bogus Gateway “. Comment s’y prendre ?

  • Allez dans la rubrique ” Payements “
  • Cliquez sur ” Accept credit cards “
  • Déroulez la liste ” Select a Credit Card Gateway “
  • Rendez-vous dans ” Other “
  • Sélectionnez ” Bogus Gateway “
  • Cliquez sur ” Activate “
  • Rendez-vous sur votre nouvelle e-boutique et passez une commande quelconque comme tout simple internaute
  • Enregistrez, sur le formulaire de validation de paiement, les données suivantes : numéro carte de crédit, le CVV ou code de vérification que l’on trouve derrière votre carte et date d’expiration (optez pour une date postérieure).

Si vous souhaitez faire un test avec votre vrai compte bancaire, partez toujours de la rubrique Paiement puis passez la commande comme n’importe quel client. Arrivé sur le formulaire de paiement, entrez vos coordonnées bancaires puis annulez aussitôt la commande. L’objectif ici c’est de savoir si le paiement que vous avez fait avec votre carte a été enregistré ou non sur l’interface de paiement. Si tel est le cas, alors votre boutique est presque prête à être mise en ligne.

E-boutique avec Shopify

E-commerce: Le Guide Complet pour Ouvrir sa e-boutique avec Shopify

Étape n°9 : Mettre l’e-boutique en ligne

Vous voilà arrivé à la dernière étape de la création de site e-commerce avec Shopify. La mise en ligne est effectivement le bouquet final, mais avant cela, il reste encore une dernière étape à remplir. Il s’agit notamment du choix du nom de domaine :

Comme tout autre site web, vous avez besoin d’un nom de domaine pour exister sur Internet. Pour ce faire, vous avez deux options :

  • En acheter un auprès de Shopify : dans ce cas-ci, le nom de domaine sera rattache au magasin en ligne. Son coût moyen tourne autour de 20$ par an. C’est la technique la plus simple surtout si vous n’avez aucune notion en termes d’hébergement web qui est une autre facette indispensable pour créer un site. De plus, il vous évitera un autre travail fastidieux : celui de transférer le NDD acheté sur une autre plateforme vers Shopify. Non seulement, c’est une tâche compliquée, mais elle demande plus de temps ce qui n’est pas dans votre intérêt.
  • En acheter un auprès d’un distributeur autre que Shopify : du point de vue prix, cette solution est moins onéreuse, mais plus complexe à mettre en place. En moyenne, elle coûte un peu moins de 1$ ce qui est très intéressant. Ne vous y risquez toutefois pas sauf si vous avez des compétences techniques et informatiques spécifiques. Ces dernières vous seront plus qu’utiles pour enregistrer votre DNS.

Maintenant vous pouvez mettre votre boutique en ligne. Ne la laissez toutefois pas à l’abandon, mais gardez en permanence un œil sur elle pour analyser sa progression. N’oubliez pas d’optimiser votre boutique en ligne afin de booster vos ventes.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *