Comment optimiser ses articles via WordPress ?

Comment optimiser ses articles via Wordpress ?
(Mis à jour le: 21 janvier 2020)

L’optimisation des textes web ne passe pas uniquement entre les mains du rédacteur. Le webmaster joue aussi un rôle majeur puisque c’est lui qui a accès à l’éditeur à savoir WordPress. Savez-vous que par le biais de cet éditeur, il est possible d’optimiser vos articles ? Voici comment vous y prendre …

Soigner le permalien ou URL de la page

L’URL doit donner des informations claires aux moteurs de recherche pour leur indiquer globalement le contenu de la page. Si ce n’est pas le cas, ils ne pourront pas l’indexer et au final, l’URL et la page seront tout bonnement inutiles.

Pour éviter cela, il faut revoir vos URLs en les rendant lisibles. Cela se fait par le biais de WordPress. Il faut savoir qu’à défaut de paramétrage, l’éditeur va créer automatiquement des permaliens avec un point d’interrogation et des chiffres qui font office d’Id de l’article. On obtiendra alors des URLs de type https://www.nomdedomaine.com/p?=645284572.

Comment Google peut-il deviner le contenu de la page avec une telle URL ? C’est tout simplement impossible. Afin de ne plus avoir ce genre de liens sur son site, il faut les modifier avant même de valider la publication de l’article. Deux options sont possibles :

Modification directe sur l’article en cours de publication :

Commencez alors par entrer le titre et l’article dans l’éditeur puis enregistrez-le dans le brouillon. Une fois que c’est fait, voyez juste en dessous du titre le permalien généré automatiquement. Appuyez sur Modifier puis ajoutez-y les mots-clés importants à séparer par un tiret haut « – ». Validez-la avec OK et vous aurez une URL lisible et claire. Vous pouvez maintenant continuer la publication du billet.

Configuration de l’outil de réécriture d’URL de WordPress :

Cette option est la plus pratique puisque vous évite de modifier l’URL à chaque fois. Ici, on va directement configurer l’outil de réécriture des permaliens. Pour ce faire, il faut se rendre dans la rubrique Réglages de l’éditeur puis d’appuyer sur Permaliens. Plusieurs choix s’affichent ensuite donc à vous de choisir la structure souhaitée. De préférence, on choisira « Nom de l’article », mais il est aussi possible d’opter pour « Structure personnalisée » pour pouvoir mettre le mot-clé de chaque page au début du lien.

Comment optimiser ses articles via WordPress ?

Optimiser les articles publiés sur WordPress

Remplir le titre SEO

Google est très attaché à ce titre puisqu’il lui permet, une fois encore, de connaître le contenu de la page. Il est donc important pour le référencement naturel. Il influe également sur le trafic du site puisqu’en le voyant parmi les résultats affichés par les moteurs de recherche, l’internaute peut décider de cliquer dessus ou non. Il va de soi qu’un mauvais titre SEO n’attirera personne d’où l’intérêt de le rendre accrocheur.

Sur WordPress, le titre SEO doit être inséré dans une case spécifique. Pour la faire apparaître, il vous faut d’abord installer un plugin comme Yoast SEO ou encore All-in-one SEO Pack. Ces derniers permettent de modifier le title SEO rapidement.

Lorsqu’ils sont installés, vous devez vous rendre en bas de la page de publication pour le modifier. Vous cliquez ensuite sur Modifier l’extrait puis les cases Titre SEO, Identifiant et Meta description apparaissent. Il ne vous reste plus qu’à modifier le Titre SEO et la Meta description, si vous l’avez déjà rédigée.

Une fois que c’est fait, vous cliquez sur Fermer l’éditeur d’extrait et c’est tout.

Depuis l’éditeur, il est possible de paramétrer le plugin de sorte à ce qu’il utilise automatiquement le titre de l’article comme titre SEO. Cela fait gagner du temps, mais il est préférable de rester sur deux titres différents, chacun, de qualité.

Renseigner la Meta description

Pour la remplir, il faut suivre le même parcours qu’avec le Titre SEO puisque les deux apparaissent dans le même extrait.

Ce qu’il faut savoir à propos de la Meta c’est qu’elle joue également un rôle majeur pour l’indexation de votre page par Google. En tant que courte description du contenu, il lui donne les informations capitales.

Il en va de même pour les internautes qui peuvent y voir un aperçu du contenu de la page. La meta description peut alors les encourager à cliquer sur le lien du site ou à passer leur chemin. Il arrive effectivement que les internautes ne font que survoler votre site sur la page des résultats de recherche pour ensuite cliquer sur les sites concurrents. Cela survient lorsque votre Titre SEO et meta description sont de mauvaise qualité ou dupliqués. Il faut les soigner et surtout les rendre uniques.

Il est également possible de paramétrer une description par défaut pour la meta description, mais cela est peu recommandé. Il reste conseillé de la personnaliser pour qu’elle soit vraiment unique.

Comment optimiser ses articles via WordPress ?

Utilisez les catégories et les étiquettes pour mieux répertorier vos contenus web

Utiliser les catégories et les étiquettes

Les catégories permettent d’assigner un article à une rubrique précise. Leur utilisation aide à mieux structurer le site et à faciliter la navigation des internautes. Elles aident également les moteurs de recherche à comprendre globalement le site et ses contenus. Notez bien que si vous avez plusieurs catégories et sous-catégories, paramétrer le fil d’Ariane facilitera la consultation du site. Pour ce faire, rendez-vous dans le menu Yoast SEO puis allez dans « Réglages Généraux ». Optez ensuite sur « Fil d’Ariane » puis paramétrer le formulaire qui s’affiche.

Les étiquettes, quant à elles, visent à mettre en avant les thématiques principales de chaque article. En en insérant, les moteurs de recherche ont plus d’informations sur le contenu.

Dans l’éditeur, vous pouvez créer, en quelques secondes, de nouvelles catégories et étiquettes pour mieux répertorier vos contenus.

Référencer les images

Quand vous insérez des images dans vos articles, il ne faut pas oublier de les optimiser. Pour ce faire, il faut renseigner son titre et son texte alternatif que l’on appelle « balise alt » dans le jargon HTML.

Pour ce faire, rendez-vous dans l’onglet « Médias » de l’éditeur, cliquez sur l’image à référencer et compléter le formulaire. Il ne vous reste plus qu’à enregistrer les modifications.

Chaque image doit bénéficier d’une optimisation sur-mesure. Cela doit être faite que ce soit pour les images insérées dans le corps du texte ou pour l’image à la une.

Et toujours en parlant d’images, veillez à ce qu’elles soient libres de droit, non pixélisées et dans le format conseillé par l’éditeur. Retenez qu’une image trop lourde va ralentir l’affichage de la page. Et si elle est trop grande, elle ne s’affichera pas totalement sur les smartphones.

 

 

Partager cet article

Comment (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code