Comment se débarrasser des backlinks toxiques ?

Comment se débarrasser des backlinks toxiques ?
(Mis à jour le: 8 octobre 2020)

Un backlink est un lien provenant d’un autre site qui pointe vers l’une des pages de votre site. En matière de SEO, en avoir est essentiel, car ils permettent d’augmenter le trafic vers la page pointée. Le seul souci c’est que tous les backlinks n’ont pas la même puissance. D’autres sont même toxiques pour votre référencement. Faire une analyse de ces liens permet de déterminer les backlinks toxiques et de s’en débarrasser.

Un backlink toxique c’est quoi ?

Un backlink toxique est un lien entrant (ou lien externe) qui nuit à votre référencement au lieu de l’améliorer. Il peut vous faire chuter dans le classement des résultats de recherche ou peut même vous faire écoper d’une pénalisation de Google. S’en débarrasser est alors vital pour vos activités sur le web.

Il faut comprendre que lorsqu’un site pointe vers une de vos pages, le site source redirige son audience vers vous. Il vous fait donc bénéficier de sa notoriété. Voilà pourquoi on dit que le backlink booste le trafic et influe positivement sur le SEO.

A lire – Site web : comment générer plus de trafic ?

Il existe toutefois des exceptions puisque certains backlinks, au lieu de vous rapporter du trafic et de vous faire évoluer dans les SERPs, vont vous tirer vers le bas et vous faire dégringoler du jour au lendemain. Ces liens sont souvent issus de tentatives de Black Hat, de fermes de liens, de sites spammés ou pénalisés, de réseaux de sites identifiés, … Parfois, il s’agit aussi d’anciens backlinks reçus il y a des années, mais sont les sites sources ont été abandonnés.

Notez que certains concurrents malhonnêtes peuvent créer des backlinks toxiques vers vous pour nuire à votre e-réputation.

Lire aussi – Netlinking : comment instaurer une campagne de netlinking ?

Comment détecter les backlinks toxiques ?

Comment détecter les backlinks toxiques ?Tout webmaster doit utiliser un outil de suivi des backlinks pour évaluer la quantité, mais aussi la qualité de chaque lien entrant reçu.         On en trouve sur SEMRush ou dans la Google Search Console. Ces outils affichent les backlinks reçus et fournissent diverses métriques qui vous permettraient de juger la qualité du lien. Même si les indicateurs se montrent clairs, il reste conseillé de vérifier chaque lien par soi-même. Pour ce faire, on suit le backlink, puis on procède à quelques vérifications portant sur :

Le voisinage de la page émettrice du lien

Pourquoi devez-vous vous intéresser au voisinage de la page ? Tout simplement parce que si celle-ci est en étroite collaboration avec des sites spammés, il y a de fortes chances que Google considère la page émettrice comme un spam.

D’une vue globale, tout ce qui touche aux jeux sportifs, au casino, aux produits minceur … sont perçus par le moteur de recherche comme des spams. Assurez-vous que le lien reçu ne traite pas de ces sujets.

La thématique de la page émettrice

Un backlink doit toujours être inséré naturellement dans un contenu et être pertinent. Pour que cela puisse se faire, les deux pages liées doivent traiter la même thématique ou traiter des thématiques complémentaires.

Si votre page parle de littérature française alors que la page émettrice traite les énergies renouvelables, il n’y a aucune pertinence dans le lien reçu et ce, même si le contenu expéditeur est de grande qualité.

La qualité du contenu

Assurez-vous toujours que le contenu de la page émettrice soit de bonne qualité, car cela signifie qu’il peut bénéficier d’un bon positionnement dans les SERPs. Pour vous, cela signifie un trafic plus important et surtout un trafic de qualité.

Rappelons que le critère qualité repose sur plusieurs points. Il y a bien sûr les informations fournies, mais on ne doit pas non plus négliger la structure du texte, l’orthographe et la grammaire, la pertinence du contenu, la sémantique …

Si le backlink est issu d’un contenu avec beaucoup de fautes et un fil d’idées incompréhensible, d’un contenu spinné, d’un contenu dupliqué … méfiez-vous.

Pour rappel, le content spinning est une pratique de plus en plus pratiquée. Il consiste à créer plusieurs versions d’un même contenu de base, mais en utilisant les synonymes des mots. Même s’il n’est pas illégal, il faut se méfier de ce genre de contenu souvent médiocre et dupliqué.

La langue de la page d’ancrage

Votre site publie exclusivement des contenus en français et vous avez reçu des backlinks provenant de sites en langues étrangères ? Ne vous affolez pas, car c’est effectivement faisable. Il faut seulement s’assurer de la qualité des pages émettrices et de leur pertinence.

Par contre, il faut prêter attention à la quantité de ce genre de liens. Si plus de 50 % de vos backlinks proviennent de sites en langue espagnole, vous avez de quoi vous affoler un peu. Le mieux c’est de vérifier rapidement la qualité de ces liens et de vous défaire des liens médiocres, voire toxiques.

L’ancrage du lien

Comme on l’a souligné plus haut, le bakclink doit être inséré de manière naturelle dans le contenu source. Lorsque vous vous rendrez sur la page émettrice, identifiez l’ancrage du lien qui pointe vers vous. S’il est sur-optimisé ou trop artificiel, cela va nuire à votre référencement.

Dans le cas où le site émetteur a une bonne notoriété, vous pouvez demander au webmaster de remplacer le mot d’ancrage par un autre terme moins optimisé et plus naturel.

Important : pour tous les backlinks reçus, il faut faire une analyse globale de vos textes d’ancrage. Veillez ensuite à ce que les textes utilisés par les sites émetteurs soient les plus variés possibles tout en restant naturels.

L’emplacement du lien

Il faut retenir une chose importante sur les backlinks : vous n’avez aucune prise là-dessus, car n’importe quel webmaster peut décider de pointer vers vous pour diverses raisons. En vérifiant ces liens entrants, vous pouvez toutefois contacter les webmasters qui gèrent ces pages pour leur demander quelques modifications.

Précédemment, on vous a dit de les contacter pour remplacer l’ancrage du lien. Maintenant, on vous conseille de les recontacter pour revoir le placement du lien sur leur page si celui-ci ne vous convient pas.

Idéalement, le backlink doit se situer dans le corps du contenu puisqu’il va ainsi bénéficier de la sémantique de l’article pour définir clairement la thématique du lien. Il arrive pourtant que des backlinks soient relégués dans le slidebar ou en bas de page. A ces emplacements-là, il n’aura pas beaucoup de valeur. Le pire c’est qu’il peut générer des milliers d’autres backlinks ce qui, au final, va vous faire pénaliser.

La nature des liens : DoFollow ou NoFollow

Les liens entrants ne sont pas tous DoFollow, mais certains peuvent être NoFollow. D’emblée, on tient à préciser qu’un backlink NoFollow n’est pas forcément toxique donc ne vous précipitez pas à le supprimer. De plus, il peut quand même générer du trafic donc s’il n’est pas toxique, gardez-le quand même.

A lire – Liens DoFollow et NoFollow : quelles sont les différences ?

Comment savoir si les liens issus des autres sites sont toxiques ?

Comment savoir si les liens issus des autres sites sont toxiques ?

Demander un devis en ligne pour une campagne de netlinking

Précédemment, on vous indique comment déterminer la qualité d’un backlink à partir de la page émettrice du lien. Dans ce qui va suivre, on vous indique les points à vérifier pour s’assurer que le site auquel la page émettrice est rattachée est d’autorité ou non.

Cette vérification est importante, car il est possible d’avoir des pages émettrices d’excellente qualité, mais qui sont liées à un site pénalisé, médiocre, spammé … Résultat : les backlinks obtenus risquent quand même d’être toxiques pour votre référencement.

Pour s’assurer de la notoriété du site émetteur, voici les points à vérifier :

Le nom de domaine

Dans le cas où votre activité est locale (restaurant, épicerie fine, bar …) et que certains backlinks proviennent de sites étrangers, il faut se méfier. Soyez particulièrement attentif sur les mots et les caractères contenus dans les adresses urls.

L’autorité du site

Avoir un grand nombre de backlinks issus de sites à forte autorité peut améliorer grandement le référencement de votre propre site. Ainsi, il ne faut pas oublier de vérifier l’autorité de chaque site émetteur. Pour ce faire, vous disposez de nombreux outils efficaces comme le Trust Flow de Majestic SEO, le Trust Score de SEMRush, le Domaine Rating d’Ahref …

Les données affichées par ces outils permettent de savoir si les sites sont de confiance ou s’il vaut mieux supprimer les liens qui en sont issus. En matière de backlink, la règle est assez simple : éviter les liens provenant de sites médiocres et/ou pénalisés.

Mieux vaut avoir trois liens issus de sites d’autorité que 20 liens issus de sites médiocres. On est bien sûr conscient qu’obtenir de bons backlinks n’est pas évident, mais on peut mener quelques efforts là-dessus.

A lire – Combien de backlinks faut-il pour optimiser son référencement naturel ?

L’indexation du site

Pour savoir si un site est indexé, il faut aller sur le moteur de recherche puis saisir la formule « site:nomdedomaine.fr ». Si le moteur de recherche ne trouve aucun résultat s’y référant, c’est que le site n’est pas indexé. Cela doit vous alarmer si vous avez reçu un backlink d’un site non indexé. Pour cause : sa non-indexation peut signifier qu’il a été pénalisé par le moteur de recherche. Cela pourrait avoir des répercussions négatives sur votre référencement.

L’adresse IP du site

Si les moteurs de recherche, dont le géant Google, se rend compte que la majorité des sites qui pointent vers vous affichent la même adresse IP, ils peuvent considérer cela comme un linkbuilding dans un réseau. Evidemment, vous pourrez écoper d’une pénalisation alors que vous n’avez même pas de prise sur ces liens entrants. Pour éviter cela, comparez toujours le nombre de domaines référents et le nombre d’adresses IP pour pouvoir prendre les mesures nécessaires.

A part une redondance d’adresses IP, une redondance des mêmes identifiants Adsense, Google Analytics peut avoir le même résultat.

Les backlinks obtenus par le site émetteur du lien

Oui, pour s’assurer que le site qui a émis un lien vers vous est fiable, vous pouvez remonter jusqu’à ses propres backlinks. Les liens qu’il a reçus sont-ils de qualité ? Pour y répondre, vous pouvez tenir compte de quelques points comme les ancres de liens, la régularité des backlinks, le ratio entre liens DoFollow et liens NoFollow, le nombre de backlinks par rapport au nombre de domaines référents …

Le trafic du site

Pour connaître la popularité du site, vous pouvez consulter son trafic et aussi jeter un œil sur les mots clés sur lesquels il s’est positionné. Si lesdits mots-clés lui ont apporté un trafic important, c’est que le site est de confiance. Il ne faut toutefois pas se baser uniquement sur ce seul critère, mais faire une analyse plus approfondie.

Comment supprimer les backlinks de mauvaise qualité ?

Comment supprimer les backlinks de mauvaise qualité ?Maintenant que l’analyse est terminée, avez-vous trouvé des backlinks toxiques qui pointent vers vous ? Si ce n’est pas le cas, c’est une bonne chose, mais il faut refaire régulièrement cette analyse. Si tel est le cas, il faut y remédier rapidement avant que ces liens n’empoisonnent votre référencement.

Que faire ?

Il faut procéder par étapes :

  • Etape n°1 : voir si Google connaît déjà le backlink
  • Etape n°2 : contacter le webmaster
  • Etape n°3 : désavouer le lien

Il faut éviter de se précipiter à supprimer le lien, car il peut arriver que le lien soit toxique, mais que Google n’en prenne même pas compte. Voilà pourquoi il faut procéder à cette vérification.

Google connaît-il le backlink en cause ?

Pour savoir si Google a déjà le lien dans sa ligne de mire, il faut aller dans la Search Console. Entrez ensuite dans « Trafic de recherche » puis cliquez sur « Liens vers votre site ».

Si le lien en cause ne figure pas sur la liste affichée, cela peut signifier qu’il n’est pas indexé par le moteur de recherche. Il faut donc procéder à la vérification suivante en utilisant la formule « site:urldelapage ».

Si le moteur de recherche ne le trouve pas, alors il n’est pas indexé du tout ce qui pourrait s’expliquer par une pénalité. Si tel est le cas, on passe à l’étape n°2.

Si le moteur de recherche retrouve l’url indiquée, c’est qu’elle est indexée. Dans ce cas-là, il faut mener une autre vérification pour avoir confirmation qu’il s’agit bien d’un lien toxique ou non. Pour ce faire, il faut analyser la version en cache. Cela va vous permettre de savoir si Google tient compte du backlink de mauvaise qualité ou non. Si oui, on passe à l’étape n°2.

Pourquoi faut-il contacter le webmaster ?

Pour lui demander de supprimer le lien qu’il a émis vers votre site. Bien sûr, rien ne vous dit qu’il va obtempérer, mais c’est déjà un bon début à l’amiable. Le seul véritable problème pour prendre contact c’est de trouver une adresse de contact.

Avec l’outil Backlink Audit de SEMRush, vous pouvez remonter jusqu’à l’adresse e-mail du webmaster et lui envoyer un mail. S’il n’obtempère pas ou si vous n’arrivez pas à le contacter, on passe à l’étape n°3.

Comment désavouer un backlink médiocre ?

Le désaveu de liens consiste à demander à Google d’ignorer les liens de mauvaise qualité durant leur indexation de votre site web. Vous évitez ainsi de vous faire pénaliser à cause de backlinks toxiques.

Pour désavouer des liens, vous devez vous rendre dans la Search Console et cliquer sur « désavouer des liens ».

Attention, le désaveu de liens ne doit se faire qu’à titre exceptionnel. D’ailleurs en cliquant sur « désavouer des liens », une fenêtre d’avertissement s’affiche. Google recommande de ne supprimer les liens que lorsque vous avez pu confirmer qu’ils impactent négativement sur votre référencement. Le désaveu est ainsi recommandé si et seulement si :

  • Vous avez subi une pénalité manuelle ou algorithmique à cause de ces liens
  • Vous avez subi une perte de positionnement dans les SERPs à cause de nombreux liens néfastes et que vous n’avez pas pu contacter les webmasters pour les supprimer

Pourquoi de telles mesures ? Parce que si le désaveu est fait de manière incorrect, votre site risque de chuter dans les SERPs. De plus, il peut arriver qu’un lien soit jugé toxique, mais qu’il rapporte quand même quelques bénéfices au site d’où la nécessité de confirmer sa qualité.

Si, après audit des backlinks, vous êtes sûr de vouloir les supprimer, vous validez le message d’avertissement et continuez la démarche.

Conseil :

Dans le cas où vous devez désavouer plusieurs liens toxiques, pensez à créer de nouveaux liens sur des sites de qualité pour rassurer les moteurs de recherche et ainsi conserver votre positionnement dans les résultats de recherche.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *