Comprendre ce qu’est une newsletter

Comprendre ce qu’est une newsletter
(Mis à jour le: 8 août 2019)

Chaque fois qu’on consulte un site web, on nous propose de nous abonner à la newsletter. Vu ainsi, on peut déjà avoir une petite idée de ce que c’est, mais dans les détails, le sujet reste pourtant assez flou. Qu’est-ce donc une newsletter et à quelle importance a-t-elle pour le webmaster ?

Une newsletter c’est quoi ?

Il s’agit d’une lettre d’informations concernant les activités de l’entreprise sur une période donnée. C’est un moyen de communication qu’on a tendance à négliger et pourtant, elle reste efficace dans la mesure où on l’envoie seulement à des personnes qui ont consenti à en recevoir. C’est pour cela que les sites vous demandent de vous abonner au préalable, preuve que, si vous acceptez, vous souhaitez vraiment recevoir ces courriers pour diverses raisons.

Sur ce point, elle diffère du mailing qui consiste à envoyer des lettres informatives à toutes les adresses mail de nos contacts sans réellement savoir si ces derniers souhaitent recevoir cette information ou non. Alors qu’avec les newsletters, les chances d’être lues et d’être comprises sont plus élevées, ce n’est pas le cas pour le mailing puisque la majorité des gens qui en reçoivent suppriment ces mails sans même les avoir ouverts.

Autre différence majeure avec le mailing c’est la lisibilité de l’offre. Avec le mailing, l’information est tout de suite expliquée dans le mail alors que la newsletter propose de se rendre sur le site pour en savoir davantage. L’information y est plus claire et le client se retrouve d’emblée sur la vitrine de l’entreprise. C’est un moyen pour l’encourager à naviguer sur le site après avoir lu la newsletter et à y trouver, ce qu’il cherche. Si l’expéditeur remplit toutes ses promesses, il gagnera de nouveaux points auprès de ce client qui lui sera plus fidèle que jamais.

Que contient une newsletter ?

Envoyée sous forme de mail à une liste de contacts précise, la newsletter se focalise, à chaque fois, sur un ou deux informations, mais pas plus. Au-delà de deux messages, il est difficile de garder l’attention des destinataires et la stratégie risque d’échouer.

Il faut souligner que dans ce mail, vous pouvez envoyer une partie texte et une partie illustrations pour bien mettre en valeur le produit ou le service dont il est question. Si par exemple, vous souhaitez informer vos abonnés d’une nouvelle promotion sur les chaussures, il est mieux de rédiger un court contenu avec de belles images pour attirer leur attention. Et bien sûr, il faudra soigner le design du mail en insérant votre logo, en utilisant des couleurs vives, des caractères attrayants, une mise en page aérée et agréable à lire, des titres accrocheurs, …
Dans le corps du mail, il ne faut pas oublier le fameux bouton « call-to-action », car c’est grâce à lui que vous allez les engager et éventuellement les convertir si ce qu’ils trouvent sur la page leur plaît.

Quand envoyer une newsletter ?

« Pas tous les jours ! ». On tient à le préciser dès le départ pour que vous reteniez bien cette réponse.
Même si les entreprises veulent se faire connaître, promouvoir toujours plus de produits ou de services, la newsletter ne consiste pas à faire du matraquage au risque d’ennuyer vos lecteurs et de les agacer.

En effet, si vous les relancez tous les jours, ils auront marre de lire vos mails et finiront par ne plus les consulter du tout. Alors que si vous en envoyez une fois de temps en temps, lors de grandes occasions par exemple, ils seront plus réceptifs que ce soit pour la lecture ou pour en savoir davantage sur l’offre.

Attention, on ne vous dit pas d’attendre chaque période de Noël pour envoyer une newsletter, mais peut-être un mail tous les mois ou à l’approche d’évènements comme la Saint-Valentin, les grandes vacances, les vacances d’hiver, … Une newsletter qui tombe au bon moment a plus de chance d’engager le lecteur.

A qui devez-vous envoyer une newsletter ?

comment rédiger une newsletter

Comme dit plus haut, la newsletter s’adresse à des destinataires plus ciblés et qui ont accepté de recevoir ces mails.
Ainsi, ce n’est pas parce que vous avez une longue liste de clients que vous pouvez leur envoyer un mail à chaque fois. Vous ne devez en envoyer qu’à ceux qui ont donné leur accord pour en recevoir en s’abonnant à votre newsletter.

Il est mieux de ne pas relancer ceux qui n’ont pas voulu s’abonner, car ils soulignent déjà leur volonté de ne pas être dérangés par vos mails. Ce n’est pas une raison pour autant de les retirer de votre liste de clients, car un client peut très bien vous rester fidèle sans newsletter. Aussi, si malgré leur refus d’abonnement, vous persistez à leur envoyer du mailing, c’est eux qui vont finir par disparaître de votre liste de clients de leur propre chef. On vous demande alors de respecter les choix de chacun, mais de ne pas abandonner pour autant, car il existe des moyens plus subtils pour séduire.
Voici quelques bonnes astuces pour augmenter le nombre d’abonnés :

  • afficher ou insérer un formulaire d’inscription à la newsletter sur les pages de votre site. Si possible, placez-les ou affichez-les au moment le plus opportun, car un internaute qui débarque tout juste sur votre site ne va pas s’abonner sans avoir pris connaissance de ce que vous proposez.
  • inviter vos abonnés à partager vos newsletters à leurs contacts pour créer ainsi « un effet boule de neige ». Cette astuce vous permet de faire participer vos clients fidèles à votre stratégie promotionnelle et de gagner de nouveaux abonnés.
  • partager les newsletters sur les réseaux sociaux : l’utilisation des réseaux sociaux est aujourd’hui indispensable pour se faire connaître du grand public. De ce fait, à part vos contenus, il faut également penser à relayer vos newsletters sur ces plateformes. Là encore, vous pouvez demander à vos followers de faire passer le message.

Découvrez la rédaction de contenu web : l’art du Call to action

Quel est l’intérêt d’une newsletter ?

A ce stade, on sait déjà qu’il s’agit d’un support de communication, mais encore ?

La newsletter a pour objectif global de promouvoir un produit, un service ou encore un état d’esprit, une valeur, … Elle ne poursuit pas forcément un but commercial puisqu’il est très bien possible de l’utiliser pour transmettre une information spécifique sans but lucratif. C’est par exemple le cas quand elle fait part d’un nouveau vernissage, d’une nouvelle exposition, d’une nouvelle découverte scientifique, de l’utilisation de matières écologiques, … En d’autres termes, elle véhicule un message sans forcément induire un paiement financier.

De plus, contrairement aux offres promotionnelles destinées à une cible précise, la newsletter est envoyée à tous les abonnés et ce, qu’ils soient concernés par l’offre ou non. Si on reprend l’exemple de la promotion des chaussures, la logique commerciale voudrait qu’on l’envoie essentiellement aux femmes, mais avec une newsletter, on l’envoie à des enseignants, à des personnes d’âge mûr, à des chefs d’entreprise, à des étudiants, … sans faire la différence entre eux.

On peut alors dire que le but global est de toucher un groupe de personnes, celles qui ont voulu être alertées de toutes les nouveautés que vous proposez. D’un point de vue marketing, c’est une technique de fidélisation efficace.

Comments (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *