E-commerce : comment bien choisir son prestataire ?

E-commerce : comment bien choisir son prestataire
(Mis à jour le: 13 mai 2020)

Afin de créer un site e-commerce performant, il faut se poser les bonnes questions et ne pas brûler les étapes. Parmi elles, il y a le choix du prestataire qui est indispensable pour ce genre de site.

Pourquoi devez-vous passer par un prestataire ?

Sauf si vous êtes développeur vous-même et un as du référencement, vous devez passer par un prestataire e-commerce pour créer un site marchand. Il est le mieux placé pour créer le site en lui-même afin de lui donner toutes les fonctionnalités relatives à votre activité. Il ne se contente pas de vous livrer la boutique conçue, mais vous accompagne tout au long de la vie du site. Ainsi, il peut vous venir en aide en cas d’amélioration ou de mise à jour à faire sur le système utilisé. Et selon le profil du prestataire choisi, il peut s’occuper de la gestion du site et de son référencement, étape incontournable pour promouvoir ses activités en ligne.

Cela suppose qu’il existe un grand nombre et une grande variété de prestataires e-commerce. Et d’emblée, on peut vous dire que chacun a ses spécialités d’où l’intérêt de se baser sur les bons critères pour le choisir.

Les points essentiels pour une première sélection de prestataires

Avant de faire votre choix, vous devez établir une première liste de prestataires potentiels avec qui vous souhaitez travailler. Le but ici c’est de déterminer lesquels parmi ceux œuvrant dans ce domaine répond à vos exigences principales. Pour les identifier, les questions à se poser sont les suivantes :

Lire aussi – Site e-commerce : quel budget devez-vous prévoir ?

Quel type de CMS souhaitez-vous utiliser ?

A la base, c’est le prestataire qui l’utilisera en premier puisque c’est lui qui va créer votre site, mais plus tard, ce sera à vous de le manipuler pour la gestion de la boutique en ligne.

Avant tout chose, savez-vous ce qu’est un CMS ou Content Management System ? Il s’agit d’un logiciel conçu pour la création et la gestion d’un site web. Il en existe plusieurs, mais l’exemple le plus proche et le plus connu est WordPress. Ce dernier est toutefois conçu pour la création de blogs donc puisqu’ici, on s’intéresse aux sites e-commerce, il faut utiliser un CMS qui y est dédié.

Si vous souhaitez retrouver le cadre habituel de WordPress que vous manipulez déjà avec adresse, on vous conseille d’utiliser pour son extension e-commerce baptisée WooCommerce. Ici, on parle bien de plugin e-commerce et non de CMS proprement dit, mais dans la pratique, ce dernier permet de concevoir facilement un site marchand. En savoir plus ici : Créer son site E-Commerce avec woo commerce

Dans le cas où vous souhaitez vraiment utiliser un vrai CMS e-commerce, pensez à Prestashop, Magento, Shopify, Drupal Commerce … La liste est longue et pourtant, vous devez en choisir un seul.

C’est là que vos goûts personnels, votre budget et même votre niveau de compétence entrent en ligne. Même si ces logiciels poursuivent le même objectif : celui de créer des sites e-commerce, leur utilisation diffère ainsi que les fonctionnalités proposées. Dans un premier temps, votre mission sera alors de les tester ou, au moins, de vos renseigner sur eux pour avoir une idée globale de leur performance respective. Sachez que tous les CMS e-commerce proposent une période d’essai gratuite donc profitez-en pour vous familiariser avec.

Si vous débutez juste dans le commerce en ligne et que votre marque n’est pas encore connue, mieux vaut opter pour un CMS peu complexe comme WooCommerce ou encore Prestashop. Ces derniers vous permettent de progresser au fil du temps en commençant sur de bonnes bases. Ils sont également plus abordables.

Par contre, si vous possédez déjà une chaîne de magasins et que votre notoriété est déjà bien assise, choisissez des CMS plus avancés comme Drupal Commerce ou encore Magento. Attention toutefois, ces derniers nécessitent des compétences techniques poussées ce qui peut vous obliger à recruter un prestataire technique en parallèle.

La taille, la nature et les dimensions de votre projet doivent être vos critères de base pour choisir votre CMS.

En savoir plus ici :

 

A l’issue de cette phase test, assurez-vous vraiment de trouver le bon CMS, car elle demande quand même un certain temps. Aussi, ne vous embraquez pas à tous les utiliser, mais renseignez-vous en amont sur les mieux adaptés à votre projet et testez seulement deux ou trois d’entre eux.

Souhaitez-vous de l’aide pour toute la gestion du site ou seulement pour la partie technique ?

Quand on parle de prestataire e-commerce, il faut différencier les agences web et les prestataires techniques. Les agences sont généralement affectées sur un projet web complet qui part du développement du site jusqu’à sa promotion. Les prestataires techniques ou SSII (Sociétés de services et d’ingénierie  en informatique), quant à eux, s’occupent de la phase technique du site web. Notez toutefois que certaines de ces entreprises sont spécialisées en e-commerce.

Le fait est que de nos jours, il est plus intéressant de faire appel à une agence web qui propose des prestations complètes pour recevoir un projet clé en main. Notez bien que pour être rentable, la partie technique ne suffit pas. Il faut également penser au webmarketing et au référencement proprement dit de la boutique en ligne. De plus, les agences regroupent divers professionnels à compétences variées. Leur équipe se compose généralement de personnel chargé de la maintenance informatique ou bien elles travaillent avec des agences spécialisées.

Pour faire votre choix, assurez-vous que le professionnel contacté puisse s’assurer de :

  • Suivi et maintenance du site e-commerce
  • Campagnes média et marketing en ligne
  • Suivi SEO

Il est important de préciser que la maintenance du site ne doit jamais être négligée. Il est même conseillé d’y réserver un budget dès le départ, car au fil du temps, la boutique en ligne en aura forcément besoin. C’est pour cela qu’il est conseillé de s’adresser à un prestataire unique ou des prestataires qui se complètent.

Lire aussi : Prestashop, Shopify et Woocommerce : lequel choisir pour créer son site e-commerce ?

Entre freelancers et agences web : que choisir ?

C’est également une question à se poser puisqu’en marge des agences web, de nombreux freelancers proposent leurs services pour des coûts souvent plus abordables.

Sans vouloir vous forcer la main, retenez qu’un projet e-commerce nécessite toujours un investissement plus ou moins conséquent. On ne peut pas créer un site pour l’abandonner demain sans s’occasionner des pertes. Donc avant même d’investir et de choisir entre freelancers et agences, demandez-vous quelle importance ce projet a pour vous.

Il va de soi que pour un gros projet, vous feriez mieux de vous adresser à une agence web spécialisée dans le e-commerce. L’investissement pourra être un peu plus élevé, mais vous aurez la garantie d’un site bien conçu et bien référencé dès le départ.

De toute façon, la décision finale vous revient, mais avant de la prendre, pesez le pour et le contre. Intéressez-vous notamment à :

  • Garanties proposées : ici, on parle de compétences, d’expertise, de continuité, … Les agences déjà bien assises ne risquent pas de disparaître du jour au lendemain et peuvent vous accompagner sur plusieurs années. Retenez que la collaboration avec un prestataire e-commerce ne se limite pas à la livraison d’un site vide. Cela doit aussi inclure l’insertion des catalogues, le suivi des commandes, la promotion du site en ligne, les audits SEO …
  • Tarifs proposés : une agence vous établira un devis pour l’ensemble du travail sans tenir compte du nombre de personnes qui vont être affectées sur le projet tandis que les freelancers comptabiliseront les heures de travail et le nombre de personnes composant leur équipe. Pour avancer, ils auront forcément besoin d’un chef de projet et logiquement, soit c’est le client lui-même qui joue ce rôle, soit ils doivent engager une autre personne aux honoraires assez onéreuses.
  • Délai de livraison : dans la majorité des cas, la livraison d’un site e-commerce se fait toujours avec un temps de retard. Il faut d’ailleurs le prévoir dès la passation de la commande. En moyenne, il est de l’ordre de 30 % au maximum auprès d’une agence tandis qu’il peut être plus conséquent auprès d’un freelancer.

Une fois que vous aurez répondu à ces trois questions, vous aurez entre les mains une première liste de prestataires avec qui vous pouvez travailler. Il ne vous reste plus maintenant qu’à faire le tri entre eux pour ne garder qu’un seul.

Les critères pour sélectionner le bon prestataire e-commerce

Pour affiner votre recherche, vous devez maintenant vous baser sur quelques critères majeurs à savoir :

  • Le professionnalisme :

Pour le déterminer, il faut consulter les références clients. Regardez leur portfolio pour voir les projets e-commerce déjà réalisés. Contactez les clients avec lesquels il a déjà travaillé ou travaillent toujours pour avoir des opinions de premier ordre.

Pensez aussi à comprendre le mode de fonctionnement de l’agence du prestataire pour en déterminer le sérieux et les compétences. Pour ce faire, contactez-le directement et allez droit au but. Demandez quelles technologies il utilise et il maîtrise. Il faut se méfier des prestataires qui se vantent de maîtriser tous les CMS ou toutes les technologies qui se réfèrent au commerce en ligne. Certes, ce serait la meilleure des choses, mais un professionnel ayant des spécialités précises est plus crédible qu’un autre qui vous vend du rêve. De plus, en prenant connaissance de ses spécialités, vous pouvez en exiger la preuve ou le confirmer auprès des autres clients.

Intéressez-vous également à la méthode de travail de l’agence contactée et surtout, demandez son avis sur votre projet. Si cela est possible, demandez l’aide d’un ami connaisseur et expérimenté pour vous épauler durant ces entretiens. Il vous aidera à identifier les professionnels ayant fourni les réponses les plus pertinentes et ceux qu’il faut fuir.

  • La réputation du prestataire :

Le bouche-à-oreille est parfois un bon moyen pour trouver un bon prestataire. Attention toutefois de ne pas s’y fier totalement, mais de vérifier les dires à chaque fois. Ce professionnel est-il réellement compétent ? Avec qui il a déjà travaillé et sur quel projet ? Le projet en question est-il actuellement une réussite ? La réputation de l’entreprise est-elle à la hauteur de son travail ? A-t-il les mêmes valeurs que vous ? Respecte-t-il les délais impartis ?

Quand on parle de réputation, il ne faut pas seulement se limiter aux points forts, mais aussi aux points faibles. Vous le recruterez ainsi en toute connaissance de cause et vous évitera les déceptions.

  • La pertinence de ses réponses :

Vous lui avez exposé votre projet et maintenant, vous attendez qu’il vous fasse un retour. Les solutions proposées vous paraissent-ils réalisables et réalistes ? Cadrent-elles bien avec vos envies et surtout, avez-vous l’impression que le prestataire a bien compris votre projet ?

Si vous voyez que les solutions proposées ne répondent pas du tout à vos attentes et qu’il n’a pas du tout compris vos valeurs, mieux vaut en chercher un autre.

  • Les garanties :

Le prestataire dispose-t-il des moyens humains, logistiques et techniques pour mener à bien votre projet ? Cette question vous oblige à vous intéresser à la taille de l’agence, aux logiciels dont elle dispose et aux compétences de son équipe.

Comment se présentent les finances de l’agence ? Même si directement, cela ne vous concerne pas, il est quand même plus fiable de s’adresser à une agence financièrement stable qu’à une autre au bord de la faillite. Prenez connaissance de ses bilans de comptabilité, de son chiffre d’affaire annuel …

  • La proximité :

De nombreuses agences à distance sont excellentes, mais avouons quand même que la proximité pèse lourd sur la balance. Au moins, le prestataire doit faire l’effort de venir vous rencontrer directement pour le premier entretien et ensuite, une fois les bases du projet bien établies, vous pourrez discuter en ligne et ne prévoir des réunions que si besoin est.

Par proximité, on évoque aussi vos relations avec le prestataire. Une personne froide, expéditive et qui n’est pas assez attentive est tout sauf un bon prestataire. Ce dernier doit être à votre écoute, réagir rapidement dès que vous le contactez, disponible et vous proposer des solutions sur-mesure. Une étroite collaboration est la clé pour la réussite de tout projet web.

  • Les prix et les modalités de paiement :

Comme on le disait plus haut, chaque projet web a un coût, mais il ne faut pas y voir une dépense inutile, mais un investissement important. Evitez de vous ruer à chaque fois sur le tarif le plus bas, car cela peut être signe de mauvaise qualité. Cela ne signifie pas pour autant que vous deviez opter pour l’offre la plus onéreuse. Il est plus sage de comparer plusieurs devis, de les comparer et de vous en tenir à une moyenne. Retenez que les devis sont établis sur mesure donc faire une moyenne vous aide à déterminer un prix estimatif standard. Une fois que vous aurez choisi le devis qui vous semble le plus correct, vous pouvez encore le négocier un peu sans exiger d’importants rabais. Un projet de site e-commerce nécessite quand même beaucoup de travail donc tâchez de payer le juste prix.

Une fois le tarif déterminé, intéressez-vous aux modalités de paiement. Devez-vous tout régler dès le début ou seulement une fois le projet livré ? En général, les prestataires proposent un paiement échelonné. Dans tous les cas, il faut qu’il soit le plus transparent possible dans son mode de tarification. Demandez aussi si des frais supplémentaires peuvent vous être demandés en cours de route pour éviter les mauvaises surprises.

  • Le délai de livraison :

On l’a également dit plus haut, un retard d’environ 30 % du délai est toujours à prévoir. Dès le début du projet, demandez alors à voir un planning prévisionnel. Laissez le prestataire l’établir en fonction du travail à fournir puis validez-le ou non selon vos attentes. A ce planning prévisionnel, vous devez impérativement ajouter le délai de retard pour ne pas chambouler tous vos plans. Assurez-vous quand même que le délai soit respecté dans la limite du maximum.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code