Guide pour créer un blog

créer un blog
(Mis à jour le: 26 août 2019)

 

Tout le monde peut créer un blog à l’aide de tutoriels, mais seuls les plus attentifs peuvent créer un blog qui cartonne. Il faut effectivement prêter attention à chaque démarche et surtout appliquer les astuces que les tutoriels ne vous dévoilent pas forcément. Dans ce guide, retrouvez la bonne procédure à suivre avec les astuces à retenir pour référencer son blog dès sa conception.

Définir le projet

« Créer un blog » est déjà une définition claire, mais il faut la détailler pour que vous puissiez concrétiser le projet sur de bonnes bases. La bonne astuce pour établir une définition détaillée est d’utiliser la méthode du « Q.Q.O.Q.C.C.P » :

  • Q pour Qui ?

Vous allez donc créer un blog, mais vos contenus seront adressés à qui ? Cette question vous permet de déterminer clairement votre cible puisqu’on n’écrit pas sans avoir de destinataire. Ici, vous vous glissez un peu dans la peau d’un écrivain. Si vos ouvrages ne trouvent aucune audience, votre succès est voué à l’échec.

Vous devez donc déterminer votre personna : les étudiants, les chefs d’entreprises, les mères, les pères, les restaurateurs, les ouvriers du BTP …
Vous pouvez adopter une cible généralisée (par exemple, les étudiants) ou bien définir une cible plus précise (par exemple, les étudiants en médecine). En sachant à qui vous allez vous adresser, vous pourrez facilement trouver votre style d’écriture, adopter le ton adéquat, choisir les bons sujets qui intéressent votre audience …

  • Q pour Quoi ?

Je veux m’adresser aux étudiants, mais de quoi vais-je leur parler. On ne décide pas d’écrire une lettre sans connaître le but de la missive.
Une fois votre cible déterminée, pensez alors aux sujets qui peuvent les intéresser et aux thématiques qui va vous démarquer des autres. Vous avez décidé de cibler les étudiants en médecine, mais au lieu de parler de la santé en générale, vous pouvez par exemple vous focaliser sur l’embryologie.
Il est important de trouver un thème intéressant. Vous pouvez jouer la carte de l’originalité, mais avant cela, déterminez d’abord si votre cible est susceptible de s’y intéresser. Parfois, à trop vouloir trop d’originalité, on finit par devenir incompréhensible.

  • O pour Où ?

créer blog

Durant la conception de votre blog, vous devez choisir un hébergeur. Puis, une fois le blog conçu, vous devez déterminer si vous allez faire des partages sur les réseaux sociaux (lesquels ?), vous inscrire sur diverses plateformes, intégrer des groupes ou des forums …
Les réponses à cette question permettent de tisser déjà les échelons que vous allez grimper au fil du temps.

  • Q pour Quand ?

Pour faire marcher un blog, il doit être régulièrement à jour. Et pour qu’il soit à jour, le capital temps est un facteur majeur. A ce stade de la première étape, plusieurs questions peuvent survenir : quand allez-vous lancer votre blog ? Quand pourrez-vous l’enrichir en contenus ? Quand devez-vous écrire sur tel sujet et pourquoi ? Quand allez-vous publier de nouveaux billets et surtout des billets saisonniers ? Quand devez-vous mettre votre blog à jour ? …

Les questions en « quand » ne manquent pas lorsqu’on crée et gère un blog, donc le mieux que vous puissiez faire c’est d’établir un planning bien détaillé et bien sûr, un calendrier éditorial.

  • C pour Comment ?

Le fait que vous lisiez cet article répond déjà à un premier « Comment » à savoir Comment créer un blog ? Mais d’autres vont suivre puisqu’une fois le blog conçu, vous devez déterminer comment vous allez augmenter la visibilité de votre page/contenu, comment établir votre calendrier éditorial, comment atteindre vos objectifs, comment gagner de l’argent avec votre blog, comment optimiser votre blog, comment allez-vous appeler votre blog …

Les « comment » vous aident à élaborer votre stratégie éditoriale et webmarketing.

  • C pour Combien ?

Même si vous décidez de créer vous-même votre site, vous devez avoir un bon budget, car à partir de certaines étapes, vous devrez acheter des plugins, des logiciels, des outils, des templates … Il ne faut donc pas oublier de déterminer son budget de fonctionnement qui peut grimper assez vite si on voit trop gros dès le départ.

Et si vous confiez sa création à des professionnels, vous aurez aussi à réserver un certain budget, mais au moins, il sera mieux maîtrisé puisqu’on vous donnera un devis personnalisé en fonction de vos besoins.

Et à part le budget, le « combien » peut également se référer au temps que vous devez investir pour rendre votre blog visible, pour qu’il génère du trafic, pour qu’il vous rapporte des sous …

  • P pour Pourquoi ?

Vous avez décidé de créer un blog parce qu’écrire est une passion, parce que vous souhaitez gagner de l’argent avec, parce que vous avez du temps à tuer, parce que vous souhaitez partager des activités qui vous passionnent …

Tous les blogueurs n’ont pas les mêmes raisons pour avoir créé leur blog, mais au moins, ils en ont une et cela leur permet de maintenir le cap. Vous devez faire pareil, car si vous écrivez sans but précis, à un moment donné, vous-même ne saurez plus où vous en êtes et au final, la création du blog aura été une perte de temps et d’argent.

Nommer le projet

comment créer un blog

Maintenant que le projet commence à prendre forme, comment allez-vous l’appeler. Attention, le nom du blog est important puisque peu d’internautes se souviennent d’un nom trop compliqué à prononcer ou à lire. Pour qu’ils ne l’oublient pas facilement, l’appellation doit :

  • être descriptive : elle doit résumer, en quelques mots, votre thématique ou vos activités. – être facile à retenir donc on mise sur la convivialité. Les noms trop formels ont tendance à faire fuir les internautes. Pensez donc à y ajouter une pointe d’humour ou des jeux de mots faciles à mémoriser.

Une fois le petit nom trouvé, passez au nom de domaine. Allez-vous opter pour un .com, un .org, un .pro, … ? Il faut savoir que les noms de domaine sont généralement payants, mais ils peuvent être gratuits si vous choisissez un hébergeur gratuit.

Choisir son hébergeur

Au cas où vous l’ignorez, un blog a besoin d’être hébergé quelque part sur le web. Il est donc indispensable de passer par un hébergeur, mais faut-il choisir un hébergement gratuit ou payant ?

La majorité des blogueurs sont séduits par les hébergeurs gratuits, puisque cela permet de réduire le budget de départ et de tout de suite travailler son blog sans avoir à réaliser une installation complexe de logiciel. Le seul bémol c’est qu’ils proposent généralement des fonctionnalités limitées par exemple au niveau du graphisme, de la publicité … Vous pouvez néanmoins commencer par ces derniers le temps de gagner en expérience avant de passer en hébergement payant.

Pour ce dernier, les options sont beaucoup plus larges, les possibilités de personnalisation sont plus intéressantes et le blog aura un air plus professionnel ce qui a de l’importance aux yeux des internautes. En tant que débutant, cela ne risque-t-il pas de vous ruiner ? Non. Certes, ces hébergeurs sont payants, mais le montant se limite à quelques dizaines d’euros par mois. Il faut le voir comme un investissement que vous vous devez de récupérer plus tard.

Et puisqu’on parle d’hébergeur payant, notez que suite à ce choix, vous allez devoir installer le logiciel. Deux situations peuvent se présenter :

  • l’installation de WordPress peut être lancé depuis le tableau de bord donc facile !
  • l’installation doit se faire depuis l’ordinateur et là, les choses se corsent un peu. Cela implique la modification d’un fichier de configuration puis l’installation du logiciel par le biais d’un client FTP. A ce niveau, faire appel à un professionnel serait la meilleure chose à faire si vous êtes novice en matière de création de blog

Découvrez les secrets du bon blogueur

Déterminer la plateforme à utiliser

Pour créer un blog, vous devez obligatoirement passer par une plateforme telle que WordPress. Ce dernier est actuellement le plus utilisé pour diverses raisons, mais il n’y a pas que lui.

Les avantages de WordPress :
Cette plateforme est appréciée parce qu’elle propose des milliers de plugins, de thèmes, de graphismes et autres fonctionnalités aux webmasters. Cela leur permet de vraiment personnaliser leur blog et en plus, son utilisation est très facile. Vous n’avez pas besoin d’être un as de l’informatique pour l’utiliser et c’est ce qui explique l’engouement qu’il suscite auprès des professionnels et des débutants.

D’autres alternatives à WordPress :
Et si vous voulez sortir des sentiers battus pour vous tourner vers d’autres plateformes, on peut également vous recommander Joomla qui est également conviviale et performante. Il faut néanmoins avoir quelques connaissances de programmation pour l’exploiter au maximum.
Drupal est aussi une option intéressante surtout qu’entre les trois, elle est la plus puissante. Le seul hic c’est qu’il faut être calé en informatique pour pouvoir l’utiliser correctement.

Enrichir votre blog.

blog

Félicitations, vous avez réussi à créer votre blog, mais ce n’est pas fini. D’ailleurs, c’est à partir de là que les choses sérieuses vont commencer. L’étape suivante est la rédaction d’articles et leur publication en ligne.

Avant la rédaction, vous devez commencer par remplir votre calendrier éditorial de différents sujets autour de votre thématique. Notez-les sur un brouillon, listez-les par ordre d’importance et de pertinence, détaillez-les en notant les mots-clés à utiliser ou les grandes parties à insérer, préciser la date à laquelle ils doivent être publiés et préciser la date de la rédaction, généralement 15 jours avant la publication. Le fait de choisir plusieurs sujets en même temps aident déjà à planifier le netlinking à établir lorsqu’ils seront traités. Une fois le calendrier instauré, il vous suffit de suivre la cadence.

Il est important de choisir des sujets qui vous passionnent et que vous maîtrisez pour que la tâche reste un plaisir et non, une contrainte. Pensez également à apprendre les astuces de rédaction comme le storytelling pour attirer les internautes. La qualité des contenus ne doit pas être négligée, car les moteurs de recherche comme Google sont très stricts là-dessus. En termes de qualité, on vous parle de pertinence des informations, de richesse de vos textes en informations, de culture générale, de style rédactionnel, …

Référencer votre blog

Le référencement du blog commence alors qu’il n’est pas encore en ligne ; choix de la thématique, choix de la cible, choix du nom et du nom de domaine, … Tout cela fait déjà partir du référencement.

Une fois le blog sur pied, ce travail continue, mais cette fois-ci, on fera appel à tout un tas d’astuces comme :

  • le référencement des contenus : mots-clés, netlinking, longueur des textes, balise titles et méta description, …
  • le référencement des images dans vos articles : formats, textes ALT, …
  • les partages sur les réseaux sociaux en rendant bien visibles les boutons de partage et autres « call-to-action »
  • l’interaction avec les lecteurs : discuter avec eux dans les commentaires, répondre à leur question, accepter leurs critiques de bon cœur, …
  • l’inscription dans les annuaires spécialisés

Et bien d’autres encore. Le référencement est l’étape qui permet de faire connaître votre blog en faisant en sort qu’il apparaisse dans les premières pages des résultats de recherche. C’est un travail de longue haleine qui ne se termine jamais, donc persévérez, améliorez, comparez, ouvrez l’œil, …

Vivre de son blog

Même si on relègue la monétisation au second plan lorsqu’on demande les raisons de la création du blog, elle reste importante pour tous les blogueurs. Malheureusement, rares sont ceux qui arrivent à en vivre donc il faut savoir le monétiser. Pour ce faire,

  • faites de votre blog un site d’autorité puis publiez-y des textes sponsorisés. Attention, si votre blog n’a pas encore une belle réputation, aucune marque n’acceptera de vous payer pour votre sponsorisation. Elles pourront même refuser que vous fassiez un article sur elles.
  • proposez d’autres services complémentaires à vos contenus : ne vous contentez pas de rédiger, mais proposez des formations, des séminaires, … sur votre thématique que vous maîtrisez parfaitement. Si vous n’êtes pas expert dans le domaine, à quoi bon persister sur ce thème ?
  • publiez des annonces publicitaires grâce à Google Adsense par exemple. Google vous rémunèrera en fonction du nombre de clics que les annonces publiés sur votre site ont reçu. Evitez toutefois de polluer vos pages avec un trop-plein de publicités.

Comments (5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *