Images volumineuses : quels outils utiliser pour réduire leur poids ?

Images volumineuses : quels outils utiliser pour réduire leur poids ?
(Mis à jour le: 8 juin 2020)

On le sait tous, les images volumineuses ralentissent l’affichage des pages web or, le temps d’affichage est un critère de positionnement essentiel. Une seule petite seconde de trop peut pousser les internautes à fermer votre onglet et bien sûr, on ne veut pas de cela. Pour l’éviter, il est conseillé de réduire le poids des fichiers volumineux avant de les mettre en ligne. Divers outils le permettent et on a même sélectionné quelques-uns pour vous.

Quelques vérifications s’imposent avant la compression

Même si toutes les images peuvent être compressées, il y a quelques règles à respecter pour avoir un bon rendu final :

  • Vérifiez les dimensions des images :

Il faut faire la nuance entre poids et dimensions des images. Le premier est exprimé en kilo-octet (Ko) ou méga-octet (Mo) tandis que le second est exprimé en pixels (px). Avant d’en réduire le poids, il faut s’assurer que l’image à traiter est déjà dans les dimensions souhaitées. Retenez que plus l’image est grande, plus elle sera lourde. Si vous réduisez sa taille avant sa compression, elle sera moins lourde et vous pourrez garder alors la qualité la plus proche de l’original.

Et toujours dans ce même contexte, il faut choisir les dimensions selon le terminal utilisé. Une image de 1200 px s’affichera parfaitement sur l’écran d’un ordinateur, mais elle ne s’affichera pas bien sur le petit écran d’un smartphone. Pour ne pas se tromper là-dessus, cliquer sur l’onglet « Inspecter » de votre navigateur puis sur « Inspecter l’élément ». Passez ensuite au mode prévisualisation pour voir si la largeur de l’image est correcte.

  • Vérifiez le format de l’image :

Pour toujours avoir de belles images, il faut choisir un format adapté au visuel. Pour les photos à très haute résolution, le format .jpeg ou .webp sont plus adaptés tandis que pour une image peu complexe avec peu de couleurs, comme un logo, le format .PNG fera l’affaire.

Réduire le poids et non la qualité

Réduire le poids et non la qualitéMaintenant que vous avez une liste des meilleurs outils à utiliser, retenez bien les points suivants :

  • On veut réduire le poids et non la qualité des images. C’est pour cela qu’il faut passer par des outils spécifiques agissant dans ce même objectif.
  • Lorsque les images sont trop lourdes, la page met du temps pour s’afficher correctement. Pour les internautes, cette page sera à éviter et ils vont passer à une autre. Pour les robots crawlers de Google, cette page n’est pas du tout Responsive or, le moteur de recherche souhaite désormais passer exclusivement à l’indexation Mobile First. Un temps d’affichage trop lent va alors entacher sur vos efforts SEO et va vous faire chuter dans le classement des moteurs de recherche.

Autrement dit, des images trop volumineuses vous empêcheront d’atteindre la première page des résultats de recherche.

Les outils de compression d’images à privilégier

Parmi les meilleurs outils du moment, on vous recommande :

  • Compressor :

Il est le plus apprécié des webmasters. En plus d’être gratuit, il est accessible en ligne ce qui vous évitera de surcharger vos serveurs.

Il est celui à privilégier pour les formats suivants : JPEG, SVG, GIF et PNG. La compression peut se faire jusqu’à 90% sans que cela affecte la qualité du rendu final. Son interface intuitive vous permettra d’obtenir une image plus légère en seulement quelques clics. Le visuel qu’il affiche vous permet de faire une comparaison entre l’image originale et celle réduite.

En savoir plus sur la compression d’images

  • EzGIF :

C’est l’outil à privilégier pour la compression des fichiers GIF. En plus de permettre leur compression, il permet également de créer de nouvelles animations GIF ou de modifier celles que vous avez déjà. Grâce à cet outil, vous pourrez par exemple ajouter du texte à vos animations, modifier la vitesse de lecture … C’est un outil très intéressant surtout que de nos jours, les GIF se trouvent partout, des pages web aux réseaux sociaux.

Comme Compressor, le travail se fait directement en ligne et en peu de temps. Il faudra seulement veiller à ce que le fichier à insérer ne dépasser pas les 35 MB. Quel que soit le poids originel, la compression peut se faire jusqu’à 30 à 50%. Pour rendre un fichier de qualité, EzGIF se focalise plus sur les couleurs, la transparence et la durée du GIF.

  • Optimizilla :

Egalement accessible en ligne, Optimizilla est idéal pour compresser des images de format JPEG et PNG. Son plus grand avantage c’est le gain de temps qu’il procure. En effet, cet outil peut compresser 20 images en une seule fois ce qui est vraiment intéressant lorsqu’on est pressé.

A travers les miniatures, vous accèderez à tous les paramètres de qualité. Vous pourrez ensuite comparer les images originales et compressées pour vous assurer que la qualité soit bien au rendez-vous.

  • I Love Img :

Egalement efficace pour retoucher des photos en ligne, I Love Img peut supporter les formats JPEG, PNG et GIF. Vous pourrez directement télécharger des images enregistrées sur votre ordinateur ou dans votre DropBox pour commencer la retouche.

A part la compression, cet outil permet également de mieux recadrer les images et de les redimensionner selon vos besoins. Il propose aussi de convertir les formats entre l’un ou l’autre des trois formats supportés.

L’avantage c’est qu’avant d’entamer la compression, vous pouvez d’abord améliorer la qualité visuelle de l’image.

  • Imagify :

Si vous avez l’habitude d’utiliser WordPress, pensez à installer cette extension. Elle vous sera d’une grande aide puisqu’elle optimise automatiquement les images que vous insérez dans vos contenus sans que vous ayez à le lui demander à chaque fois.

La seule chose que vous aurez à faire c’est de préciser le niveau de compression souhaité. Le plugin se chargera ensuite de réduire le poids de vos images JPG, GIF et PNG selon vos consignes.

Imagify propose une version payante et une version gratuite. Si vous avez un budget assez limité, la version gratuite fera l’affaire. Rassurez-vous, cette version vous donne un quota de 25 Mo de fichiers à traiter par mois. Si vous devez en traiter plus, la version payante sera plus adaptée.

En savoir plus sur le référencement des images

  • WebP Converter :

Depuis quelques temps, les images de format WebP envahissent Internet. Certains pensent même qu’il sera le nouveau JPEG. En plus de proposer une haute qualité d’images, il leur attribue aussi un poids beaucoup plus léger que JPG ou PNG.

Pour en revenir au site WebP Converter, ce dernier convertit les images et les compresse. Il est possible de choisir la qualité finale à obtenir en cliquant sur l’onglet Option. Ce dernier se situe sous la fenêtre de téléchargement.

Pour le moment, l’outil est non accessible sur Internet Explorer et Safari.

  • J

Comme Optimizilla, le Compresser JPEG peut traiter 20 images en une seule fois. Il reconnaît les formats JPG, PDF et PNG. A tout moment, vous pouvez contrôler la qualité des images compressées jusqu’à obtenir celle que vous voulez.

Pour télécharger les images sur l’outil, vous pouvez le faire une par une ou regrouper les images dans un fichier ZIP et le télécharger en une seule fois. Notez que cet outil est aussi accessible en ligne donc pas de surchargement de vos serveurs.

Dans ce même esprit, on a une autre version, mais cette fois-ci, uniquement dédié aux fichiers GIF. Il s’agit de Gif Compressor. Là encore, on peut traiter 20 images simultanément.

  • JPEG.io :

C’est un outil très complet puisqu’il reconnaît tous types de formats photo tels que GIG, TIFF, BMP, PSD, JPG, PNG, WebP, PSD … Il est donc très utile lorsqu’on doit traiter différents formats. Le seul bémol c’est que tous les fichiers qu’il prend en charge, quel qu’en, soit le format original, ressort automatiquement en JPG. Il n’y a aucun moyen pour conserver le format original ou pour le convertir en d’autres formats que JPG.

Lire aussi – Référencement local : les meilleures techniques pour l’améliorer

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code