Inbound Marketing : Faire du storytelling

Inbound Marketing : Faire du storytelling
(Mis à jour le: 25 juin 2019)

Quand on se lance dans une nouvelle affaire, on fait de la publicité une des bases principales pour se développer. Très vite, on établit une stratégie marketing en béton en choisissant avec soins ses canaux de distribution et ses supports publicitaires, mais au bout d’un certain temps, on réalise que les efforts menés n’ont pas engendré le buzz escompté. Où avez-vous fait fausse route et pourquoi votre stratégie marketing n’a pas aussi bien fonctionné ? Tout simplement parce que vous avez oublié le terme « Inbound » devant le mot marketing. C’est un petit mot qui fait toute la différence, car de nos jours, c’est l’Inbound Marketing avec ses nouvelles techniques de séduction comme le Storytelling qui fonctionne.

Quelle différence y a-t-il entre Marketing et Inbound Marketing ?

Inbound Marketing : le storytelling, une de ses bases
Les deux poursuivent le même objectif : multiplier le nombre des clients. Et à partir de là, on note une vraie grande différence. Explications …

Avec une bonne stratégie Marketing, on est sûr de multiplier les prospects à savoir les clients potentiels.

Avec une bonne stratégie Inbound Marketing, on multiplie les prospects, mais pas que. On les convertit en véritables clients satisfaits puis en ambassadeurs de nos produits.
Cela signifie que les techniques doivent être plus évoluées parce que pour faire d’un client un ambassadeur, la tâche n’est pas aisée. Heureusement, l’Inbound Marketing a plus d’une carte dans ses mains pour atteindre ses objectifs.

Comment élaborer une bonne stratégie d’Inbound Marketing ?

D’une vue globale, l’Inbound Marketing met en scène une véritable aventure dans laquelle chaque client doit se retrouver et se sentir engagé jusqu’à la destination finale qu’est votre produit, votre service, votre marque, … Pour ce faire, il faut vous baser sur :

  • des contenus de qualité
  • une cible bien identifié et que vous connaissez parfaitement
  • divers dispositifs pour les accompagner jusqu’aux actions attendues
  • une aventure fascinante, mais réaliste

En gros, votre storytelling doit tenir la route pour pouvoir agir sur la fibre sentimentale de vos clients. Il ne s’agit pas de vendre du rêve, mais de faire de la réalité une aventure passionnante et avec une réelle solution performante à la clé.

Si vos clients atteignent ces étapes-là, ils vont naturellement recommander votre produit à leurs proches sans que vous ayez à les payer pour cela.

Comment rendre sa stratégie d’Inbound Marketing performante ?

Inbound Marketing
Pour que votre stratégie d’Inbound Marketing fonctionne, il faut vous poser les bonnes questions et vous attaquer aux principaux fils directeurs de ladite stratégie. Quels sont-ils ?

– Votre site web ou vos landings pages :

La première chose que l’on attend d’une stratégie d’Inbound marketing est une bonne affluence vers son site web d’une part et vers ses landing pages d’autre part.

La seule réponse pour y arriver c’est de fournir des contenus de qualité, riches et pertinents.
Si en arrivant sur une de vos pages, le prospect ne découvre pas les réponses qu’il attend ou qu’il fait face à un contenu incompréhensible ou avec très peu d’informations, il ne se donnera même pas la peine de cliquer sur le bouton « call-to-action ». Il passera juste son chemin pour aller chercher le même produit ailleurs, mais cette fois-ci, avec de plus amples informations. A ce stade-là, vous vous devez alors de faire un gros effort puisque le contenu est la base de toute la stratégie. Si vous échouez à cette étape, à quoi bon continuer les autres étapes. Cela nous emmène à une autre grande question : comment fournir du bon contenu ?

Il faut penser au storytelling raconté dans le bon ordre. Vous n’allez pas raconter une histoire en commençant vers la fin ! Dans l’ordre, il faudra alors vous intéresser à :

  • votre cible : quelle est votre « persona » idéale ? Les femmes ? Les hommes ? Les seniors ? Les étudiants ? Les juristes ? Les professionnels de la santé ?, … en gros, il faut déterminer à qui vous vous adressez et pour quel type de personne avez-vous conçu le produit en question.
  • la problématique que rencontre votre « persona » : là, il faut chercher à placer le produit en tant que solution idéale au problème que rencontre actuellement votre persona. Cette dernière a 40 ans, elle commence à avoir des rides plus marquées, elle a essayé des solutions naturelles, mais sans succès et voilà que votre produit antirides apparaît comme la solution idéale à son problème. Il faut vous intéresser aux problèmes que rencontre votre cible, à leur histoire pour pouvoir faire de votre prestation la solution idéale. Dans notre exemple, il faut reconnaître qu’il existe de nombreux produits antirides sur le marché donc il faut faire en sorte de démarquer votre produit et pour cela, il faut réussir à toucher la fibre sensible de vos clients. Trouver leur point faible pour mieux les influencer ce qui signifie qu’il faut creuser un peu plus.
  • les plateformes digitales utilisées par vos personas potentielles : blogs, réseaux sociaux, forums, … Vu ma cible, où aurais-je plus de chance de la rencontrer ? Si votre produit est destiné au grand public, les réseaux sociaux semblent plus prometteurs, mais lesquels d’entre eux précisément ? Les femmes auront tendance à s’inscrire dans des groupes Mode, tendance, beauté, … tandis que les hommes préfèreront des groupes de type Mécanique, hommes stylés, … Il faut donc choisir les bonnes plateformes et affiner ensuite les choix pour toucher le maximum de monde. Alors que Facebook est plutôt populaire, LinkedIn est plutôt destiné aux professionnels. Dans les deux cas, vos actions seront différentes et même le ton utilisé dans votre storytelling sera différent. Il est donc important d’adapter son histoire à chaque type de plateforme pour toucher les bonnes cibles.

 

– Votre contenu :

contenu web
Quel que soit le type de contenu que vous publiez, il doit être de qualité, pertinent et riche en information. Il faut également varier le type de contenu à mettre en ligne, car si vous vous limitez toujours aux textes et aux articles de blog, vos clients risquent de se lasser.

Il est donc conseillé de varier les contenus en proposant parfois des articles, parfois des photos, des vidéos, des infographies, …

Vous pouvez même publier un même sujet sous différent format pour attirer plus de clients. Il faut comprendre que certaines personnes affectionnent plus les vidéos que d’autres donc si vous parlez de votre produit antirides sous forme d’article de blog, pensez aussi à le présenter via une courte vidéo. Ainsi, ceux qui n’ont pas lu le texte le découvrira en vidéo et ainsi de suite.

– Votre relation avec votre persona :

En Inbound Marketing, vous vous devez de bien connaître votre cible, car c’est la seule manière pour vous de faire jouer ses sentiments et d’ainsi le convertir. Et c’est aussi la seule manière pour vous d’obtenir son adresse email.

Bien sûr, vous pouvez toujours lui demander de s’inscrire à votre newsletter, mais n’avez-vous pas noté que cette technique ne fonctionne plus aussi bien qu’auparavant ? Il faut donc trouver une nouvelle manière pour obtenir cette précieuse adresse grâce à laquelle vous pourrez ensuite renforcer vos liens avec votre client.

Et pour l’obtenir, il faut, dès à présente parler de « contenu d’expertise » et non plus de simple contenu. Il s’agit-là du storytelling ou de la petite histoire qui va vous permettre de convertir votre prospect en client fidèle.

A travers cette histoire, vous allez devoir attirer son attention, éveiller sa curiosité et répondre efficacement à son problème. Il faut vraiment que vous vous surpassiez sur ce dernier point, car pour que le prospect vous donne son adresse mail, votre prestation doit être à la hauteur de ses attentes. Il ne va pas la donner gratuitement, mais seulement avec en retour un cadeau inestimable qui va lui faciliter la vie.

Cela implique que vous devez également miser sur la qualité de vos produits ou de vos services au risque d’avoir une mauvaise image par la suite.

– L’Email marketing :

Bien, vous avez réussi par obtenir l’adresse email de votre prospect. Vous pouvez maintenant commencer la stratégie de séduction ou « tunnel de vente ».

Cela consiste à lui raconter une belle histoire dont le prospect sera le héros, à l’accompagner à chaque étape de l’aventure jusqu’à l’emmener à la fameuse landing page où il trouvera la clé (solution ou dénouement de l’histoire) à travers le « call-to-action ».

En d’autres termes, l’obtention de l’adresse email n’est pas la finalité de l’Inbound Marketing. Ce n’est qu’une étape et le début du réel storytelling puisque c’est dans vos emails que vous allez leur faire découvrir le produit en fonction de leur histoire. En parallèle, vous devez rédiger des contenus de qualité pour votre site, pour votre blog et pour vos  landing page.

– Le suivi :

Il est important de toujours évaluer la progression de la stratégie d’Inbound Marketing mise en place. Cela vous permettra de corriger les points faibles, de maintenir les points forts et d’évaluer les résultats de la stratégie.

Divers outils permettent de faire ce suivi, tels que Google Analytics, n’hésitez pas à investir aussi bien du temps que de l’argent. Rassurez-vous, l’Inbound Marketing n’est pas plus cher d’une autre stratégie marketing et en plus, il s’avère aujourd’hui plus efficace étant donné que les consommateurs privilégient de plus en plus les achats en ligne.

Comments (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *