Opérateurs de recherche de Google : des outils SE0 à ne pas négliger

Opérateurs de recherche de Google : des outils SE0 à ne pas négliger
(Mis à jour le: 15 juillet 2019)
Opérateurs de recherche de Google : des outils SE0 à ne pas négliger
4.2 (83.33%) 6 vote[s]

Quand on travaille dans le milieu du web et du référencement naturel, toutes les astuces sont utiles pour analyser la visibilité de son site. Encore méconnus et pourtant très pratiques, les opérateurs de recherche figurent parmi les points essentiels à ne pas négliger. Ils ne sont pas exclusivement réservés aux internautes puisque leur utilisation permet d’étudier d’évaluer notre site et d’apporter les ajustements nécessaires.

Qu’appelle-t-on opérateur de recherche ?

Il s’agit de termes spécifiques que l’on peut rajouter aux requêtes saisies sur un moteur de recherche pour affiner les résultats. Il en existe différentes sortes en fonction des informations que l’on souhaite obtenir et des facettes d’un site que l’on veut étudier de plus près.

Ces opérateurs ne sont pas forcément connus du grand public, mais les webmasters devraient quand même les connaître et savoir les exploiter.

Pour avoir une idée plus précise de ce dont il s’agit, prenons un exemple.

Lorsque vous lancez une requête sur Google en tapant « escarpins », vous obtiendrez près de 36 900 000 de résultats différents. Et si à ce mot-clé, vous ajoutez un opérateur comme « intitle :escarpins », vous n’aurez plus que 16 600 résultats disponibles. Et si à cet opérateur vous rajoutez encore un autre pour lancer la recherche « intitle :escarpins inurl :escarpins », il ne vous restera que 16 résultats à consulter.

La première requête qu’est « escarpins » est très généraliste et affiche donc tous les sites qui contiennent ce mot. La seconde requête qu’est « intitle :escarpins » n’affiche que les pages dont les titres contiennent le mot escarpins. La troisième requête qu’est « intitle :escarpins inurl :escarpins » n’affichent que les pages dont les titres et les Urls contiennent le mot escarpins.

C’est ce genre de précision que les opérateurs de recherche apportent. Mais au-delà des résultats affinés, quels intérêts apportent-ils au référencement naturel ? Cela dépend du type d’opérateur que vous utilisez, car il en existe plusieurs. Voici ceux qu’il faut retenir puisqu’influent beaucoup sur le SEO.

Opérateur pour vérifier la présence de mot-clé dans les balises title et l’url

Opérateurs de recherche de Google

La présence de mot-clé dans une balise title influe sur le référencement naturel, mais veillez à ce qu’il ne soit pas trop dupliqué sur de nombreuses pages du site. Pour s’en assurer, il suffit d’utiliser l’opérateur intitle :mot-clé. Le moteur de recherche affichera alors tous les titres de pages incluant ledit mot. Et comme il lance une recherche générale, cela vous aidera également à savoir quels autres sites se positionnent sur ce même mot-clé.

Cette commande est souvent associée à l’opérateur inurl :mot-clé lequel permet de détecter la présence du mot-clé dans les urls. Lorsqu’il est utilisé seul, il permet de déterminer les urls indexées avec des mots précis et ainsi de savoir si votre site en fait partie.

Opérateur pour voir si vous êtes positionné sur un mot-clé précis : les guillemets

Le fait d’insérer une requête entre des guillemets oblige les moteurs de recherche à se limiter exclusivement sur les mots-clés saisis.

C’est une technique qui permet d’expliciter une recherche et donc d’obtenir des résultats qui répondent vraiment à nos attentes. Pour les internautes, les guillemets chassent les résultats parasites tandis que pour les webmasters, c’est une technique pour savoir si votre site est positionné sur ce mot-clé.

Opérateur pour détecter de nouveaux mots-clés : l’étoile

L’opérateur permet au moteur de recherche d’élargir la recherche que vous avez entré à partir d’un mot-clé. L’étoile va donc enrichir votre requête de base sans sortir de la thématique imposée.

Pour le rédacteur et le webmaster, c’est un opérateur qui permet d’obtenir d’autres mots-clés auxquels on n’a pas forcément pensé.

Opérateur pour multiplier les backlinks

google

Avoir des backlinks de qualité permet d’améliorer son référencement. Pour un webmaster, en obtenir naturellement s’avère toutefois difficile, mais il existe une petite astuce que vous pouvez utiliser.

Cela consiste à déterminer si d’autres pages web mentionnent votre site sans avoir inséré de lien qui redirige vers vous. Une fois que c’est fait, vérifiez la notoriété de ce site et s’il est de qualité, demandez au bloggeur d’ajouter votre lien. Cela vous fera un backlink en plus qui va influer sur votre référencement.

La question est maintenant de savoir comment détecter ces sites qui vous citent. La réponse c’est d’utiliser l’opérateur qui s’y réfère à savoir : « nomdedomaine.com » -inanchor : »nomdedomaine.com » -site : »nomdedomaine.com ».

Dans la barre de recherche de Google, il vous suffira de remplacer « nomdedomaine.com » par le nom de votre site. Les pages sur lesquelles vous êtes citées seront alors affichées pour que vous puissiez les contacter.

Opérateur pour trouver des sites similaires dans le but d’un partenariat

Avez-vous déjà entendu parler du guest blogging ou article-invité ? C’est une méthode bien connue des blogueurs qui consiste à publier du contenu sur des blogs œuvrant dans la même thématique que vous ou dans une thématique complémentaire à la vôtre. Pour le SEO, les articles invités permettent d’accroître la visibilité du site. Il est donc important de s’y intéresser de près, mais comment savoir sur quels blogs il serait mieux de publier ?

Là encore, on vous propose un opérateur infaillible qui est assez long, mais pratique. Il s’agit de : Domaine + « articles invités » OR « article invité » OR « Proposer un article » OR « Écrire un article invité » OR « devenir rédacteur » OR « publiez vos articles » OR « publiez un article » OR « Guest Blogging » OR « publiez ici » OR « Proposez un article » OR « devenir redacteur » OR « devenez redacteur ».

A la place de « Domaine », vous devez renseigner votre domaine d’activités. Le moteur de recherche affichera alors les blogs intéressants avec lesquels vous pouvez nouer un partenariat.

Opérateur pour suivre l’indexation d’un site ou d’une page

Vous pourrez vous dire que Search Console le fait déjà pour vous, mais savez-vous que si vous ne disposez pas d’un Sitemap par page, suivre l’indexation de votre site reste seulement approximatif. De ce fait, pour se permettre un suivi plus précis, pensez à utiliser, de préférence tous les jours, l’opérateur site:nomdedomaine.com.

Utilisé comme tel, il permet de connaître le nombre de pages indexées d’un site sur Google. Vous pouvez l’utiliser pour votre propre site ou pour espionner un concurrent.

Et si on y ajoute d’autres commandes spécifiques, cet opérateur peut vous dévoiler des données encore plus poussées. Ainsi, il est possible de :

  • savoir le nombre de pages indexées sur Google pour une page précise du site en tapant : site :nomdedomaine.com/rubrique-à-analyser
  • déterminer la répartition du nombre de pages de pagination indexées au sein de la rubrique analysée grâce à l’opérateur site :nomdedomaine.com/rubrique-à-analyser inurl:page= intitle:page
  • analyser l’indexation de la version mobile sous Https de son site suite à une migration
  • suivre la désindexation de la version http de son site suite à une migration vers https

Et bien d’autres encore … Comme l’opérateur site: peut être associé avec d’autres commandes, il joue un rôle crucial dans le référencement. Les résultats qu’il affiche permet d’améliorer le positionnement de son site, de corriger des erreurs identifiées, d’analyser les liens internes et externes (liens cassés, liens artificiels, liens sponsorisés, …).

Pour information supplémentaire : quand vous utilisez cet opérateur, tachez toujours de ne saisir que votre nom de domaine sans le www. En effet, si vous ajoutez les 3w, la recherche lancée ne va pas tenir compte des sous-domaines rattachés au nom de domaine. Résultat : presque la moitié des pages indexées ne seront pas affichées.

Opérateur pour déterminer la position de son site sur Google

SEOSuivre la position de son site permet de s’améliorer en continu. Toutefois, étant donné que vous consultez tous les jours à plusieurs reprises votre site, vos appareils électroniques vont enregistrer cette tendance et vont automatiquement personnaliser les résultats de recherche lorsque vous lancez une recherche sur le moteur de recherche.

Pour ne pas se faire leurrer par ces résultats « préférentiels » et ainsi déterminer avec exactitude la position de votre site, pensez à utiliser l’opérateur &pws=0.

Pour ce faire, ouvrez le moteur de recherche Google, lancez une requête en saisissant votre nom de domaine puis lorsque les résultats s’afficheront, ajoutez la mention &pws=0 à l’url qui apparaît et qui se réfère à la page de résultat affichée. Vous actualisez à nouveau et vous découvrirez la réalité sur votre site.

Opérateur pour vérifier la vitesse de chargement de son site

Ce n’est plus un secret pour personne : un site trop lent à s’afficher est un site qui fait fuir les internautes. La vitesse de chargement est donc un critère qu’il ne faut surtout pas négliger si vous souhaitez améliorer votre référencement.

Pour s’assurer que vous avez la bonne vitesse, il suffit d’utiliser l’opérateur « cache » qui permet de visionner votre site en cache. Dans la barre de recherche, la requête prendra la forme suivante : cache :www.nomdedomaine.com.

Et ce n’est pas tout puisque cet opérateur permet également de savoir et de s’assurer que Google est bien repassé sur votre site après la dernière mise à jour qu’il a réalisé. Cela aide alors à savoir que la visibilité de la page correspond bien à la dernière version de mise en cache lancée par Google.

Opérateur pour trouver des images précises

Quand on parle de référencement, on a souvent tendance à se focaliser uniquement sur les contenus textes et pourtant, les images ne doivent pas être négligées pour autant. Elles jouent également un rôle dans le SEO donc il est important de :

  • s’assurer que personne n’a volé vos images
  • s’assurer que personne ne fait du hotlinking avec vos images c’est-à-dire publier vos images sur leur site en gardant l’url source qui est la vôtre. L’inconvénient avec cette ruse c’est que ces sites voleurs vont consommer votre bande passante au lieu d’utiliser la leur
  • vérifier que vos images sont bien indexées

Pour ce faire, il faut utiliser l’opérateur src :. Attention toutefois, sa formulation varie selon vos objectifs. Ainsi,

  • si vous souhaitez vous assurer qu’aucun autre site n’a volé vos images, il faut saisir la formule suivante dans la barre de recherche de Google Images : src:nomdedomaine.com –site:nomdedomaine.com. Grâce à cet opérateur, vous identifiez clairement les voleurs d’images.
  • si vous souhaitez seulement connaître les images du site indexées par Google, la formule est plus simple à savoir src:nomdedomaine.com. Là encore, il faut l’insérer dans la barre de recherche de Google Images.

Ce ne sont pas les seuls opérateurs de recherche existants, mais ce sont les principaux qui influent sur le SEO d’un site. Chacun d’eux vous pousse à déterminer un critère de votre page et à l’améliorer si besoin est.

Comment (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *