Pages zombies : comment les traiter efficacement ?

Pages zombies : comment les traiter efficacement ?
(Mis à jour le: 9 juillet 2020)

A force d’avoir de nombreuses pages zombies sur votre site, ces dernières vont finir par grignoter vos bons contenus. Pour que les mauvaises pages ne fassent de l’ombre sur les bonnes, il faut les traiter au plus vite. Doit-on les supprimer sans attendre ou existe-t-il d’autres traitements qu’on peut leur faire passer ?

Comment Google perçoit ces pages zombies ?

Google n’a pas haute estime des pages zombies et cela se comprend. Comme on l’a dit sur Pages zombies : savez-vous ce que c’est, les robots continuent quand même de les indexer, mais ils peuvent aussi ne pas le faire. Puisque ce sont des pages sans intérêt, pourquoi s’en donneront-ils la peine ?

Le problème c’est que parmi ces pages non indexées ou indexées, mais exclues, il y a des pages que vous souhaitez voir être indexées et prendre place sur votre site. Mais comment savoir si elles ont effectivement trouvé une place sur votre site ou si elles ont été exclues ? Votre solution : la Google Search Console.

En allant dans la Search Console, vous pouvez effectivement voir lesquelles de vos pages ont été exclues. Pour ce faire,

  • cliquez sur Index puis sur Couverture
  • Au lieu de mettre ensuite « Toutes les pages connues », déroulez la liste et mettez « Toutes les pages envoyées ». Cette option permet d’afficher la liste des pages que vous souhaitez faire indexer
  • Cliquez ensuite sur « Exclues » puis sur « Erreur »

Dans les résultats qui s’affichent, vous pourrez avoir deux types de pages exclues : les « Explorées, actuellement non indexées » et les « Détectées, actuellement non indexées ».

Dans les deux cas, cela prouve qu’elles ont bien été crawlées, mais que Google n’a pas jugé important de les indexer. Le propriétaire du site aurait pourtant aimé qu’elles soient indexées. Qu’est-ce qu’il doit faire pour que cela puisse se faire ?

Il doit comprendre pourquoi elles ont été exclues. Cela peut venir d’un problème technique ou d’autres problèmes qu’il faudra traiter rapidement. Dans tous les cas, ce sont des pages zombies que RM Tech vous aidera à mieux étudier afin de trouver la bonne solution.

Comment détecter les pages zombies ?

La solution la plus appropriée est un audit signé RM Tech. C’est aujourd’hui le seul outil qui permet de connaître l’indice zombie de vos urls. Pour mener son analyse sur l’ensemble d’un site, l’outil se base sur de nombreux critères. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne cible pas seulement les pages à mauvais contenu ou à faible trafic. Il va évidemment s’y intéresser, mais il va aussi tenir compte :

  • Des performances SEO de la page sur une année : les pages récentes sont rarement prises en compte puisqu’elles n’ont pas encore eu le temps de mûrir suffisamment pour être jugées.
  • De la notoriété des pages en dehors du site : sont-elles partagées à grande échelle sur les réseaux sociaux, participent-elles à augmenter la conversion des internautes, génèrent-elles du chiffre d’affaires ailleurs ? … Cela est essentiel, car il ne faudrait pas étiqueter « zombie » sur des pages peu performantes sur le site, mais qui sont très actives ailleurs.

RM Tech passe chaque page au crible avant d’établir l’indice zombie de chacune d’elles.

Comment lire l’indice zombie de RM Tech ?

Une fois que l’outil aura fini son analyse, il affiche un tableau qui renseigne sur plusieurs métriques dont l’Indice zombie. Cet indice est noté de 0 à 100. Un histogramme est aussi établi pour avoir une idée globale du taux de problèmes que pose chaque page analysée.

Un indice proche de 0 signifie que la page n’a que peu de problèmes donc on peut facilement l’améliorer. Par contre, un indice qui frôle les 100 signifie clairement que la page a trop de problèmes. Attention toutefois, on évite de la supprimer dare-dare, car derrière ce lot de problèmes peut se cacher des explications toutes simples.

Autrement dit, ce n’est pas parce que l’indice zombie est de 99 qu’on va supprimer la page, même si c’est la solution qui semble être la plus logique. Il faut prendre le temps d’analyser les problèmes, de les étudier et d’essayer d’y trouver une solution. Et si finalement, aucune solution ne semble être à la hauteur, vous pouvez appuyer sur Supprimer.

Pour informations,

  • RM Tech doit associer son analyse à un audit sur la Search Console et sur Google Analytics, car il se base sur les données de ces derniers.
  • La période analysée doit s’étaler sur une année pour avoir plus de recul.
  • Le site à analyser doit quand même avoir un certain volume de pages sans forcément devoir être un gros site.

Quel traitement accorder aux pages zombies ?

Quel traitement accorder aux pages zombies ?Le traitement des pages zombies doit se faire individuellement. La solution de facilité serait de toutes les sélectionner et de les mettre à la poubelle, mais n’en faites rien. Parmi ces pages, il y en a forcément quelques-unes qui méritent de rester sur votre site. C’est pour cela que le meilleur mode de traitement doit associer le travail d’analyse de RM Tech à une analyse et un traitement humain.

L’outil se charge de vous afficher les pages zombies. Maintenant que vous avez la liste et les indices, vous devez analyser chaque page et comprendre d’où vient le problème. Cela vous aidera ensuite à opter pour la solution la plus performante.

Pour vous aider dans votre part du contrat, voici ce que pouvez faire :

Déterminer les problèmes

Vous pouvez partir des pages aux indices les plus élevés vers les moins élevés ou vice-versa, comme vous le souhaitez. L’important c’est qu’elles soient toutes traitées correctement.

Pour connaître d’où vient le problème, il faut vous intéresser sur différents points :

  • L’ancienneté de la page: si la page date de moins d’un an, il peut être normal qu’elle n’ait pas encore eu le succès escompté. Il faut quand même la comparer avec les pages de plus d’un an pour voir si l’indice zombie affiché reste dans la norme. Une page publiée il y a neuf mois et qui affiche un indice déjà supérieur à 80 a forcément d’autres problèmes que son ancienneté. A vous de voir lesquels …
  • La nature de la page: les pages mentions légales, la page de contact, les urls de pagination, les CGU/CGV ne sont pas prises en compte lors de l’analyse de RM Tech. Si elles apparaissent quand même dans l’audit, ignorez-les tout simplement.
  • Le sujet: le contenu publié sur la page est-il à jour ou s’agit-il d’une actualité depuis longtemps dépassée ? Si la date de publication est bien visible, vous pouvez l’archiver tout simplement. Dans le cas contraire, une petite mise à jour peut s’avérer nécessaire, mais vous pouvez aussi la supprimer si l’information n’intéresse plus personne et ne risque plus d’intéresser personne.
  • La niche du sujet: si le contenu concerne une niche qui intéresse seulement un petit groupe de personnes, il est normal que la page ne soit consultée que rarement. Assurez-vous toutefois que le contenu soit de qualité pour conserver les rares conversions qu’il génère. Vous pourrez alors conserver la page.

La source du problème peut varier d’une page à l’autre d’où l’intérêt de faire cette étude à l’échelle humaine.

Améliorer la page

Une fois que vous aurez trouvé le ou les problèmes reliés à la page, il devient plus facile d’y adapter la bonne solution. S’il s’agit, par exemple de problèmes techniques comme une vitesse de chargement trop lente, un maillage incorrect … vous pourrez directement travailler là-dessus pour apporter une amélioration au niveau de l’UX.

Et quand les problèmes ne sont pas d’ordre technique, plusieurs types d’améliorations peuvent être faits en fonction des anomalies détectées. Vous pouvez ainsi :

  • Mettre le texte à jour en y apportant de nouvelles informations. En savoir plus ici
  • Améliorer les images et vidéos : renseigner les balises ALT, améliorer la qualité, choisir les bonnes dimensions …
  • Revoir les mots-clés : assurez-vous d’être positionnés sur ceux qui vous apporteront le plus de trafic de qualité. Découvrez les meilleurs outils pour trouver des mots-clés pertinents
  • Revoir la sémantique pour rivaliser avec vos concurrents. En savoir plus sur le SEO sémantique
  • Améliorer le maillage interne entre vos pages et vérifier que les liens en place existent toujours
  • Ajouter des backlinks de qualité vers vos pages en prenant soin de varier les ancres. Découvrez les meilleurs outils pour surveiller ses backlinks
  • Partager vos pages sur les réseaux sociaux ou à travers les newsletters
  • Ajouter des données structurées
  • Revoir la qualité globale du contenu : orthographe et grammaire, structure, tournure des phrases … le texte doit être agréable à lire et facile à comprendre
  • Mettre l’auteur en avant : un contenu rédigé par un expert sur le sujet est toujours beaucoup plus pertinent qu’un texte sur la mécanique rédigé par un cuisinier

Regrouper certaines pages

Lorsque plusieurs pages zombies parlent du même sujet, il peut être intéressant de les faire fusionner en une seule page de qualité. Il ne s’agit pas seulement de copier les contenus des autres sur la page à garder, mais de vraiment retraiter le sujet en se basant sur les contenus des différentes pages. L’objectif est d’obtenir un contenu unique complet et de qualité.

Mais quelle url faudra-t-il conserver pour ce nouveau contenu ? Il faut voir celle qui y correspond le mieux. Si aucune des urls existantes ne semble correspondre, alors vous pouvez créer une nouvelle page (nouvel article et donc nouvelle url) et faire une redirection des pages à supprimer vers le nouveau contenu publié.

Attention, lorsque vous faites des redirections 301 vers une nouvelle url, il faut éviter les redirections massives et s’assurer que les urls redirigées aient un contenu en relation avec le contenu de la nouvelle page. On évitera autant que possible les redirections massives vers la page d’accueil.

Désindexer les pages

Parfois, il arrive qu’on ait des pages que nous jugeons d’excellente qualité et utiles, mais que Google qualifie quand même de zombies. Que faire dans ces cas-là ?

Il faut les conserver, mais les désindexer et peut-être aussi bloquer le crawl. Ainsi, les robots crawlers ne passeront plus là-dessus et ne les excluront plus. Les internautes pourraient quand même y accéder et les pages continueront alors de générer des revenus.

Supprimer les pages

Enfin, lorsque toutes les solutions citées ci-dessus ne conviennent pas, la dernière option est la suppression sans oublier la désindexation. Il faut éviter de supprimer une page sans la désindexer. Mais quelle redirection doit-on alors faire par la suite ? Cela va dépendre du contenu de la page.

On procèdera à :

  • Une redirection 301 dans le cas où la page à supprimer a de bons backlinks. Avant la suppression, il faut alors consulter ces backlinks via la Google Search Console. Pour pouvoir les conserver, on redirige la page vers une autre qui a un contenu très proche. Notez que la redirection 301 indique une redirection permanente vers une autre page.

Lire aussi – Comment déterminer la qualité d’un lien ?

  • Une redirection 404 ou 410: cela signifie que la page doit être supprimée définitivement. Avec le code 404, la redirection doit se faire vers une page au contenu assez proche ou vers une page similaire. Si cela n’est pas faisable, redirigez-la vers une page qui n’a pas beaucoup d’importance sur le référencement. Et quand ces deux options ne sont pas envisageables, on passera en code 410. Attention, avant de renvoyer un code 404 ou 410, il faut vous assurer que les pages à supprimer n’aient plus de liens internes qui pointent vers elles.

Lire aussi – Google Search Console : de nouvelles fonctionnalités pour le changement d’adresse

On sait déjà que la suppression des pages irrécupérables ne va pas nuire à votre référencement. Au contraire, cela va permettre de supprimer les mauvaises pages qui freinent votre remontée dans les SERPs. Il faudra juste veiller à le faire correctement.

Maintenant que vous savez tout sur les pages zombies, pensez à faire une analyse de manière régulière pour améliorer le SEO de votre site. Notez que même si leurs objectifs sont les mêmes à savoir améliorer le SEO, la méthode des pages zombies est plus poussée que le Content Pruning.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code