Rédaction de contenu web : l’art du Call to action

Rédaction de contenu web : l’art du Call to action
(Mis à jour le: 10 avril 2019)
Rédaction de contenu web : l’art du Call to action
5 (100%) 1 vote

Le call to action est la dernière touche à apporter sur votre page web, c’est le détail qui convertira un simple visiteur en un véritable client. Comment dans ce cas-là faire en sorte qu’il atteigne sa cible?

Malgré le fait que votre page est prêt à être dévoilée au monde entier, un produit bien présenté avec de beaux graphismes, des textes précis et intéressants,… vous devez quand même soigner pas la relation entre le contenu de vos sites web et leurs objectifs  (comme la commande de votre produit, la prise de contact, le téléchargement d’un document ou l’inscription à une newsletter,…). C’est ce que l’on nomme, le CTA ou Call to action.

Qu’est-ce qu’un Call to action?

Un call to action a pour objectif de guider le client à suivre les étapes que vous avez mises en place pour le conduire à acheter un produit, visiter une page, remplir un formulaire, télécharger un livre,… Bref, cela dépend du but que vous vous êtes fixé.

Cela peut être une phrase, un mot ou une expression accrocheuse. Vous êtes sans nul doute déjà tombé dessus à plusieurs reprises en ouvrant une page web, seulement vous vous êtes hâté de cliquer dessus tellement vous étiez pressé de voir le contenu sans faire attention aux annonces.

Quels sont les principes du Call to action ?

Lors de la rédaction de votre Call to action, essayez de retenir ces trois principes :

  • visible et attrayant : il doit être écrit avec une police bien gros et gras de type très accrocheur encastré dans un bouton image qui doit attirer le regard sur lui dès que la landing page s’ouvre.
  • explicite et sûr de lui : le mieux est d’utiliser l’impératif pour mieux inciter les visiteurs à cliquer. Utilisez des expressions pressantes du genre « commandez maintenant ! », téléchargez la brochure ! », «Contactez-nous ! »,…
  • direct et convaincant : vous ne devez pas faire de long discourt ni utilisez des mots qui peuvent semer le doute dans l’esprit des visiteurs, ce qui leur donnerait une marge de manœuvre pour se raviser.

Où placer le Call to action?

Rédaction de contenu web

La place du call to action doit se trouver là où les visiteurs le remarqueront le plus. Il y a plusieurs possibilités, mais les plus stratégiques se trouvent :

  • au-dessus de la ligne de flottaison : car la majorité des internautes ne regarde que ce qui tombe sous leur yeux, soit la première page qui s’ouvre. La plupart est trop pressée ou paresseux pour aller plus loin, s’il ne trouve pas ce qu’ils recherchent, ils vont rebrousser chemin.
  • en conclusion de votre page : il devrait se trouver en bas de page, juste après le dernier paragraphe du texte, car cela évitera aux internautes de revenir vers le haut et l’obligera à lire le texte qui devrait être de très bonne qualité, de celle qui donne envie d’en avoir plus.

Le Call-to-action : l’art de convaincre de passer à l’action en 9 étapes

Le CTA se situe soit sur une page de votre site ou blog, bien avant votre landing page qui en contienne aussi et qui redirigera les visiteurs vers votre page de remerciement. Voici donc les neuf astuces qui vous aideront à optimiser la stratégie de rédaction de votre call to action.

Bien connaître sa cible

Avant tout, vous devez définir un public cible pour mieux centrer la stratégie à adopter pendant la rédaction de votre CTA. En effet, il est dit qu’une bonne connaissance de vos personas permet de mieux l’optimiser.

Demandez-vous ce qui intéresse et ce dont a besoin vos visiteurs. Pour mieux connaître leurs attentes, essayez de vous mettre à leur place. Cela vous permettra de mieux leurs offrir les réponses y correspondant et de les convertir en clients. D’après une étude, les CTA à cibles définies convertissent plus de 42 % de visiteurs en clients que les simples CTA.

Utilisez des verbes d’action

Pour assurer l’optimisation de vos CTA, utilisez des verbes incitant à l’action, leur puissance vous permettra  de convaincre les visiteurs les plus hésitants. Vous pouvez employer l’infinitif comme « soumettre », « commander », « ajouter au panier », « valider » …, ou bien la deuxième personne du pluriel comme « inscrivez-vous », « contactez-nous », « passez commande »… ou encore en vous mettant à la place du visiteur et utiliser la première personne du singulier comme « je commande », « je m’inscris », « je participe »,…

Préférez les images

SEO

Vous pouvez bien sûr utiliser un CTA en l’incluant directement dans le texte, cependant il vaut mieux concevoir un bouton qui fait plus ou moins la largeur de votre page. Cela vous permettra de le rendre beaucoup plus visible et percutant. Placez ensuite un lien dessus pour rendre l’action de cliquage concrète. Ensuite, mettez vos mots clés dans la balise « alt » de votre image, c’est l’une des zones favorables à l’optimisation de vos référencements. Si, malgré tout, elle ne s’affiche pas parfaitement, cette erreur sera compensée par la description d’après le principe de l’alternative textuelle.

Créez un sentiment d’urgence

Afin de pousser les internautes à l’action, vous avez la possibilité d’utiliser des termes temporels tels que « maintenant », « aujourd’hui », « tout de suite »,… ou bien appuyer sur la rareté de votre offre en appuyant sur le fait qu’elle a une date et un nombre limité. Voici donc une petite liste d’exemple d’expressions que vous pourriez introduire dans votre call to action pour distiller un sentiment d’urgence chez vos visiteurs :

« Inscrivez-vous vite »

« Essayez maintenant et sans engagement »

« Bénéficiez dès aujourd’hui »

« Appelez dès maintenant »

« Valable jusqu’au… »

« Vente flash plus que quelques heures »

« Derniers jours pour en profiter alors dépêchez-vous »

« Offre limitée aux … premiers inscrits »

« Stock limité, reste … produits »

Choisissez les couleurs adéquats

La couleur du bouton de CTA est importante, elle a non seulement une influence majeure sur le taux d’intéressés, mais elle peut également :

Augmenter de presque 10 % le nombre de produits mis au panier.

Augmenter de 9 % le taux de conversion générale.

Augmenter de 13.5 % le taux de conversion des visiteurs connectés sur mobile.

Pour mieux retenir l’attention, privilégier les boutons de couleur orange, vert ou même rouge, car il a été prouvé que ces trois-là ont obtenus le plus beau chiffre de conversion. Faites votre choix selon le graphique de votre page et en contraste avec l’arrière-plan de sortes à rendre le CTA plus distinct.

Privilégiez un emplacement stratégique

Pour une page de vente courte, mettez plutôt le CTA au-dessus de la ligne de flottaison pour le rendre beaucoup plus accessible et facilement distinctif. Cette méthode a fait ses preuves en augmentant de 280 % le taux de conversion contre les emplacements en milieu de page.

Avoir un CTA unique

A chaque page son objectif, donc vous devez avoir des cibles et objectifs précis pour chacune d’entre elles. Les CTA doivent de ce fait correspondre à ces objectifs-là. Si vous n’arrivez pas à choisir votre objectif, prenez celui qui pourra vous rapporter le plus.

Pour une page assez longue, deux CTA ne seront pas de trop, un tout en haut et un autre tout en bas de votre page. Cela évitera aux visiteurs de rescroller jusqu’en haut.

Les pop-in sont idéals pour les sites web qui gagnent une contrepartie à chaque inscription ou pour les blogs mis à jour régulièrement.

Adapter votre CTA à votre contenu

Il est primordial de faire correspondre le call to action au contenu de votre page. Cela évitera bien des déceptions.

Tester plusieurs call-to-action

C’est indispensable de faire des tests sur les types de CTA qui marchent et génèrent le plus de conversions. Essayez plusieurs textes, couleurs, tailles et emplacements différents afin d’optimiser favorablement vos CTA. C’est également valable pour les boutons d’actions. Par exemple, Gmail a réalisé plus d’une cinquantaine de test avant de trouver la nuance de bleu qui fonctionne le mieux pour son CTA.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *