ROI d’une stratégie SEO : comment le calculer ?

ROI d’une stratégie SEO : comment le calculer ?
(Mis à jour le: 30 octobre 2020)

Un site web sans aucun effort SEO est un site voué à l’échec. Si vous souhaitez le rentabiliser, il faut mettre en place une bonne stratégie SEO. Ce sont les techniques s’y référant qui vous permettra d’accroître sa visibilité sur le moyen et le long terme. Votre campagne de référencement doit constamment évoluer ce qui implique un investissement régulier de votre part. Comment peut-on être sûr que ces investissements génèreront des bénéfices et non des pertes ? Il faut faire un suivi des actions menées et calculer le ROI. Comment faire ?

Le SEO : la base essentielle pour rentabiliser son site web

Des millions de sites et blogs ont beau exister dans l’univers digital, les moteurs de recherche, dont Google, n’affichent que les dix plus pertinents d’entre eux sur leurs pages des résultats de recherche. Les autres viendront s’afficher sur les autres pages des résultats, mais savez-vous que rares sont les internautes qui se donnent la peine d’aller au-delà de la deuxième page des SERPs ?

Autrement dit, ne pas apparaître sur les deux premières pages (voire la première page) équivaut à rester totalement invisible. Et qui dit invisible dit 0 chiffre d’affaires et un retour sur investissement (ROI) négatif. Pour ne pas générer de telles pertes, il faut maintenir ses efforts SEO et faire de bons investissements.

A lire – Tuto référencement : quels outils SEO utiliser pour booster son référencement ?

Le SEO met en place un ensemble de techniques pour accroître la visibilité de votre site.  Plus le site sera visible et bien référencé, plus les visiteurs viendront dessus. Il ne vous restera plus ensuite qu’à leur proposer des contenus et des offres intéressants pour qu’ils passent à la caisse. Pour cette fin, le SEO joue encore un rôle essentiel d’où l’intérêt de ne jamais le négliger à chaque étape de votre site.

Lire aussi – Site web : comment générer plus de trafic ?

Le SEO nécessite un certain investissement

Le SEO nécessite un certain investissementD’une vue générale, le SEO (Search Engine Optimization), contrairement au SEA (référencement payant) propose des techniques gratuites. Pourquoi dit-on alors qu’il faut investir ? Tout simplement parce que confier le référencement naturel de son site à des professionnels peut s’avérer plus rentable que de le faire soi-même. On vous explique pourquoi …

A lire – SEM, SEO, SEA, SMO, SXO : les mots du langage

La création d’un site nécessite toujours un premier investissement pour l’achat du nom de domaine, l’abonnement auprès de l’hébergeur … Ainsi, avant même que votre site ne dégage des bénéfices, vous aurez déjà des frais à payer. Voilà pourquoi il faut bien réfléchir à la stratégie à mettre en place plus tard afin d’espérer un retour sur investissement. Mais ne nous arrêtons pas là, car une fois le site créé, deux cas de figures peuvent se passer :

  • Figure n°1 : vous décidez de gérer vous-même votre site

C’est facile à dire et quoi de plus normal d’ailleurs, mais ne vous réjouissez pas trop vite, car la gestion de site implique de nombreuses tâches. On vous le dit tout de suite, cela ne se limite pas à rédiger et à publier des contenus de manière assidue. Il faut mettre en place un calendrier éditorial et une stratégie SEO.

Sur le calendrier éditorial, on trouvera tous les sujets rédigés et à rédiger, les dates de publications, les mots-clés sur lesquels il faut se positionner, les autres articles avec lesquels il faut établir un lien … Le calendrier doit être établi dès le départ pour avoir une vue d’ensemble de ce, à quoi va ressembler votre site/blog une fois alimenté en plusieurs contenus. Vous pourrez ensuite y ajouter d’autres nouveaux sujets au fur et à mesure. Cela signifie que le travail qui vous attend est énorme, mais en gérant tout vous-même, vous n’avez pas de gros investissement à faire.

A lire – Top 6 des meilleurs outils pour trouver des mots-clés pertinents

En ce qui concerne le SEO, ce dernier implique le déploiement de nombreuses techniques. Le calendrier éditorial en fait déjà partie, mais à part lui, il y a également le netlinking, les métadonnées, le choix des mots-clés, le SEO sémantique, le guest blogging, … Là encore, si vous souhaitez tout faire vous-même, vous n’aurez que très peu de dépenses, mais vous devrez investir en temps. Or, on sait tous que le temps c’est de l’argent.

De ce fait, votre objectif sera de rentabiliser votre temps.

  • Figure n°2 : vous décidez de confier la gestion du site à un professionnel

Dans ce cas-ci, vous pourrez disposer de votre temps comme il vous plaira, mais vous devrez investir une certaine somme pour rémunérer le professionnel. C’est ce dernier qui se chargera d’établir la totalité de votre stratégie SEO et travaillera d’arrache-pied pour que votre site atteigne la première page des SERPs. Vu le nombre de tâches qui lui incombe, il faudra prévoir un budget conséquent.

Lire aussi – Tuto référencement : 1ère page des SERP sur Google, comment y atterrir ?

Aussi, que vous décidiez de tout faire vous-même ou de tout confier à une même agence ou encore de choisir des prestataires individuels pour certaines tâches seulement, il faudra toujours payer. Voilà pourquoi il est important de tenir compte du ROI, car nul ne peut investir éternellement sans attendre des retombées positives.

Qu’est-ce que le ROI ?

Qu’est-ce que le ROI ?

E-commerce : l’importance du tunnel de vente

Le ROI ou Return On Investment est un indicateur qui mesure la rentabilité des actions marketing menées. Il est utilisé que ce soit pour le marketing direct ou pour le marketing digital.

Le calcul du ROI permet de savoir si nos efforts marketing, et donc les investissements réalisés, ont généré des bénéfices ou des pertes.

Dans la théorie, cela semble simple, mais dans la pratique, le calcul est un peu plus technique. Si vous gérez un site e-commerce, il vous suffira de comparer le chiffre d’affaires et l’investissement de départ pour savoir si vous faites quand même du profit sauf que cette comparaison ne suffit pas forcément pour voir la réalité. Dans tous les cas, le calcul est alors plus ou moins simple.

C’est lorsqu’il faut calculer la rentabilité d’un site non-marchand que tout se complique. Pour cause, ces sites ne vendent pas des articles physiques, mais mènent une série d’actions pour encourager les internautes à effectuer un téléchargement, à s’abonner à la newsletter … Comment savoir alors si les « campagnes SEO » menées sont rentables ou non ? Là encore, on calcule le ROI, mais la démarche sera plus technique.

Comment calculer le ROI ?

La formule pour calculer le ROI est la suivante :

ROI = (Gain ou perte lié à l’investissement – Coût de l’investissement) / Coût de l’investissement x 100

Exemple : avant d’avoir établi une nouvelle stratégie SEO, votre boutique en ligne enregistrait 1000 euros de vente. Vous décidez de lancer une nouvelle campagne et investissez alors 500 euros. Quelques mois plus tard, le site enregistre un chiffre d’affaires de 3000 euros, soit 2000 euros de plus qu’avant la campagne SEO. Votre ROI sera alors de (2000 – 500) / 500 x 100 ce qui vous donne 300 %.

Autrement dit, les efforts menés ont été payants, mais cela n’est pas toujours le cas. De toute façon, le ROI vous permet de mesurer l’efficacité de vos actions pour ensuite élaborer d’autres stratégies encore plus performantes.

Si le calcul paraît simple, il ne l’est pas pour les sites non marchands. Pour ces derniers, ce calcul n’intervient qu’en dernière étape, car avant cela, il faut calculer et analyser d’autres indicateurs.

Comment calculer le ROI des sites sans transactions réelles ?

Comment calculer le ROI des sites sans transactions réelles ?Pour pouvoir calculer le ROI, il faut avoir des données fiables et chiffrées or, sur un site non marchand ou un blog, on n’a pas de chiffre d’affaires réel. Il faut commencer par aller chercher ces données par le biais d’outils CTR, nombre de transactions, taux de conversion, chiffre d’affaires …de suivi comme Google Analytics, HubSpot, Majestic SEO …

Ces outils affichent de nombreuses métriques reliées à votre site. Sur un site e-commerce, ces données peuvent directement être exploitées pour calculer le ROI. Sur les autres sites, il faut déterminer la valeur des actions réalisées par les internautes.

A lire – Le taux de conversion sur les sites e-marchands

Oui, vous avez bien lu. Le seul problème maintenant c’est de savoir comment estimer le fait qu’un internaute ait cliqué sur « télécharger l’ebook » ou qu’il ait décidé de s’abonner à la newsletter. Rassurez-vous, cela est possible et on va vous expliquer comment à travers un exemple.

Découvrez comment rédiger un ebook

  • Calculer la valeur de chaque action :

Vous partez du principe où votre analyse porte sur une période d’un mois. Au cours de cette période, 100 personnes se sont inscrites à votre newsletter. Parmi ces nouveaux inscrits, 50 d’entre eux ont eu recours aux services proposés à travers les newsletters et sont donc devenus, officiellement, clients. Vous obtenez alors votre taux de conversion qui est de (50/100) x 100 = 50%.

Maintenant que vous avez votre taux de conversion, il faut déterminer la valeur de chaque nouveau client.

Supposons que chacun d’eux a dépensé 50 euros pour recourir à vos services. Cela signifie que pour leur ensemble, vous avez empoché 50 x 50 = 2500 euros.

Mais cela ne nous dit toujours pas combien coûte une inscription à votre newsletter or, c’est ce qu’on doit obtenir pour savoir si votre stratégie SEO est rentable ou non. Pour l’obtenir, il faut diviser la recette empochée par le nombre de nouveaux inscrits au cours de la période donnée. On aura donc 2500 / 100 = 25 euros. C’est la valeur de chaque action entreprise et donc de chaque nouvelle inscription.

  • Analyser les chiffres obtenus :

Une fois ces calculs effectués, vous obtenez des données qui serviront de base à votre analyse. La première analyse est de voir si par rapport au mois dernier, le mois étudié a enregistré une hausse du chiffre d’affaires et donc plus d’inscrits qu’auparavant. Si tel est le cas, c’est que votre stratégie est performante.

La deuxième analyse concerne ensuite les chiffres. C’est à ce stade-là que vous allez devoir calculer le ROI avec la formule qu’on a vu plus haut.

Supposons que pour encourager les internautes à s’abonner à votre newsletter, vous avez dû dépenser 1000 euros en techniques SEO. Le ROI équivaudra alors (2500 – 1000) / 1000 x 100 = 150%.

Pourquoi calculer le ROI ?

Le ROI permet de savoir si nos efforts marketing et SEO sont rentables ou si nous perdons du temps. Son calcul permet ensuite de déterminer les actions à entreprendre pour améliorer le chiffre d’affaires de son site et sa visibilité sur la toile.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *