Site e-commerce : quel budget devez-vous prévoir ?

Site e-commerce : quel budget devez-vous prévoir ?
(Mis à jour le: 13 mai 2020)

Récemment, on a beaucoup parlé des solutions pour créer des sites e-commerce, mais on n’a jamais vraiment évoqué la partie « prix ». Il est pourtant essentiel d’avoir une estimation avant de se lancer dans cette aventure. Cela aide à définir si le projet peut s’avérer rentable ou si, au contraire, il vous coûterait trop cher. Voici ce qu’il en est.

Combien coûte un site E-Commerce ?

Il est impossible de donner un prix précis puisqu’il n’y a pas qu’une seule solution, mais plusieurs.

L’estimation de votre budget dépend de plusieurs critères comme le type de projet à mettre sur pied, la solution choisie pour le concrétiser, les différentes fonctionnalités auxquelles vous souhaitez accéder, le niveau de personnalisation à appliquer, … Tous ces paramètres font que les tarifs varient beaucoup et la différence entre eux est parfois énorme. Cela peut aller de quelques centaines d’euros à plus de 100 000 euros et plus encore.

Pour savoir quel budget vous devez prévoir pour la création du site e-commerce, on vous donne quelques éléments de réponse à la suite. Ils vous permettent d’avoir une idée approximative puisqu’au final, tout dépend de vos attentes.

Sous quel logiciel le site sera conçu ?

Création de site e-commerce : quel logiciel choisir ?

La première chose à définir pour connaître le budget à allouer pour créer un site e-commerce est le logiciel à utiliser. Ce point est essentiel puisque de lui dépend l’apparence, la performance et la gestion de la future boutique en ligne.

Il existe actuellement un grand nombre de logiciel. Parmi eux, certains sont gratuits alors que d’autres nécessitent un abonnement mensuel, trimestriel ou annuel.

Pour réduire les coûts, la logique nous pousse à nous orienter vers les logiciels gratuits. Dans cette catégorie, on retrouve

Mais attention, la gratuité n’est jamais totale pour ce genre de projet, car viendra toujours un moment où vous aurez à débourser des sous. Et c’est là qu’on commence à se demander si on n’aurait pas dû choisir un logiciel payant comme Shopify, Wix, Wizishop …

Faire appel à un logiciel « gratuit »

Ici, le mot « gratuit » va de pair avec « Open-Source ». C’est effectivement ce critère qui leur permet de traîner le qualificatif gratuit. En tant que logiciels Open-Source, ce type de solutions est géré par une communauté de développeurs passionnés.

Si on prend, par exemple WordPress, tous ceux qui l’utilisent peuvent l’améliorer, proposer une mise à jour, développer des extensions plus poussées … tout cela dans le but d’optimiser son utilisation. Ces interventions peuvent se faire à volonté et gratuitement. Les utilisateurs ont ainsi le choix de passer au niveau supérieur ou de rester à leur version de base ou à la version qu’ils ont eux-mêmes amélioré.

  • Les avantages des solutions en Open-Source :

Les solutions Open-Source vous donnent accès au back-office de votre site. Vous êtes donc libre de le gérer comme vous le souhaitez étant donné que vous avez déjà accès à toutes les fonctionnalités nécessaires. Du back-office, vous pourrez créer vos contenus, créer de nouvelles catégories de produits, paramétrer certains points, personnaliser le front-office, … En général, toutes les fonctionnalités de base sont déjà accessibles.

  • Les petits inconvénients :

Même si les bases sont à votre portée et qu’elles suffisent à créer un site e-commerce productif, rester dans le mode totalement gratuit limite vos possibilités de personnalisation. Or, cela est important pour se démarquer de la concurrence. A partir du moment où vous ressentez le besoin d’apporter quelques touches personnalisées à votre boutique en ligne, vous passez le cap du gratuit. Il vous faudra effectivement acheter des modules ou des plugins plus améliorés. Et c’est ce qui va finir par faire gonfler la facture, car on trouve tellement de fonctionnalités performantes, mais payantes qu’on a envie de toutes les avoir.

  • Le prix estimatif :

Là encore, on n’a pas de prix fixe à vous proposer, car tout dépend du niveau de personnalisation que vous souhaitez donner à votre boutique e-commerce. Mais pour vous donner une petite fourchette, il faudra prévoir un minimum de quelques dizaines d’euros pour obtenir les extensions réellement essentielles. Et comme « réellement essentielles » varie d’un e-commerçant à un autre, prévoyez toujours un budget pour les imprévus.

Au tout début de l’existence de votre site, ne voyez pas trop les choses en grand, car il mettra un peu de temps pour décoller.

Lire aussi :  Woocommerce : les plugins indispensables pour bien gérer un site e-commerce

Ensuite, au fur et à mesure que les ventes se multiplient et que votre e-réputation se concrétise, vous pourrez investir davantage pour optimiser votre site marchand. Restez quand même attentif aux coûts, car si on s’emballe trop, l’addition peut monter jusqu’à plus de 15 000 euros. Bien sûr, si c’est une somme bien dépensée, l’investissement en vaudra forcément le coup, mais si votre site ne contient que 500 produits avec moins de 1 000 ventes par mois, il vous sera difficile de rentabiliser la somme engagée.

  • Les solutions les plus utilisées :

En matière de logiciel Open-Source, Magento et Prestashop sont les leaders du marché. Les deux proposent des fonctionnalités de personnalisation très poussées. Ils sont également assez souples, mais alors que Prestashop offre, en plus, une facilité de prise en main, Magento se montre plus complexe. Tout dépend toutefois de vos habitudes, car il ne faut pas oublier qu’avant de choisir un logiciel, il faut se donner le temps de tester quelques-uns d’entre eux.

Lire aussi : Prestashop, Shopify et Woocommerce : lequel choisir pour créer son site e-commerce ?

Faire appel à un logiciel « payant »

Ici, le jargon qui s’impose est solution SAAS (Software As A Service). Contrairement aux solutions Open-Source, les SAAS ne nécessitent pas un téléchargement de fichiers et un hébergement sur des serveurs à vous. Les informations nécessaires à leur fonctionnement seront automatiquement enregistrées sur les serveurs de la solution pour laquelle vous avez opté. Et pour accéder au site, vous allez directement sur votre navigateur internet. La création de la boutique se fait directement en ligne.

  • Les avantages de ces logiciels :

Si c’est votre tout premier site e-commerce et que votre enseigne n’est pas encore bien positionnée sur le marché, les logiciels SAAS sont les plus adaptées. Vu la non-nécessité d’un hébergement, on peut déjà y voir un avantage financier. Mais au-delà du caractère payant, ces solutions sont les plus faciles pour créer rapidement et efficacement un site e-commerce. La création en elle-même sera gratuite si vous acceptez le fait de ne pas personnaliser le nom de domaine de la boutique, à ne faire que pour tester la solution.

Leur utilisation vous donne droit à de nombreuses fonctionnalités poussées que vous n’aurez pas forcément besoin d’acheter à part. Sur un logiciel en Open-Source, vous devez payer pour y accéder.

Enfin, les SAAS n’exigent aucune compétence technique de votre part. Même un parfait débutant peut les utiliser sans grandes difficultés.

  • Les inconvénients :

Avec des avantages aussi alléchants, on peut être tenté de se ruer directement vers un logiciel SAAS. Attention toutefois, ce type de solution peut s’avérer limité et ne convient pas à tous les sites.

Même s’ils proposent des  fonctionnalités performantes, la personnalisation est restreinte. D’une part, comme l’achat est unique, vous n’aurez pas toujours la possibilité d’acheter de nouveaux plugins. D’autre part, comme ces logiciels appartiennent à des sociétés privées à but lucratif et que vous ne faites que souscrire à un abonnement et non à un achat, vous n’êtes pas libre de modifier les codes et le code en vous appartient pas, même ceux relatifs à votre site. Cela signifie que vous devrez vous contenter de ce que ces entreprises proposent.

Au début, ces solutions sont réellement avantageuses, mais lorsque les activités se multiplient, on se sent vite étouffé.

Le gros défaut de cette solution est que si vous arrêtez l’abonnement, vous n’avez plus rien

  • Le prix estimatif :

Le prix des abonnements dépend de la solution choisie. En moyenne, il varie entre 10 à quelques centaines d’euros par mois. Mais retenez qu’un logiciel peut proposer différentes formules d’abonnement en fonction des besoins de chaque e-commerçant. Il va de soi que l’offre basique coûtera moins cher que l’offre Premium. Et vérifiez toujours si le prix proposé est mensuel, trimestriel ou annuel, car on se trompe souvent là-dessus.

Comparés aux logiciels Open-Source, les solutions SAAS offrent un bel écart de prix, mais attention, certaines d’entre elles exigent une commission sur les ventes réalisées. Ces commissions vont de 1 à 3 % de votre chiffre d’affaires. Évidemment, elles augmentent le prix initial payé pour la création du site donc ne les négligez pas.

  • Les solutions les plus appréciées :

Dans cette catégorie, Wizishop et Shopify sont les plus utilisés. Ces deux logiciels font toutefois partie de ceux qui demandent une commission sur le chiffre d’affaires.

Ceux qui souhaitent utiliser des logiciels sans commissions peuvent se tourner vers Jimdo ou Squarespace.

A lire également – Site E-commerce : les points à vérifier en SEO pour optimiser vos fiches produits

Qu’en est-il d’un site sur-mesure ?

créer un site sur-mesure 

Bon nombre d’enseignes de grande notoriété préfèrent investir dans un site e-commerce sur-mesure. C’est tout à fait possible, mais bien sûr, qui dit sur-mesure dit développement et beaucoup de travail. Les prix peuvent ainsi flamber très vite.

Pour obtenir une boutique en ligne sur-mesure, les principaux points qui vont influer sur le prix sont :

  • Les technologies utilisées: ces dernières doivent être souples, mais pour du sur-mesure, elles seront forcément complexes.
  • Les services du développeur : un site sur-mesure est un projet unique sur lequel le développeur doit se consacrer de A à Z. Toutes ses compétences seront engagées et il faudra faire appel à d’autres professionnels durant la phase développement, comme un graphiste, un référenceur .

Donner un prix exact est difficile, puisque les critères peuvent varier des besoins du client à un autre. En général, les niveaux de personnalisation à apporter vont dépendre des activités proposées par l’e-commerçant. Pour vous donner une petite idée toutefois, on prendra une large fourchette allant de quelques milliers d’euros à 100 000 euros.

Comme on le souligne depuis le début, le budget dépend entièrement du travail à accomplir. Deux principales solutions sont à étudier pour obtenir un site sur-mesure.

Lire aussi – E-commerce : comment bien choisir son prestataire ?

  • Utilisation de CMS en Open Source:

Oui, il est possible de créer un site sur-mesure en utilisant un CMS en Open Source comme Magento ou Prestashop. Il vous suffira d’acheter les meilleures extensions qui vous permettent de bien optimiser votre site web. Si vous choisissez cette option, le prix variera en fonction des extensions , elles ne sont pas très chères, mais le nombre fera monter la facture. Le coût du serveur peut aussi être un vrai budget si le site fonctionne bien, Prestashop et Magento consomment des ressources serveur.

  • Du sur-mesure strict :

Si tout est à créer, la note peut aller de quelques milliers d’euros à beaucoup pour du sur-mesure bien développé. Mais si vous en voulez encore plus et que vous en avez les moyens. Il est plus simple d’embaucher une équipe pour travailler pour vous.

Petit résumé

Avant de vous lancer dans l’aventure, déterminez d’abord les niveaux de personnalisation que vous souhaitez. Cela se réfère avant tout au design de la boutique et donc à l’ergonomie et au graphisme. Pensez ensuite à toutes les fonctionnalités que vous souhaitez avoir dans le back-office. C’est dans ces coulisses que vous allez devoir paramétrer votre site et faire en sorte de lui donner l’aspect visuel que les internautes auront en front-office.

Une fois vos critères listés, testez quelques logiciels. Retenez que la majorité d’entre eux proposent un essai gratuit allant de 15 jours à un mois.

Enfin, pensez à établir un petit tableau Excel pour décortiquer les différents services payants du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code