Taux de conversion : quelques astuces pour le booster

Taux de conversion : quelques astuces pour le booster
(Mis à jour le: 1 août 2019)

Chaque personne ouvrant un site sur le web poursuit un objectif que seule sa cible peut lui permettre d’atteindre. Un site e-commerce visera par exemple à multiplier ses ventes tandis qu’un site d’informations visera à obtenir les coordonnées de ses lecteurs pour les inscrire sur sa liste d’abonnés newsletters. Chacun établit donc sa stratégie de référencement naturel en fonction de cela. Chaque fois qu’un internaute réalise l’action que le site attend de lui, ce dernier gagne un point de plus en termes de taux de conversion. C’est une donnée à surveiller de près, car il aide à ajuster sa stratégie de référencement naturel.

Qu’appelle-t-on taux de conversion ?

optimisation Taux de Conversion

Le taux de conversion se réfère au nombre de personnes qui ont atterri sur votre site et qui ont réalisé l’action que vous attendez d’elles : achat, inscription, don, …

Il diffère du taux d’affluence lequel se réfère au nombre de personnes qui ont atterri sur votre site sans avoir réalisé l’action attendue.

Quand un internaute trouve votre site sur la page des résultats de recherche et qu’il clique dessus pour l’ouvrir, c’est une affluence de plus pour votre site. Quand après avoir ouvert et lu la page, il décide de cliquer sur le bouton « call to action » tel que « Acheter », « Inscrivez-vous », … on parle de conversion qui équivaut à l’atteinte de l’objectif final.

Dans le jargon marketing, la conversion se traduit par le fait de transformer les prospects en clients. Et pour transformer ces derniers en clients fidèles, il faut faire appel au storytelling.

Cela signifie que le taux de conversion n’est qu’une donnée essentielle de sa stratégie de webmarketing, donnée qu’il faut surveiller pour apporter les ajustements nécessaires.

Comment analyser son taux de conversion ?

Le taux de conversion donne un chiffre précis que l’on obtient par la formule suivante : nombre de visiteurs convertis (qui ont réalisé l’objectif) / nombre total de visiteurs.

Mais comment obtient-on le nombre au numérateur qui est le nombre de visiteurs convertis ? Il faut utiliser un outil spécifique comme Google Analytics. Ce dernier établit en temps réel toutes les statistiques relatives à votre site : nombre de clics, nombre de visites, taux de rebond, nombre de conversion et même le taux de conversion intermédiaire.

Ce dernier se réfère à l’atteinte de vos sous-objectifs qui précèdent l’objectif final. Ces sous-objectifs sont généralement représentés par chaque étape de votre tunnel d’achat. Leur analyse permet de savoir à quelle étape l’internaute a rebroussé chemin et d’y apporter des améliorations.
Ces améliorations vont vous permettre de booster votre taux de conversion et diverses astuces existent pour arriver à cette fin.

Quelles sont les astuces efficaces pour booster son taux de conversion ?

RéférencementDe nombreuses astuces existent effectivement pour booster son taux de conversion. Parmi elles, les plus efficaces sont :

– Les « call-to-action » ou CTA :

Il s’agit de boutons que l’on insère sur une page du site pour encourager le visiteur à réaliser l’action que l’on attend de lui. Pour que ces derniers se montrent performants, il faut bien étudier leur formulation, leur design, leur emplacement, …

  • On a souvent tendance à les placer en bas de la page, mais ce n’est pas une obligation. Vous pouvez très bien les mettre là où l’action semble la plus appropriée au fur et à mesure que le visiteur avance dans la lecture. Sur un site e-commerce, le bouton call-to-action se situera ainsi directement sous ou à côté du produit tandis que sur un blog ou un site d’informations, le bouton peut aussi bien se situer en bas de page ou au milieu de la page. Un petit conseil, si vous souhaitez le placer en bas de page, assurez-vous d’avoir un bon contenu que les lecteurs voudront lire jusqu’à la fin. Si le lecteur ferme l’onglet avant d’arriver au point final, vous ne lui donnerez pas l’occasion de passer l’action attendue. Si vous ne pouvez garantir la qualité de votre article, mieux vaut placer ce bouton vers le milieu de la page.
  • Les call-to-action doivent être bien visibles. Pour ce faire, utilisez des caractères en gras, une taille de police plus importante, des couleurs flashy, … tout ce qui pourrait les mettre en valeur. Il ne faut pas qu’ils passent inaperçus, car sinon, personne ne cliquera dessus.
  • Dans la formulation ou « wording », préférez plus d’un mot pour ne pas donner l’impression de formuler un ordre sec. Ainsi, à la place de « acheter », préférez « passer commande ». Il faut que l’invitation donne envie d’y répondre et non de faire fuir.
  • Il est important de mettre de l’AB/testing en place sur les CTA, une simple variation de couleur, de position peut changer du tout au tout le CTA.

– Un tunnel d’achat clair :

Le tunnel d’achat est considéré comme l’entonnoir de conversion. Il doit se composer de diverses étapes qui mènent le lecteur vers l’objectif final. Avant de l’atteindre, il faudra le faire passer à travers divers sous-objectifs ou étapes.

Un bon entonnoir de conversion se compose généralement de quatre grandes étapes à savoir :

  • « Attirer » : la base est ici le contenu en lui-même et la cible, les internautes. Pour que ces derniers s’intéressent à votre page, celle-ci doit être bien référencée. A vous donc d’établir une stratégie SEO en béton pour que les internautes deviennent des visiteurs.
  • « Convertir » : à ce stade, on parle de visiteurs puisqu’ils se trouvent déjà sur votre page. Le but est désormais de les convertir et donc de les inviter à passer à l’action. Pour ce faire, vous devez utiliser les astuces citées précédemment concernant les boutons call-to-action tout en garantissant la qualité de votre contenu. Quand vos visiteurs cliqueront dessus, ils deviennent des prospects.
  • « Conclure » : dès que le visiteur clique sur le bouton de conversion, il devient un prospect. Il faut maintenant faire de lui un client en l’accompagnant jusqu’à la vente finale. A ce niveau, on peut se dire que l’objectif est atteint étant donné que la cible a bien mordu à l’hameçon en devenant un client. Toutefois, si vous souhaitez que cette belle tendance perdure dans le temps, il faut transformer les clients en clients fidèles qualifiés d’ambassadeurs. Ceci nous emmène au niveau suivant …
  • « Fidéliser » : plusieurs astuces existent pour fidéliser ses clients et les transformer en ambassadeurs de la marque. Déjà, il faut qu’ils soient satisfaits de votre produit ou de votre service et ensuite, il faut le chouchouter avec quelques cadeaux, bons de réduction, offres privées, … Le client doit sentir qu’il n’est pas une simple vache à lait, mais une personne qui a de l’importance à vos yeux. Elle se sentira ainsi plus engagée et vantera les mérites de votre marque sans que vous ayez à le leur demander.

Parfois, il arrive qu’on insère d’autres étapes dans son tunnel de vente comme « S’inscrire » après l’étape « Attirer ». Cela n’est pas interdit, mais gardez en tête que plus ce tunnel sera court, plus vous avez de chance de convertir les internautes. Ces derniers n’aiment pas les complications inutiles qui vont les faire changer d’avis en cours de route donc faites en sorte de proposer des chemins assez courts, mais avec les étapes essentielles.

– Un temps de chargement rapide des pages :

Taux de conversion

Si une page ne s’affiche pas au bout de trois secondes, on a tendance à la refermer pour en ouvrir une autre. Presque tous les internautes ont cette habitude d’où l’intérêt d’optimiser le temps de chargement de son site.

En savoir plus sur les opérateurs de recherche de Google

Pour ce faire, il est conseillé de basculer vers l’Indexation mobile pour que même sur leur smartphone, les internautes puissent voir la totalité de votre site s’afficher en quelques secondes. Souvenez-vous que de nos jours, on parle plus de « mobinautes » que d’internautes puisque la grande majorité d’entre eux effectuent leurs achats depuis leur téléphone mobile.
Pour un affichage rapide, pensez à :

  • supprimer les plugins et extensions inutiles
  • utiliser un hébergeur adapté à son trafic
  • réduire le poids des vidéos et images publiés
  • utiliser un template léger
  • compresser les fichiers CSS et Java

Mettez également en place un outil de mesure pour analyser votre temps de chargement.

En savoir plus sur le guide pour créer un blog

– La réassurance :

Cela consiste à rassurer les visiteurs, à leur donner un sentiment de sécurité et à dissiper tous leurs doutes lorsqu’ils arrivent sur votre site. Il faut effectivement savoir que de nos jours, les internautes se montrent de plus en plus méfiants. Attirer leur confiance doit donc être l’une de vos priorités et pour ce faire, diverses astuces existent telles que :

  • donner un design « professionnel » à son site
  • faire du storytelling pour humaniser vos services
  • proposer des garanties en ce qui concerne le paiement et la livraison et affichez-les de manière bien visible sur votre site
  • publier les avis des autres clients : il ne faut pas seulement se focaliser sur les avis positifs, car trop de bons points renforcent les doutes. Au contraire, publiez également les avis négatifs que vous devez considérer comme des critiques constructives
  • créer une FAQ
  • accompagner le visiteur durant le processus d’achat
  • garantir la confidentialité des données de vos clients, …

– Demander l’aide de professionnels :

Si après toutes ces astuces, votre taux de conversion n’augmente toujours pas, il est conseillé de faire appel à des experts pour vous donner un coup de pouce.

Faites appel à SEO Webmarketing, qui vous aidera à booster votre taux de conversion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *