Tuto Référencement : 1ère page des SERP sur Google, comment y atterrir ? – Partie I

Tuto Référencement : 1ère page des SERP sur Google, comment y atterrir ?
(Mis à jour le: 7 mai 2020)

Voir apparaître son site sur la première page des résultats de recherche est le rêve de tout webmaster. Cela est toutefois plus facile à dire qu’à faire. Il faut comprendre que le web est un univers très concurrentiel et ce, quel que soit votre domaine d’activités. Il faut donc jouer des coudes pour se retrouver sur la page à la une du moteur de recherche et faire preuve d’astuces et de logique. Voici nos conseils.

Être premier sur Google : pourquoi est-ce si important ?

Imaginez que vous entrez dans une boutique de mode. La logique veut que vous soyez attiré par les articles en boutique ou bien exposés et non les articles bien rangés en haut des placards. Après essayage, si les vêtements vus en premier vous conviennent, vous passez à la caisse sans chercher à voir d’autres articles.

Il en va de même sur internet. Les internautes seront attirés par les pages affichées sur la première page des résultats de recherche. Si les pages proposées leur apportent les informations et solutions recherchées, ils ne chercheront plus à aller sur les autres pages des SERP. Autrement dit, les propriétaires des pages qui s’y trouvent auront fourni des efforts pour rien.

Or, qui dit site non consulté équivaut à site inexistant et pas du tout rentable. C’est pour cela que les webmasters n’ont de cesse de revoir, jour après jour, leurs techniques de référencement pour sortir enfin de l’ombre. Heureusement, des astuces existent pour cela, mais encore faut-il bien les appliquer.

Trois principaux points à étudier

Avant toute chose, sachez que pour optimiser ses chances de sortir du lot, Google propose trois solutions majeures.

Le SEA :

C’est une technique payante qui consiste à faire une enchère sur un mot-clé précis. En quelque sorte, vous achetez un mot-clé, mais vous ne serez pas le seul. Le fait de verser de l’argent ne suffit pas, car Google reste implacable sur un point « la qualité ». Dans le cas où votre site est à la hauteur de ses attentes en matière de qualité et que vous avez placé l’enchère la plus élevée, alors vous apparaîtrez de suite sur la première page des résultats de recherche. En savoir plus sur cette page.

L’avantage c’est qu’au début, votre apparition repose essentiellement sur vos efforts de SEO. Quant à l’enchère placée, vous n’aurez à la verser que lorsque les internautes cliqueront sur votre page. C’est une technique à double tranchant puisqu’un clic ne vaut pas forcément vente et que plus vous aurez de clics, plus la somme à débourser sera importante.

Avant de vous risquer, assurez-vous que vos produits et services sont irrésistibles pour générer plus de ventes que de dépenses pour l’enchère.

Le SEO :

Ce mot réunit de nombreuses techniques faisant référence au référencement naturel d’un site. L’avantage c’est qu’il est gratuit, mais il faut travailler dur et tous les jours. Vos efforts finissent toutefois par payer, mais il faut faire preuve de patience, car le SEO demande du temps pour apporter ses fruits. Ses effets sont toutefois durables à condition de rester en veille.

Google My Business :

Cela consiste à remplir une fiche sur son établissement afin que Google puisse ouvrir une fenêtre détaillée sur vous chaque fois qu’un internaute lancera une recherche vous concernant. Cette technique est très utile pour optimiser son référencement local. Outre les informations telles que l’adresse, les contacts, les horaires d’ouverture … vous apparaîtrez aussi sur Google Map pour que les consommateurs vous trouvent facilement.

Le SEO c’est quoi ?

Le SEO ou Search Engine Optimization regroupe de nombreuses techniques pour promouvoir vos activités et votre site internet. Le bon usage et l’association de ces techniques permettent de se démarquer de la concurrence et vous verrez qu’il suffit parfois d’un petit détail pour faire la différence. Pour résumer ce que c’est, découvrons ses points phares :

Le contenu mis en ligne :

Le contenu est le cœur même d’un site web. Pour que Google daigne y accorder de l’importance, il faut qu’il comprenne de quoi il est question. Pour ce faire, vous devez :

  • Choisir un thème et vous en tenir :

Vous ne pouvez pas choisir de parler décoration intérieure alors que vos textes parlent de mécanique auto ou d’aviation. La thématique choisie dès la conception même du site sera celle autour de laquelle graviteront vos textes. Ces derniers doivent tous y avoir un lien, direct ou indirect d’où la nécessité de bien y réfléchir.

Ce n’est pas parce que vous êtes, en ce moment passionné par la décoration que vous allez en faire un blog. Le thème doit être plus qu’une passion sinon votre site est voué à disparaître rapidement, dès que vous trouverez une autre passion.

De plus, vos contenus doivent tous afficher votre expertise dans le domaine choisi. Autrement dit, vous devez quand même avoir beaucoup d’expérience en la matière et vous positionner comme un professionnel. En tant que tel, vous devez décortiquer votre thème dans les détails et savoir lier les articles entre eux. C’est un critère de pertinence essentiel.

Vos contenus doivent également répondre aux attentes des internautes. Ils doivent apporter des informations vérifiées et à jour, des conseils pratiques, efficaces et qui ne les mettront pas en danger et des contenus de grande qualité. Bref, des textes que les robots de Google liront facilement et classeront rapidement.

Lire aussi – Conseils de rédaction pour un bon référencement

  • Adopter une certaine hiérarchie dans vos contenus :

Comme on l’a dit plus haut, il faut que vos contenus puissent être liés entre eux. C’est pour cela qu’ils se réfèrent tous à la même thématique. Si vous trouvez qu’un contenu ne peut être lié à aucun de vos textes, c’est qu’il n’a rien à faire sur votre site.

Ici, la hiérarchisation dont on parle va vous permettre de travailler votre maillage interne. Cela se fait entre les articles, entre les articles et les catégories, entre les catégories elles-mêmes et entre les catégories et la page d’accueil. Chaque article doit pouvoir être accessible depuis les catégories et depuis les autres textes complémentaires.

  • Respecter la règle d’unicité :

Quel que soit votre secteur d’activités, vous serez toujours confronté à plusieurs concurrents. Il vous faudra donc aborder les mêmes sujets qu’eux, mais vous n’êtes pas obligé de les reprendre mot pour mot et idée pour idée. Il est important que vos contenus soient uniques tout en restant pertinents. En savoir plus comment trouver des idées de sujets qui incitent le partage.

Pour ce faire, multipliez les recherches et ne rédigez que lorsque vous aurez parfaitement maîtrisé le sujet. Une technique évoquée dans une source vous échappe, informez-vous là-dessus depuis une autre source et ainsi de suite. Chaque fait et terme technique utilisés dans le contenu ne doit vous échapper. Cela vous permettra de répondre, de manière très professionnelle, aux futurs commentaires et questions.

En savoir plus – 10 astuces pour maintenir une bonne productivité

 

Cela signifie une chose : multipliez les sources et surtout, évitez de ne reprendre que les idées d’une seule source. Sur les fiches produit, vous pouvez, par exemple, apporter votre avis personnel, mais seulement après avoir testé ledit produit. C’est une excellente astuce pour se démarquer de la concurrence.

  • Proposer des contenus agréables à lire :

Pour les lecteurs, lire un contenu bien structuré et aéré est un point essentiel qui les encourage à en lire davantage. Il faut également leur apporter des mots qu’ils comprennent pour qu’ils puissent noter ou classer ledit contenu. Ils ne sont toutefois pas nos seuls lecteurs.

Il ne faut pas oublier que les robots de Google nous suivent également de très près. Il est aussi très important de les satisfaire, car sans leur indexation, votre contenu ne parviendra jamais aux lecteurs.

L’indexation c’est le processus qui leur permet de savoir de quoi parle votre article et d’analyser les informations fournies. Les robots vont passer chaque détail du contenu à la loupe et même la taille et la qualité des images. Il ne faut rien laisser au hasard, car c’est ainsi qu’ils vont décider si votre page mérite la première page des SERP ou si elle doit encore être améliorée.

Optimisation SEO : Les points à vérifier avant la publication d’un article ou une page

Il va de soi qu’avec un contenu dupliqué, vous ne serez même pas indexé, mais pénalisé. Dans le cas où les robots ne comprennent rien à votre contenu, qui n’a ni queue ni tête, ils le classeront, mais le positionneront très loin de la première page. Pour éviter cela, pensez à bien travailler :

  • La balise title : c’est le titre du contenu qui apparaît sur la page des résultats de recherche. A défaut, c’est le titre principal du texte qui va apparaître.
  • La meta description : c’est le petit résumé du contenu qui suit la balise title sur la page des résultats de recherche. Il doit donner envie aux internautes de cliquer sur votre page pour l’afficher. Balise title et meta description n’apparaissent que le la page des SERP. Ils ne figurent pas sur la page contenu.
  • Le titre principal H1 : c’est le grand titre de l’article qui doit faire 10 mots au maximum.
  • L’introduction : de cinq lignes maximum, elle doit être aussi accrocheuse que les trois précédents points. Pourquoi ? Parce qu’elle doit susciter l’intérêt du lecteur et l’inviter à poursuivre la lecture.
  • Les sous-titres en H2, H3 … : chaque sous-titre représente un argument important. Chaque argument doit faire suite à des paragraphes de développement. Les balises Hn ici évoquées doivent être mises en valeur et avoir un lien direct avec le grand titre. Ils doivent permettre la lecture en F du texte. En savoir plus : Les balises H1 H6, les bonnes pratiques !
  • Les images : dans la bonne dimension, non pixelisées et renseignées. Lire aussi : De belles images pour son site web

Pour tous ces points, on n’oublie pas les mots-clés à insérer de manière naturelle.

Lire aussi – Content manager checklist : les 10 points à vérifier avant la publication d’un article web

Les technologies utilisées :

Parlons maintenant techniques et technologies. Même si vous pensez que vos contenus sont de grande qualité, cela ne servira à rien sans les bonnes technologies. Pour référencer vos contenus et faire en sorte qu’ils apparaissent sur la première page des résultats de recherche sur Google, vous devez :

  • Utiliser des Url courtes et compréhensibles : on évite les successions des symboles et de chiffres. On privilégie les mots clairs puisque les robots et les internautes doivent d’emblée connaître, dès l’url, de quoi il est question sur la page.
  • Utiliser un langage HTML avec lequel Google est plus à l’aise. Si vous utilisez un langage que ses robots ont du mal à déchiffrer, ils se contenteront de le classer en bas des pages.
  • Proposer un site Mobile friendly : l’indexation Mobile-First est désormais une priorité pour Google puisque plus de 50 % des internautes naviguent sur Internautes depuis leur mobile. Faites alors en sorte que votre site soit Responsive et s’affiche rapidement et complètement sur tous les écrans, grands et petits.
  • Proposer des pages accessibles : trop de pages en erreur sur un site va le faire dégringoler rapidement et ce, même s’il a une bonne notoriété. Analysez alors régulièrement vos pages et remédiez aux problèmes détectés : pages en erreur, lentes à s’afficher, redirections non faites, …
  • Utiliser un Sitemap pour indiquer aux robots de Google les pages que vous souhaitez faire indexer. Cela est surtout important dans le cas de contenu récemment amélioré. Vous vous donnez ainsi une chance de les faire examiner à nouveau pour revoir leur classement.

En savoir plus sur le référencement des pages YMYL.

L’e-réputation :

La réputation et la popularité d’un site se mesure au nombre et à la qualité de backlinks obtenus. Un backlink est un lien inséré sur un autre site, mais qui pointe vers votre page. Cela signifie que l’autre site a trouvé votre contenu assez intéressant pour le recommander à ses propres lecteurs.

Attention toutefois, il y a de bons backlinks, qui proviennent de sites d’autorité et connus et de mauvais backlinks issus de sites pénalisés ou de qualité médiocre. Les premiers vous tireront vers le haut tandis que les seconds vous tireront vers le bas.

Pour faire en sorte de seulement être tiré vers le haut, vous devez analyser tous les backlinks reçus et supprimer ceux qui vous semblent douteux.

En savoir plus – Combien de backlinks faut-il pour optimiser son référencement naturel ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code