Méta description : Comment rédiger des descriptions META efficaces

La métadonnée description : quel rôle joue-t-elle en SEO ?
(Mis à jour le: 26 août 2021)
4.5/5 - (2 votes)

Quand vous souhaitez acheter une pâtisserie, vous vous tenez devant la vitrine et prenez le gâteau le mieux enrobé et le plus joliment décoré. La métadonnée description sera, en SEO, l’enrobage et la décoration du gâteau. C’est elle qui va séduire le lecteur et faire en sorte qu’il clique sur votre site et pas sur un autre. Mais savez-vous qu’il ne joue pas un rôle direct en référencement ? C’est plutôt dans le domaine du webmarketing qu’il influe le plus. Zoom sur cette balise phare du web.

Qu’est-ce que la métadonnée description ?

Appelée simplement meta description, il s’agit du petit texte qui s’affiche sous le titre de la page dans les résultats de recherche. Parfois, elle s’apparente à un petit résumé, mais elle peut également avoir une tournure publicitaire avec quelques bons plans annoncés.

A quoi sert la meta description ?

A quoi sert la meta description ?La meta description sert à donner quelques indices sur le contenu de la page. Même s’il n’est pas obligatoire d’y insérer des mots-clés, il est quand même mieux d’en mettre pour que les lecteurs et les robots crawlers puissent savoir de quoi il est question dans le contenu.

Il est important de comprendre que lorsqu’un internaute lance une recherche sur le web, il utilise un mot-clé précis. Les résultats seront affichés en conséquence. Une fois la page de résultats affichée, il aura le choix entre une dizaine de sites qui parlent de son mot-clé. Certes, il est libre de tous les consulter, mais son attention se portera davantage sur le résultat qui semble correspondre parfaitement à ses attentes.

Comment fait-il pour se décider en partant seulement de la page des résultats ? Il se fie à la balise Title et à la meta description. La première donne le titre du contenu tandis que la deuxième donne un bref aperçu de ce qui l’attend. S’il juge ces deux données assez informatives, il va cliquer sur le résultat et atterrir sur la page du site. Ce site peut être le vôtre si vous prenez le temps de soigner ces deux indicateurs.

En gros, l’objectif avec une meta description bien renseignée c’est d’inciter l’internaute à cliquer sur le lien qui mène vers votre site au lieu de cliquer sur le lien d’un concurrent.

Quelle place occupait la meta description dans le référencement d’un site ?

Il fut un temps où Google considérait la meta description comme un critère de positionnement essentiel. Voilà ce qu’il en pensait, il y a quelques années encore …

« Voici la réponse apporté par Google pour la gestion des titres et description, cet article est extrait des réponses données par Google

La génération des titres et des descriptions de site (extraits ou “snippets”) par Google est totalement automatisée et tient compte à la fois du contenu de la page correspondante et des références à celle-ci sur le Web.

Nous utilisons différentes sources pour réunir ces informations, notamment les descriptions figurant dans la balise META de chaque page. Si aucune information n’est disponible, nous utilisons des données publiques extraites de DMOZ, car nous souhaitons avant tout que ces extraits présentent fidèlement les résultats de recherche associés. Notez que la précision des descriptions META peut améliorer votre taux de clic, mais qu’elle n’a aucune incidence sur votre classement dans les résultats de recherche. Nous préférons généralement afficher les descriptions META de vos pages (lorsque celles-ci sont disponibles), car elles fournissent aux utilisateurs une idée précise du contenu de l’URL. Ainsi, les internautes sont rapidement dirigés vers les résultats voulus, ce qui permet de réduire le nombre de recherches infructueuses qui obligent les visiteurs à revenir en arrière et augmentent artificiellement les statistiques de fréquentation.

Nous ne sommes pas en mesure de modifier manuellement ces titres ou ces extraits, mais nous faisons notre maximum pour qu’ils soient toujours aussi pertinents que possible. Vous pouvez nous aider à améliorer les extraits présentés en fournissant des descriptions META à caractère informatif pour chacune de vos pages.

Comment rédiger des descriptions META efficaces ?

  • Rédigez des descriptions propres à chaque page :

L’utilisation de descriptions identiques ou similaires pour toutes les pages d’un site s’avère peu utile lorsque plusieurs pages sont présentées dans les résultats de recherche Web. Dans de tels cas, il est peu probable que votre texte générique s’affiche. Si cela est possible, créez des descriptions qui reflètent avec précision le contenu de chaque page. Utilisez une description générale pour la page d’accueil ou les autres pages charnières du site et des descriptions spécifiques pour les autres pages. Si vous n’avez pas le temps de créer une description pour chacune de vos pages, attribuez des niveaux de priorité à votre contenu. Rédigez tout au moins la description des principales URL, de votre page d’accueil par exemple et des autres pages très fréquentées.

  • Qualifiez clairement les données fournies dans la description :

La description META ne doit pas nécessairement être rédigée sous forme de phrase. Elle peut servir à inclure des données structurées concernant la page. Pour des articles de blogs ou des pages d’actualité, par exemple, on pourra indiquer l’auteur ou la date de publication. Les visiteurs potentiels disposeront ainsi d’informations pertinentes qu’un extrait classique n’aurait pas fournies. De même, sur les pages de présentation de produits, les informations clés sont souvent éparpillées (prix, date de fabrication, fabricant). Il est alors judicieux de regrouper ces données dans la description META. L’exemple ci-dessous fournit des indications détaillées à propos d’un livre.

<META NAME=”Description” CONTENT=”Auteur : Charles Auteur ; Illustrateur : Pierre Dessin ; Catégorie : Ouvrages ; Prix : 17,99 € ; Longueur : 784 pages”>

Dans cet exemple, les informations sont clairement identifiées et séparées.

  • Génération programmée des descriptions :

Pour certains types de site, les sources d’actualités par exemple, il est possible de créer facilement une description précise et unique de chaque page. Les articles étant tous rédigés manuellement, ajouter une phrase dans la description ne demande pas d’effort particulier. En revanche, sur les sites qui gèrent de grandes bases de données comme les agrégateurs de produits, il est impossible de rédiger chaque description. Dans cette situation, nous préconisons plutôt la création de descriptions programmée. Les descriptions s’avèrent utiles lorsqu’elles sont intelligibles et distinctes, comme évoqué plus haut. Mais pour des données relatives à une page, similaires à celles mentionnées au deuxième point, la création programmée est tout à fait envisageable. Notez que les descriptions META composées de longues chaînes de mots clés ne donnent pas une idée précise du contenu de la page et leur affichage est beaucoup moins fréquent qu’un extrait standard.

  • Rédigez des descriptions de qualité :

Enfin, veillez à rédiger un texte réellement descriptif. Les descriptions META n’étant pas affichées sur les pages présentées aux visiteurs, ce contenu est souvent négligé. Toutefois, en fournissant des descriptions de qualité à afficher dans les résultats de recherche Google, vous améliorez considérablement la qualité et la quantité de trafic en provenance des moteurs de recherche.

Comment empêcher les moteurs de recherche d’afficher des données DMOZ dans les résultats de recherche associés à votre site ?

Une des sources utilisées pour générer les extraits est l’Open Directory Project. Si vous ne souhaitez pas que cette source soit utilisée, vous pouvez nous l’indiquer en insérant une balise META dans vos pages.

Afin qu’aucun moteur de recherche (prenant en charge les balises META) n’utilise ces informations pour la description de vos pages, insérez les données suivantes : <META NAME=”ROBOTS” CONTENT=”NOODP”>

Afin d’empêcher Google uniquement d’utiliser ces informations pour la description de vos pages, insérez les données suivantes : <META NAME=”GOOGLEBOT” CONTENT=”NOODP”>

Vous pouvez les combiner avec les autres instructions que vous donnez à l’aide de la balise META robots. Par exemple : <META NAME=”GOOGLEBOT” CONTENT=”NOODP, NOFOLLOW”>

Remarque : La modification des extraits dans l’index n’est pas effective dès l’ajout de cette balise META dans votre page. Il faut parfois patienter un certain temps.

Si le titre ou l’extrait de votre site ne vous satisfait pas, vérifiez que le texte en question ne se trouve pas sur votre site. S’il y figure, modifiez-le. Un nouvel extrait Google devrait être généré après notre prochaine exploration de votre site. S’il ne s’y trouve pas, recherchez le titre ou l’extrait, placé entre guillemets, sur Google.fr. Cela aura pour effet d’afficher les pages du Web qui mentionnent votre site à l’aide de ce texte. Vous pouvez ensuite contacter les administrateurs Web de ces pages pour leur demander de modifier les informations concernant votre site. Notre robot d’exploration reconnaîtra les modifications apportées la prochaine fois qu’il explorera leur site.

Source  GOOGLE »

Quel rôle joue la meta description dans le SEO d’aujourd’hui ?

Quel rôle joue la meta description dans le SEO d’aujourd’hui ?La meta description n’est plus un critère essentiel au référencement naturel. D’ailleurs, il faut souligner que l’Open Directory Project ou DMOZ n’est plus d’actualités de nos jours. La meta a, aujourd’hui, plus de poids en webmarketing qu’en référencement puisqu’elle a pour mission de promouvoir la page.

Découvrez aussi – Les services offerts par une agence webmarketing

Cependant, même s’il n’a plus assez de poids en SEO, elle joue quand même un rôle dans le classement des pages affichées dans les SERPs. On vous explique pourquoi …

Lorsque cette balise est bien rédigée, les internautes sont plus interloqués et cliquent dessus pour en savoir davantage sur le sujet. Elle permet ainsi de booster le CTR (Click Through Rate) ou le taux de clic de la page, or, nous savons tous que le CTR est un indicateur clé en matière de référencement.

Plus un site obtient de clic, plus il sera jugé « intéressant ou pertinent » par les moteurs de recherche et ces derniers vont vouloir le mettre davantage en avant. Voilà pourquoi elle doit être bien rédigée.

A lire aussi – Comment générer plus de trafic ?

Comment bien rédiger la métadonnée description ?

Même s’il n’est pas une zone chaude de votre contenu, la métadonnée description doit être correctement rédigée. Notez que, tout comme la balise title, elle ne va pas apparaître dans le contenu de la page, une fois que l’internaute atterrira dessus. Elle n’est utile que sur la page des résultats.

Pour optimiser ce petit texte, voici les points importants à retenir :

La longueur de la meta description

Comme vous pouvez le voir sur la page des résultats, Google limite la partie dédiée à la meta description à deux lignes tout au plus et encore, vous verrez que certains textes font deux lignes, mais ne s’affichent pas entièrement. C’est le cas pour les meta se terminant par un trois points de suspension (…).

Pour éviter cette suspension, car elle enlève le sens du texte, il est conseillé de limiter la longueur du descriptif à 155-160 caractères maximum. Si vous avez paramétré votre site pour que la date de publication de la page apparaisse dans la meta, rédigez un texte encore plus court aux environ de 150 caractères.

Il faut faire en sorte que la totalité du texte s’affiche correctement.

La structure de la meta description

Selon les cas, vous pouvez utiliser deux phrases courtes chacune ou une phrase longue. Et si la page à référencer présente un produit/un service à vendre, vous pouvez indiquer dans la meta quelques informations publicitaires comme le prix, le caractère promotionnel, l’emplacement … autrement dit, les mots-clés essentiels qui vont influer sur la décision de l’internaute.

Que ce soit pour promouvoir un article de blog ou une fiche produit, la meta description doit contenir au moins un mot-clé principal. Sans lui, ni les internautes, ni les spiders ne sauront de quoi parle réellement la page. Attention, la présence du terme clé est essentielle, mais on évitera la succession de mots-clés.

Lire aussi – Top 6 des meilleurs outils pour trouver des mots-clés pertinents

Notez que même si cette balise n’est pas un point de référencement phare, la présence du mot-clé va faciliter l’indexation de la page. Comprenez sur pour crawler et indexer une page, les spiders vont étudier la cohérence entre les différents éléments qui la concernent. Cela va de l’url, de la balise title et de la meta description au contenu web proprement dit.

La tournure de la meta description

Pour inciter l’internaute à cliquer dessus, la phrase doit être informative et accrocheuse en même temps. Vous devez donc utiliser une tournure à la fois descriptive et un brin publicitaire. Comment bien doser cette tendance ? Recentrez la phrase sur l’intention de recherche de vos cibles. En tapant tel ou tel mot-clé, que croyez-vous que la personne attend comme réponses à sa requête.

Normalement, si vous connaissez bien votre cible, déterminer ses attentes ne devrait pas être trop compliqué. Lorsque c’est fait, orientez votre meta description dans ce sens. Attention toutefois, il ne faut pas tout donner dans cette phrase. Le but est d’encourager au clic pour que l’internaute se rende jusque sur votre site pour trouver sa réponse. Si d’emblée, vous la lui donnez dans la meta description, quel serait son intérêt de cliquer sur le lien puisqu’il a déjà sa réponse.

Il faut donner une vision globale de la page avec le mot-clé qui intéresse la personne tout en reformulant le texte dans une tournure qui suscite l’intérêt. Vous pouvez aussi donner une petite information qui vous démarque de vos concurrents.

D’autres astuces pour une meta description réussie

Enfin, pour que ce texte soit des plus réussis, pensez également à :

  • Variez l’expression clé à utiliser dans la balise title et celle à insérer dans la meta description. Utilisez des synonymes ou mieux encore, des mots-clés de longue traîne dans la métadonnée description.
  • Adressez-vous directement à vos buyers personasen utilisant, par exemple, des verbes d’action. Il faut aussi bien choisir le vocabulaire à utiliser ainsi que le temps de la conjugaison. En disant « Rendez-vous sur la page » et « Nous vous invitons à vous rendre sur la page », la première aura un effet plus percutant que la seconde phrase. Dans les deux cas, ce sont des call-to-action à mettre en valeur dans les meta descriptions.
  • Formulez le texte en fonction de la page à référencer : le style de rédaction pour la meta description d’une page d’accueil sera différent de celui pour une fiche produit. Pour la page d’accueil, le texte devra répondre aux questions Qui, Quoi, Pour qui et Comment alors que pour une fiche produit, il sera plus question de Quoi, Combien et Pour qui.
  • Rédigez un texte unique : comme dans toute rédaction de contenu, votre meta description doit être unique. Ainsi, si votre site compte 100 pages, vous devez avoir 100 balises meta uniques et ce, même si vous avez des pages pour des produits de la même famille. Il faut aussi veiller à ce qu’elles ne soient pas trop proches de celles des concurrents.

Enfin, comme on l’a déjà souligné plus haut, les spiders indexent les pages en tenant compte de la cohérence. Même si la meta description n’est pas un critère principal en référencement naturel, vous devez faire en sorte qu’elle soit cohérente avec le contenu vers lequel vous dirigez vos lecteurs et les spiders. Si ces derniers jugent qu’il n’y a aucun lien entre la meta et le contenu, c’est un mauvais point pour votre classement.

N’oubliez pas, non plus, que ce n’est qu’après avoir lu le texte que le lecteur va cliquer dessus. Il s’attend à ce que le contenu de destination réponde à la promesse faite dans la meta. Si ce n’est pas le cas, l’expérience utilisateur ne sera pas au top or, l’UX est aussi un critère de classement phare pour Google.

Partager cet article

Comment (1)

  • Paul

    Toujours aussi efficace aujourd’hui comme quoi 😀 . Dans le même genre vous n’auriez pas un tuto en ce qui concerne le balisage pour le rich snippet?

    23 octobre 2013 at 16 h 43 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *