Content manager checklist : les 10 points à vérifier avant la publication d’un article web

Content manager checklist

Ça y est, vous avez fini la rédaction de votre article web et vous vous apprêtez à le publier ? Avant cela, prenez encore quelques minutes pour vérifier quelques points cruciaux. En effet, même si, une fois en ligne, vous pourrez toujours modifier le texte ultérieurement, mieux vaut le faire avant que les internautes n’aient la preuve de votre incompétence. Il suffit effectivement d’une fois pour décourager définitivement un lecteur à revenir sur votre page. Pour éviter cela et afin de toujours mettre en ligne des articles de qualité, voici ce que vous devez faire avant la publication en ligne.

A lire :  Le content marketing : une étape primordiale pour développer son affaire

 

1. Utiliser les bons mots-clés

Tous les articles SEO doivent se focaliser autour d’un mot-clé principal autour duquel vont ensuite graviter d’autres mots-clés secondaires issus de son champ lexical.

Avant la rédaction, il est important de trouver ces mots-clés et de les insérer subtilement et naturellement dans le texte. Une fois la rédaction faite, vérifiez qu’ils se fondent parfaitement dans le contenu, dans le contexte et qu’ils ne font pas trop « mots obligatoires ».

2. Écrire un titre accrocheur :

Pour chaque sujet donné, il est important de formuler un titre accrocheur et pertinent, car de lui va dépendre le fil général du contenu et l’intérêt des lecteurs.

Si le titre n’évoque rien aux internautes, ils ne prendront pas la peine d’afficher votre texte. Par contre, s’il les interpelle, ils vont assurément l’afficher pour découvrir la suite.

Pour faire un bon titre, il faut être clair et accrocheur. Un titre trop mystérieux risque, de décevoir le lecteur tandis qu’un titre trop banal le fera fuir. Il faut donc savoir le doser.

3. Rédiger une méta-description pertinente

Avant de cliquer sur l’onglet « Publier », assurez-vous d’avoir rempli la case Méta-description. Cette dernière est souvent négligée, voire oubliée et pourtant, elle influe sur le taux de clic dans les résultats de recherche.

Ce petit résumé de votre article doit être pertinent et de préférence, ne pas reprendre une partie du texte.

4. Soigner la structure du contenu

Dès la rédaction du texte, pensez à bien le structurer en faisant des sous-titres et des petits paragraphes et en utilisant des listes à puce.

Quand l’internaute débarque sur la page de l’article, il faut que la vue d’ensemble lui soit agréable. Un long bloc de texte le fera fuir et un contenu dépourvu de belles images aura le même effet.

La structure devra également être vérifiée une fois que vous serez dans l’éditeur. Pensez à faire des sauts de ligne, des sous-titres de couleur, …

5.   Insérer de belles images

Sans même lire le texte, l’internaute doit pouvoir deviner à travers les images du texte le fond de l’article. Si le sujet tourne autour du camembert, vous n’allez évidemment pas mettre des images de mozzarella. De même, si vous parlez de football, évitez les images qui se réfèrent au golf.

En d’autres termes, les images doivent avoir un lien avec votre contenu, voire même avec chaque paragraphe et/ou sous-titre.

Et toujours en termes de photos, privilégiez les grands formats à réduire selon les dimensions acceptées par l’éditeur et prenez des photos libres de droit ou pour lesquelles vous avez eu une autorisation de l’auteur.

6. Ne pas oublier les liens

Cela peut se faire directement durant la rédaction ou une fois que vous serez dans l’éditeur. L’intégration de liens est importante, car donne plus de poids à votre article et apporte des informations complémentaires au sujet.

Dans une stratégie de netlinking, vous devez penser aux :

  • Liens internes c’est-à-dire des liens qui dirigent vers d’autres articles/pages de votre site
  • Liens externes c’est-à-dire des liens qui redirigent vers d’autres sites. Dans ce cas-ci, il est important de choisir des sites d’autorité

7. Mettre en place un « call-to-action »

Le « call-to-action » donne de l’importance à vos lecteurs, car vous les invitez alors à prendre part, de manière active, à vos prestations et services. Il ne faut donc pas omettre de le mettre et ce, quels que soient les produits vendus ou les services proposés.

Dans le cas, par exemple, où vous vendez des fromages, après avoir parlé du camembert, glissez dans le texte un petit « call-to-action » du genre « Découvrez notre gamme de camembert ».

8. Relire l’article

Ce point est essentiel quel que soit le type d’article que vous avez rédigé. Il permet de détecter les fautes que ce soit en termes d’orthographes, de structure ou de tournure de phrases.

Quand vous faites la relecture, faites-le à haute voix pour bien détecter une phrase trop longue devenue vide de sens ou une mauvaise tournure de phrase qui alourdit la lecture.

Aussi, avant la relecture, pensez à pendre quelques heures de recul pour vous vider l’esprit. Le mieux serait même d’attendre le lendemain pour le relire, quand votre tête est bien fraîche. C’est pour cela qu’il ne faut pas s’empresser de publier les articles, car le recul aide à détecter facilement les erreurs.

Et dans le cas où la publication ne peut attendre, demandez à une tierce personne de relire l’article pour vous. Des critiques neufs vous aideront à apporter les corrections qui s’imposent.

9. Vérifier que les exigences de l’éditeur soient respectées

Une fois tous les liens intégrés, les images insérées et toutes les éventuelles fautes corrigées, assurez-vous que toutes les exigences de l’éditeur soient respectées.

  • Avez-vous inséré les images dans le bon format ?
  • Les sous-titres sont-ils dans la bonne balise ?
  • La méta-description et le title SEO ont-ils été remplis correctement ?
  • L’article se trouve-t-il bien dans la catégorie appropriée ?
  • Avez-vous mis les tags correspondants ?
  • L’url est-elle dans la bonne structure ?
  • Souhaitez-vous le publier de suite ou le planifier pour une autre date ?
  • Avez-vous inséré une image à la une ?
  • La structure du texte est-elle bonne ?
  • L’emplacement des images est-il correct ?
  • Avez-vous renseigné le titre et les balises ALT des images ?

Posez-vous toutes ces questions et bien d’autres encore pour être sûr que vous n’avez rien omis. Une fois que tout vous semble correct, cliquez enfin sur « Publier ».

10. Vérifier l’article en ligne

Une fois l’article publié, allez sur la page et vérifiez que tout s’affiche comme il faut.

  • Les images cadrent-ils avec la partie texte du blog ou dépassent-ils de trop ? Si tel est le cas, revenez vite dans l’éditeur pour corriger leur format
  • Les sous-titres sont-ils bien visibles ou croulent-ils sous les publicités ? Dans le second cas, revenez dans l’éditeur et mettez un saut de ligne entre le paragraphe précédent et le sous-titre en question.
  • Les balises sont-elles toutes en place ? Si ce n’est pas le cas, modifiez-les de suite

En résumé, il ne faut pas attendre le lendemain ou même une heure après la publication pour corriger les éventuelles erreurs d’affichage. Il faut le faire dès que le texte est en ligne et avant que Google n’ait eu le temps de le pénaliser.

Bon à savoir : webmarketing-seo.fr propose une équipe de rédacteurs professionnels pour la rédaction web, la relecture et la correction des textes. En nous confiant la rédaction de vos contenus, vous allez bénéficier des articles qualifiés au meilleur prix et vous allez  gagnez du temps sur le travail d’édition et de relecture.

N’hésitez pas à nous demander un devis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *