Landing page : les règles fondamentales à respecter

Landing page : les règles fondamentales à respecter
(Mis à jour le: 3 février 2019)
Landing page : les règles fondamentales à respecter
4.5 (90%) 2 votes

Nombreux sont ceux qui confondent la landing page avec les pages web classiques. Certes, comme la page web, elle affiche un texte et donne des informations précises aux lecteurs, mais au-delà d’un simple rôle informatif, elle sert à la conversion. C’est dans ce contexte qu’elle est établie, rédigée et publiée. Elle est un outil marketing infaillible qui doit répondre à certaines exigences pour être vraiment efficace.

Mieux connaître la landing page

Landing page signifiant page d’atterrissage est une page sur laquelle l’internaute atterrit après avoir fait une requête et annonce un « call-to-action ». Après avoir cliqué sur une recherche Google  ou (sur les réseaux sociaux, dans la newsletter, sur un site partenaire, dans une publicité, …), l’internaute est redirigé, non pas sur la page d’accueil de votre site, mais sur cette fameuse landing page.

Sur cette dernière, on lui présentera, dans les détails, un produit ou un service. Dans cette page on lui proposera une ou plusieurs fois si la page est longue un bouton « call-to-action » pour permettre à l’internaute d’acheter ou faire une action qui va engager une transaction commerciale afin de l’acheter ou d’y souscrire. Si le CTA est activé, la conversion est dite réussie.

Pour résumer, l’internaute clique sur une requête sur une page web  » réseaux sociaux, sites référents », en cliquant dessus, il est redirigé vers votre landing page et si le contenu de cette dernière lui convient , il clique sur le « call-to-action » dans la page pour passer de lead (client potentiel) à client.

A lire:

La landing page n’est pas la page d’accueil

Il est très important de faire la différence entre page d’accueil, article de blog, page de catégorie, etc… et landing page, car ce sont deux choses totalement différentes.

  • La page d’accueil ou home page :

C’est la page que les internautes découvrent en premier sur votre site lorsqu’ils tapent votre nom de domaine sur un moteur de recherche.

Sur cette page, ils trouveront de nombreuses informations vous concernant, concernant vos activités et donc de nombreux liens qui pointent vers vos autres pages.

La Home Page est considérée comme la vitrine virtuelle de votre entreprise ou encore la brochure que vous présentez à vos prospects.

Pour atterrir sur cette page, les internautes ont :

  • soit lancé une recherche sur vous après avoir entendu parler de vos activités.
  • soit trouvé une de vos pages dans les SERP et sont ensuite remontés jusqu’à la page spécifique qui convertit ou une page spécifique de votre site.
  • soit cliqué sur un backlink redirigeant vers vous à partir d’un autre site, « Forum par exemple ».

Elle a pour objectif de convertir les internautes en clients au sein de votre site web. Elle s’adresse à tous le monde

La landing page :

Contrairement à la Home Page qui a pour objectif d’informer et de guider l’internaute sur votre site, la landing page a pour but de « convertir » un internaute en client. Pour ce faire, elle doit rester simple et précise pour inviter l’internaute à effectuer l’action que vous attendez de lui.

C’est un outil essentiel qui vous permettra de proposer les actions adaptées à vos activités aux internautes : le téléchargement d’un document, la vente d’un produit, la récolte de coordonnées des visiteurs, …

 

A lire aussi:

Les spécificités des landing page

Pour qu’elle soit efficace, voici les règles à retenir pour la rédaction d’une landing page :

  • Un seul objectif : convertir

Ce n’est pas parce que vos activités requièrent différentes actions de la part des internautes que vous devez les regrouper au sein d’une seule landing page. Non, il faut des landing page pour chaque fois que vous souhaitez vendre, récuperer des emails, etc…

Il faut savoir que la landing page peut être aussi une page temporaire, en cas d’A/B testing par exemple . Cela vous permet d’en planifier plusieurs à l’année en fonction des besoins qui se présentent.

Une fois vous demandez à récolter les coordonnées de vos lecteurs, une autre pour leur demander de télécharger une vidéo, une autre encore pour les encourager à acheter un produit, …

  • Une page qui fait du chiffre d’affaires:

La landing page doit être une promesse faite aux internautes et ici, il n’est pas question de faire une promesse en l’air. Vous devez remplir l’engagement pris et ce, dès la rédaction de la page. Celle-ci doit être cohérente à une thématique générale. Si votre entreprise est spécialisée dans la cuisine chinoise, vous n’allez pas insérer la calzone dans votre carte.

Autrement dit, le contenu de la landing page doit être adapté à votre thématique au risque de décevoir les internautes et les faire fuir.

  • De la lisibilité :

En survolant seulement votre landing page, le lecteur doit savoir ce qu’elle propose. Il est déconseillé de le noyer sous un long bloc de texte donc choisissez bien vos mots de sorte à vous faire comprendre en quelques lignes.

Utilisez également des mots compréhensibles par tous, des phrases simples et une structure qui donne envie de lire.

  • Une structure bien ordonnée :

Quand vous allez au restaurant, on ne va pas vous proposer le dessert en premier. On commence toujours par un petit apéritif avec quelques amuse-bouche, suivis de l’entrée, du plat de résistance et enfin du dessert.

La landing page doit respecter le même ordre en livrant les informations. Elle commence par donner une petite interview ou une petite vidéo pour ouvrir l’appétit, puis poursuit par les titres et le chapô de l’article pour donner le ton à l’article avant de plonger dans le contenu proprement dit en plat de résistance pour finir sur un bon « call-to-action » en dessert.

Avec une telle structure, vous séduirez facilement le lecteur à vous lire pour finalement le pousser à l’action que vous attendez réellement de lui.

  • Une interface intuitive et responsive :

Une landing page c’est une page qui s’affiche en quelques secondes. Elle ne fait pas attendre ses lecteurs donc une seconde de trop ne peut que les encourager à zapper votre annonce. Pensez alors à la rendre intuitive et responsive puisque de nos jours, on compte plus de mobinautes que d’internautes. Votre page doit alors être orientée mobile pour être accessible au plus grand nombre de personnes.

Et puisque cette page ne travaille pas seule, il faut également faire en sorte que tout votre site et le funnel d’achat soient aussi intuitifs et simples d’utilisation. Faites comme si c’était l’ultime étape de votre plan séduction et que vous devez donc déployer le grand jeu tout en restant sobre et efficace.

Le design ainsi que le style de rédaction doivent être semblable tout au long du funnel pour ne pas déstabiliser vos lecteurs. Cela leur permettra aussi de vous reconnaître facilement à l’avenir et à solliciter à nouveau vos services.

Pour être sûr que votre landing page fonctionne correctement, testez-la après l’avoir mise en ligne. Voyez si elle s’affiche rapidement, si les informations majeures sont immédiatement visibles, si votre « appel à l’action » est bien visible, …

A lire également :

Et après la publication de la landing page ?

Votre landing page est désormais en ligne, mais comment savoir si elle est vraiment performante ? Il faut se référer aux indicateurs spécifiques comme :

  • le taux de conversion c’est-à-dire au nombre de personnes qui ont réellement cliquer sur votre « call-to-action » comparé au nombre de visites enregistrées sur la page.
  • Le taux de rebond : ce dernier indique le nombre de visiteurs qui se sont rendus sur la page et l’ont quitté sans avoir exécuté l’action attendue

Utilisez également d’autres indicateurs qui vous permettraient d’établir un pourcentage pour connaître quels liens séduisent le plus vos lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *