Zoom sur l’URL

Zoom sur l’URL
(Mis à jour le: 16 décembre 2019)

L’URL est l’indication qu’on a dans la barre du navigateur. C’est l’adresse du site web ou plus exactement l’adresse d’une page d’un site. C’est un peu comme l’adresse qui va localiser votre page web dans l’océan des milliards de pages sur la toile. Dans ce dossier, nous allons faire un zoom sur l’URL.

URL, kesako ?

« URL » est le sigle de « Uniform Resource Locator ». On peut traduire ce terme anglais par « Localisateur Uniforme de Ressource ». Il s’agit d’une ligne de texte de format universel permettant d’aller à une ressource internet. C’est l’adresse du site ou d’une page d’un site, mais il peut également conduire l’internaute vers une vidéo, une image ou un autre fichier.

La composition d’une URL

En début de l’URL, vous aurez « http:// » ou « https:// » : c’est le protocole. Il assure la communication au serveur internet la manière dont il faut accéder aux pages de votre page web. Aujourd’hui, la plupart des structures choisissent le HTTPS ou le « Hypertest Transfer Protocol Secure ». Pour les internautes, ce protocole est un gage de sécurité. Il leur permet de crypter les informations confidentielles qu’ils ont insérées sur votre site. Avec un protocole HTTPS, vous pouvez également améliorer votre référencement sur Google.

Il y a par la suite le sous-domaine qui est constitué par le « www. » et le nom du domaine principal. Ce dernier peut être défini comme le nom de votre site web. Pour les sociétés par exemple, c’est le nom de leur structure ou de leur marque qu’elles utilisent. On a tout de même certaines plateformes qui choisissent des appellations originales et qui interpellent les internautes comme « trucspascher » ou « maisonavendre ». De ce nom de domaine principal, l’internaute a déjà une idée du contenu de votre site web.

La quatrième composante de l’URL est l’extension du nom de domaine qu’on appelle aussi le domaine de deuxième niveau. Pour les plateformes françaises, on a le « .fr ». Celles qui œuvrent à l’international choisissent le « .com ». D’ailleurs, c’est l’extension la plus conseillée, car votre activité, dans quelques années, ne se limitera pas à votre pays. Vous reconnaîtrez facilement les sites gouvernementaux par les extensions « .gouv.fr » et les organisations sans but lucratif par « .org ».

Le dernier composant est le répertoire. Si vous tapez une URL avec les composants précédents, vous allez arriver sur la page d’accueil du site. Avec ce dernier composant, vous allez être redirigé vers une autre page du site. Si vous mettez une suite comme « /contact », vous pouvez atterrir sur le formulaire de contact.

Url

La composition d’une URL

L’URL et le référencement

Google, comme les autres moteurs de recherche, localise votre site web ainsi que les autres pages par ces URL. Il analyse avant tout l’URL avant d’évaluer le contenu. Lorsqu’un internaute tape alors un mot ou une expression dans la barre de recherche, si votre URL est bien composé, on vous affichera dans les résultats.

Comprenez que vous n’allez pas apparaître dans les résultats de recherche du mot « barbecue été » si vous avez en URL une ligne du style « https://www.monsite.com/78255-nourriture ». Sachez que vous pouvez très bien travailler cet URL pour être mieux placé dans les résultats des moteurs de recherche.

Les composantes de l'url

Les extensions du nom de domaine d’url

Bien rédiger l’URL de son site

Lorsque vous créez votre site sur WordPress par exemple, on vous donnera automatiquement une URL. Vous pouvez très bien le modifier et il est d’ailleurs conseillé de procéder à la modification pour donner une indication à Google sur le sujet que vous allez traiter sur la page de votre site. C’est plus sur la partie « répertoire » de l’URL qu’il faut travailler. Comprenez bien que même l’internaute ne comprendra pas ce que vous traitez si on a « www.monsite.com/1452-ex ».

Pour cette modification, il faut suivre une structure logique. Pensez à intégrer les catégories et les sous-catégories dans l’URL et il faudra le faire dans un ordre logique. Vous aurez donc « www.monsite.com/categorie/sous-categorie/nom-du-produit ». On peut comprendre que vous voulez bien faire, mais il ne faut pas non plus créer une URL trop longue et trop compliquée à lire. Si vous avez plusieurs sous-catégories, prenez celle qui est la plus pertinente. Ne retenez que les informations utiles. Pour l’URL de la page d’un produit, par exemple, vous n’êtes pas obligé de mettre « taille-42 » ou « noir ». Même si on est obligé de faire court, il ne faut pas non plus oublier le mot-clé principal.

Dans une URL, on ne peut pas utiliser des espaces, vous devez alors avoir recours aux traits d’union pour séparer les mots. Le souci, c’est que vous risquez d’avoir plusieurs tirets. On peut coller certains mots comme « saintmartin », l’internaute comprendra. Il est aussi possible de retirer certains mots. Au lieu d’avoir « machine-a-cafe », vous pouvez directement mettre « machine-cafe ». Vous pouvez vous passer des mots de liaison et des articles qui vont rallonger l’URL.

Les modifications sur les URL

Vous savez maintenant comment doit être constitué l’URL des pages de votre site. Vous pouvez alors procéder aux modifications. Notez toutefois qu’il faut aller avec modération lorsqu’il s’agit d’URL déjà existantes. Ces changements peuvent être mauvais pour votre positionnement. Comme vous avez déjà utilisé l’ancienne URL, si un internaute clique sur celle-ci, la page va indiquer « erreur 404 ». Dans ce cas, il faudra faire une redirection 301 pour rediriger l’ancienne URL vers la nouvelle. Ainsi, vous n’allez pas perdre les liens reçus sur l’ancienne URL.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code