Google: l’index Mobile First imposé dès septembre 2020

Google: l'index Mobile First
(Mis à jour le: 1 avril 2020)

Cela fait maintenant quatre ans que Google encourage les webmasters à basculer leur site web vers une version mobile. Quatre longues années qui touchent maintenant à leur fin puisqu’à partir de septembre 2020, le moteur de recherche ne tiendra plus compte de ceux qui ne respectent pas ce critère. Pour mieux sensibiliser les webmasters, Google a décidé d’envoyer des alertes aux concernés pour un dernier rappel au cours des mois à venir.

Un lancement satisfaisant pour l’Index Mobile First

Bien que certains webmasters se bornent toujours à garder la version http de leur site au lieu de basculer vers une version https, Google se félicite quand même du travail accompli depuis le début de ce projet. En novembre 2016, il a annoncé le lancement des premiers tests pour l’indexation mobile. Depuis, plus de 70 % des sites qu’il classe dans ses résultats de recherche sont désormais indexés mobile. Et ce n’est pas tout puisque la majorité des sites http classés dans ses résultats sont aussi prêts à prendre ce nouveau départ.

Les efforts d’indexation mobile maintenus chez Google

Vu le chemin accompli, Google souhaite redoubler d’efforts pour que d’ici au mois de septembre prochain, un maximum de sites puissent s’afficher en version mobile. Pour ce faire, il va continuer de déplacer des sites vers l’indexation mobile-first. Notez que les robots de Google passent au crible tous les sites bien référencés, non seulement pour en accroître la visibilité, mais aussi pour voir s’ils sont Mobile friendly.

Lorsqu’un site ne l’est pas encore, mais affiche pourtant les signaux positifs pour un déplacement réussi, le moteur de recherche se charge de le déplacer automatiquement.

Jusqu’au mois de septembre donc, Google compte donner plus de travail à son GoogleBlot. Ce dernier devra s’assurer du déplacement des sites tout en continuant à explorer les sites encore en version Desktop. Le but : pouvoir convertir un maximum de sites, mais seulement ceux qui en valent la peine.

Comment vérifier si son site est compatible avec l’index mobile-first de Google ?

Même si à sa création, votre site n’était pas indexé Mobile, il se peut qu’il l’est déjà aujourd’hui. Pour en avoir le cœur net, et surtout pour prendre les mesures adéquates avant terme, il faut vous assurer de certains points.

Pour ce faire, vous êtes invité à consulter la Search Console pour vérifier les paramètres de la page et plus précisément son état. Cet outil vous permet également d’inspecter l’URL récemment crawlée par GoogleBot afin de savoir si elle est indexée mobile ou non.

En général, même si vous n’ouvrez pas cet outil, il y a des signes qui vous indiqueront que votre site est bien Mobile Friendly. La première chose est d’ouvrir votre site sur un ordinateur et sur votre smartphone. Si leurs contenus (textes, images, liens, vidéos) sont exactement les mêmes, alors le site est dans la bonne indexation. Vous pouvez aussi vérifier, dans les résultats de recherche, que les métadonnées sont bien renseignées et sont les mêmes sur PC et sur smartphone. Enfin, un site qui s’affiche rapidement sur mobile est bien indexé mobile-first. Il faut donc faire attention aux vitesses de chargement trop lentes.

Google accompagne les webmasters en envoyant des alertes

Au cours des cinq prochains mois, Google accompagnera les webmasters pour les aider à déplacer leur site web. Pour ce faire, il leur enverra des alertes par e-mails pour les indiquer les erreurs qu’il leur faut encore corriger en vue de passer à l’indexation mobile. Et bien sûr, les webmasters sont invités à consulter quotidiennement la Search Console pour régler au plus vite les éventuelles autres erreurs détectées.

Pourquoi avez-vous besoin d’un site responsive ? En savoir plus ici

Pour comprendre l’enjeu de ce déplacement, notez qu’à partir du mois de septembre, Google ne classera plus que les sites Mobile Friendly. Cela est essentiel, car ces dernières années, les internautes utilisent de plus en plus leur mobile pour naviguer sur Internet. Pour faire face à cette tendance grandissante, il est alors devenu urgent de leur fournir des contenus qui s’affichent totalement aussi bien sur les écrans des ordinateurs que sur les petits écrans des smartphones et des tablettes ;

Le crawler aujourd’hui utilisé par le moteur de recherche va alors utiliser les yeux d’un moteur de recherche mobile pour voir si les sites étudiés répondent ou non aux exigences de l’Index Mobile First.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code