Que cherche Google ?

Depuis plus d’un an, Google secoue le monde du référencement et cela de plus en plus fort.

il bouge les résultats dans tous les sens, dézingue les réseaux de liens, fait tomber des gros

sites.

google

Google

Google communique à tour de bras sur la qualité, sur les liens factices, lance Panda, Pingouin, Il fait communiquer Matt Cutts de plus en plus et sa dernière intervention est même clairement une menace.

Matt Cutts informe que la prochaine version de Pingouin va beaucoup secouer les SERP. Selon Olivier du site Abondance, sur une requête concurrentielle, Les résultats naturels ne représentent plus que 18.5 % de la SERP Google.

Mais pour les utilisateurs finaux, l’internaute lambda, ceci est absolument transparent, lorsqu’il cherche un écran plat, un vélo, il a ses réponses et cet utilisateur final ne voit pas tout cela.

Google et le « Dont be evil »

Si on regarde au niveau des services, la partie gratuite est bientôt fini Google Shopping, Google Maps au-delà d’un certain nombre de requêtes, et il ferme d’autres services à tour de bras.

Les requêtes dans Google utilisent la plupart du temps le format « HTTPS » et nous avons des données « not provided » dans nos outils de de suivi d’audience. ces données n’apparaissent pas bien sur dans Google Analytics, à ce propos une version payante d’Analytics existe ou est en projet. Soyez sûr que dans la version payante, Vous aurez accès aux données « not provided ».

En fait tout ce qui se passe dans le monde du web marketing n’est qu’une immense mascarade, une mise en scène, Google a du mal à lutter contre le SEO et ceux qui font du SEO, une excellente parade à cela est de ne plus leur laisser de place, ou le moins possible, il communique aussi beau coup sur la peur, soyez bien sur, qu’il observe attentivement ce qui se passe comme modification sur les sites en attendant Pingouin V2.

Mais alors que cherche vraiment Google ?

C’est très simple, faire payer tout le monde pour être bien placé sur Google pour une requête, le slogan « don’t be Evil », me fait bien rigoler. Au passage avec toutes les données que Google tient sur à peu près tout, il est en train d’acheter doucement mais sûrement, des pans entiers de l’économie.

Google a besoin de beaucoup d’argent car il n’y a pas de limites à leurs appétits, ils s’attaquent à tous les domaines très rentables et c’est très facile pour eux, ils savent tout sur les requêtes, ils savent tout sur les publicités et ce que les sociétés investissent avec « Adwords ». il y a juste ensuite à acheter un acteur majeur du marché qu’ils visent et ensuite « ils tuent tout le monde dans le secteur ».

Ils attaquent pour le moment les plus rentables, les plus prospères, le shopping, le secteur de l’aviation, les téléphones etc… et maintenant le secteur des assurances auto en Angleterre avec un comparateur d’assurance. Et soyez sans crainte il va s’attaquer à tous les marchés, c’est juste une question de temps, de toute façon il a toutes vos données, audience, mots clés recherchés, ce que les acteurs d’un marché sont prêts à mettre sur la table.

Alors vous allez me dire, la situation est désespérée, oui et non, en fait c’est à nous, nous tous de répondre, il n’y a pas que Google et ses services, moi j’ai déjà commencé et depuis longtemps à utiliser Bing et globalement cela marche très bien, il faut que Google est un contrepoids. Le seul à lutter et à avoir les moyens de lutter est Microsoft avec Bing.

 

 

Bing

Bing

Ce qui est sur, c’est que Google a changé de discours, il ne prend même plus la peine de se cacher, Google est simplement une société qui conquiert des marchés, ce n’est plus un moteur de recherche mais une régie publicitaire. Il est temps pour nous, internaute, utilisateur de réagir.

 
+ Eric Vialette

Comments (20)

  • Referenceur Bordeaux

    Malheureusement, il va être compliqué pour Bing d’inverser la tendance. Selon moi, seule une nouvelle génération de moteurs de recherche intelligents pourra renverser la suprématie de Google.

    11 septembre 2012 at 6 h 10 min
  • lereferenceur

    J’ai moi même fait un billet sur Google il y a quelques mois. Google se fout de nous. Enfin des webmasters et référenceurs. Pour les internautes tout se passe bien.

    J’espère que Google va droit dans le mur.

    11 septembre 2012 at 6 h 38 min
  • 1ternet

    La réponse à ta question « Que cherche Google ? » est : faire de l’argent. Comme toute entreprise.

    C’est vrai que sa suprématie lui permet énormément de chose. Et Matt Cutts annonce que la prochaine version de Pinguin fera des vagues. Bizarrement, quand je vois Google lancer un comparateur d’assurance auto peu avant, je me dis que les autres comparateurs n’ont plus qu’à s’accrocher aux branches…

    11 septembre 2012 at 6 h 59 min
  • Loïc

    Avec la situation de monopole actuel, Google peut en effet presque tout se permettre. Et il sera difficile de faire évoluer cela tant Google est ancré dans les habitudes de la plupart des gens..

    La solution pourrait être d’obliger les navigateurs à proposer par défaut plusieurs moteurs de recherche, mais la législation évolue bien moins vite que le web.

    11 septembre 2012 at 7 h 05 min
  • Arnaud

    L’avantage, c’est que notre métier n’en devient que plus intéressant car il faut sans cesse se remettre en question et trouver de nouvelles astuces pour mieux ranker. C’est en ça que je trouve ce métier de référenceur passionnant. Après, faut pas jouer avec le feu avec les clients, c’est certains…

    11 septembre 2012 at 7 h 36 min
  • Guillaume

    On peut pas nier que la stratégie de Google est quand même excellente. Bien sûr, ils ont des moyens hors-norme et tout le monde ne peut pas faire pareil…

    En ce qui concerne sa rivalité avec Bing, je me demande si Google adopte la bonne stratégie, et ça m’étonnerait pas de voir Bing grapiller quelques parts de marché… !

    11 septembre 2012 at 9 h 39 min
  • Eric

    Etant donné la mainmise de Google sur les internautes, nous n’avons pas d’autres choix que de nous adapter. On peut perdre une bataille, mais tant que nous continuerons à evoluer avec les caprices du moteur de recherche nous ne perdrons pas la guerre !

    11 septembre 2012 at 10 h 28 min
  • Hervé

    Google prend ses aises et tente de gagner de plus en plus d’argent. Sur le fond, rien de répréhensible.

    Par contre sur la forme, c’est plus que limite. Si je suis d’accord avec ce que tu écris, j’ai peur que l’internaute lamba ne change ses habitudes.

    D’un autre côté, tu dis que Bing est la seule alternative. Que crois-tu que ferait Microsoft dans la même position que Google ?

    11 septembre 2012 at 10 h 41 min
  • Christian

    Le fait est que l’internaute lambda ne voit pas la différence entre les résultats organiques et les résultats pub… pour moi, c’est une forme de spam et je pense sincèrement que Google spamme de plus en plus ses propres résultats de recherche.
    Quand on l’entend proclamer ensuite que certains référenceurs forcent ses résultats, je me demande vraiment s’ils écoutent ce qu’ils disent !

    C’est un Empire, ce n’est plus une entreprise.

    ps : il manque un flux rss à ce blog

    11 septembre 2012 at 10 h 50 min
  • Patrice

    C’est malin ou pas d’avoir publié cet article un 11/09… Bref, en tout cas Google vient de passer un nouveau cap aussi bien pour nous les google-marketeux que pour les utilisateurs qui vont bientôt ressentir cette dérive du résultat organic vers ce qui se nomme tout simplement de la publicité. Un moteur de recherche pub, fallait l’inventer !

    11 septembre 2012 at 12 h 59 min
  • Romain

    Que les comportements de Google soit agaçant, je comprends. En revanche, je ne suis pas sur que Bing soit vraiment une alternative. Si je fais des recherches dans l’hôtellerie, j’ai le même profil de résultat voire pire. Au lieu de 3 liens sponsos dans le haut , il y en a 4 puis une map et à droite d’autres liens sponsos. Sur un grand écran, j’arrive à voir des liens naturels gratuits mais sur un écran un peu standard, je ne vois que des liens sponsos et je dois scroller pour voir les résultats gratuits. Donc même schéma que Google. Aux USA, la part de marché de Google es moins forte mais ça ne les empêche pas d’avoir le comportement qu’on connait….

    12 septembre 2012 at 5 h 36 min
  • Yoav1987

    Ça devient de plus en plus horrible comme situation… Le temps nous dira de quelle manière et surtout qui va bouleverser l’hégémonie du grand G…

    12 septembre 2012 at 6 h 46 min
  • Monde

    Google ne cherche rien… il trouve ! Et plus le temps passe, plus il nous ramène des trouvailles de son propre monde, c’est à dire son écosystème : ses services en ligne, ses applications, ses programmes…

    12 septembre 2012 at 7 h 52 min
  • Eric

    @Loïc tout à fait exact, la force de l’habitude
    @Arnaud oui cela devient complexe mais super intéressant, de tout façon le SEO est mélangé maintenant au SEM SMO
    tout est global et il faut de tout et surtout des sous
    @Hervé Bing ferait exactement la même chose, nous avons le choix entre la peste et le choléra

    de toute façon cela nous ramène à ça http://www.webmarketing-seo.fr/tout-miser-sur-google-et-si-on-se-trompait/

    il faut travailler son site pour que les visiteurs viennent en direct, c plus facile à faire pour un site qui parle de théâtre qu’un site qui vend des parpaings

    12 septembre 2012 at 8 h 48 min
  • Guillaume

    Oui ca fait un moment qu’on sent que ca se met en place, que cela se resserre. Ça me rappelle la blague de Coluche « serrez vous la ceinture pendant un an et l’année prochaine vous aurez l’habitude ». On s’habitue à être gêné par google, dans ses services, et avec le temps on ne s’en rend plus compte. Des blogs comme celui-ci le dénonce mais ont finalement une portée limité par rapport au grand public. Finalement quand le « monde » réalisera il sera trop tard, trop habitué aux services et trop habitué aux contraintes imposé au fur et à mesure.

    12 septembre 2012 at 10 h 21 min
  • Sylvain

    La stratégie de la peur et la monétisation tous azimuts sont maintenant les deux mamelles de Google… En attendant les Pages Jaunes en France sont au bord du dépôt de bilan. Et ping! Et Bing?

    28 septembre 2012 at 22 h 33 min
  • Mathis

    Un bel article des plus instructifs, merci!

    26 octobre 2012 at 10 h 32 min
  • ralison anja

    google cherche à dominer le monde lol, si ce n’est déjà fait, pour répondre à ta question, je pense que google chercher à être le seul moteur de recherche dans le monde

    16 février 2014 at 12 h 19 min
  • Les bonnes pratiques pour écrire un article - rédaction web -rédaction web –

    […] question ou d’émettre une affirmation, quelques exemples de titres d’articles efficaces : Que cherche Google ? ou une affirmation Non ! les backlink ne sont pas morts !. Vous pouvez aussi mettre le titre comme […]

    28 août 2015 at 15 h 00 min
  • hadj

    Merci beaucoup pour votre article et bonne continuation !

    22 novembre 2016 at 9 h 28 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *