Ce qu’il faut savoir sur le linkbaiting

Le Linkbaiting : qu’est-ce que c’est ?

Le linkbaiting est une technique de netlinking qui permet d’améliorer le référencement d’un site web. Même si de nombreux SEO l’utilisent déjà, certains ont encore du mal à le maîtriser. De quoi s’agit-il réellement et en quoi peut-il influer sur la reconnaissance des sites ?

linkbaiting

En quoi cela consiste-t-il ?

Le linkbaiting a pour objectif d’inciter les lecteurs d’un site web à créer, sur leur propre plate-forme web, un lien naturel ou backlink qui pointe vers le site en question. Pour ce faire, il rassemble diverses techniques. Pour les professionnels en SEO, c’est un moyen d’avoir un retour rapide sur l’investissement de mots-clés qu’ils ont dû faire.

Quelles sont les techniques à utiliser ?

Afin d’encourager les lecteurs et leur donner envie de créer le lien, voici quelques techniques à adopter :

  • améliorer la visibilité de son contenu :

Pour ce faire, il faut privilégier l’utilisation de plates-formes connues telles que Scoopeo, Fuzz, Del.icio.us ou encore Digg. Votre présence sur ces supports booste la création de liens.

  • privilégier la qualité du contenu publié :

Cela signifie que le contenu doit être unique, riche en informations pertinentes et rédigé dans un style facilement compréhensible par les lecteurs et les moteurs de recherche. Il faut qu’il donne envie au lecteur de mettre un lien sur son propre site vers ce contenu qu’il trouve intéressant.

  • enrichir le contenu :

Pour ce faire, il y a bien sûr le texte, le style, la qualité des informations, … mais vous pouvez aussi y ajouter des interviews, un podcast, des jeux en ligne, une vidéo, des forums et des récompenses destinées aux lecteurs. C’est comme établir une stratégie marketing, mais avec beaucoup de diplomatie.

  • publier des experts ou des contributeurs extérieurs :

Quel que soit votre domaine d’activités, mettre en ligne des textes d’experts ou de contributeurs extérieurs a beaucoup de poids pour les lecteurs qui vont, tout naturellement créer des liens.

  • publier des listes sur des thèmes spécifiques :

Cette structure permet aux lecteurs de mémoriser et de personnaliser votre site dans ses souvenirs. S’ils la trouvent agréable, ils créeront volontiers un lien vers le contenu.

En quoi le linkbaiting peut aider les pros ?

netlinking

Le linkbaiting n’est pas seulement dédié aux propriétaires de sites web non-commerciaux puisque les commerçants en ligne y trouveront également quelques avantages. En effet, au lieu de se limiter à la publication de catalogue de produits, ces derniers peuvent publier des contenus de qualité sur leurs produits, leur magasin, leurs points de vente, les avis des internautes, … tout cela dans le but de créer une plus-value informative. Les lecteurs qui trouveront ces contenus intéressants créeront donc un lien sur leur site ce qui au final, revient à recommander vos services et vos produits.

Par ailleurs, pour les professionnels, le linkbaiting permet d’instaurer le concept de longue traîne ou long tail. Cela consiste à utiliser d’autres mots clés qui ne sont pas directement axés sur la thématique de la page, mais qui y ont toutefois un lien.

Si, par exemple, vous travaillez dans le domaine de la restauration, ceux qui recherchent des hôtels ou des circuits touristiques peuvent aussi être redirigés vers votre site même si leur requête principale ne correspond pas directement à votre thématique. Pour cela, il suffit que les sites ayant une thématique complémentaire à la vôtre veuillent bien insérer, dans leur contenu, un lien qui redirige vers vous.

Le linkbaiting est-il réellement efficace ?

Oui, de nombreux référenceurs ont trouvé des résultats positifs au linkbaiting, mais certains restent encore perplexes.

En effet, au vu des différentes techniques sur lesquelles il repose, on serait tenté de croire que le linkbaiting ne fait que reprendre les bonnes pratiques de la rédaction web puisque pour générer la création de liens, on doit passer par une bonne qualité au niveau de la rédaction.

Les avis sont donc partagés surtout que Google émet toujours quelques réticences sur cette technique que des sites américains ont, en mai 2008, utilisé à titre frauduleux

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *