SEM, SEO, SEA, SMO, SXO, les mots du langage

Le référencement permet de bien positionner son site dans les résultats de recherche des différents moteurs utilisés sur internet.

C’est un travail assez complexe et difficile à comprendre pour les débutants. Les référenceurs ont leur vocabulaire propre pour indiquer telle ou telle tâche. Pour mieux comprendre leur travail, voyons ce qui se cache derrière ces quatre acronymes ainsi que leurs utilités.

SEO SMO SEA

SEM

En version longue, cet acronyme signifie Search Engine Marketing ou « Marketing sur les moteurs de recherche ». Cela consiste à rassembler toutes les activités susceptibles d’accroître la visibilité d’un site lors de recherches sur le web. En d’autres termes, cette tâche a pour objectif de faire en sorte que les internautes tombent le plus souvent possible sur votre page. Cette stratégie ne touchait, auparavant, que les moteurs de recherches, mais de nos jours, il est aussi utilisé pour les réseaux sociaux.

SEO

C’est sans nul doute le vocabulaire le plus courant qui signifie Search Engine Optimization. Le but reste le même que pour le SEM c’est-à-dire : accroître sa visibilité sur les résultats des moteurs de recherche. Les activités qu’il implique peuvent être classées en deux catégories : SEO Onpage qui regroupe l’arborescence, le codage et le contenu et le SEO Offpage qui regroupe toutes les activités opérées en dehors du site telles que le netlinking.

On peut citer cinq facteurs principaux à savoir :

Le contenu : celui-ci doit être pertinent, de qualité et unique. Il est aussi composé de mots-clés qui permettent de générer le plus de trafic possible sur le site. Outre ceux qui se réfèrent à la thématique générale du site, il faut aussi penser à utiliser les mots-clés les plus couramment utilisés par vos cibles.

Le netlinking : Plus vous avez de liens qui viennent de sites différents, mieux c’est, mais appartenant à la même thématique que celle de votre page. Il faut également tenir compte de la qualité du site qui pointe vers le vôtre. Plus le site est reconnu, plus le lien sera important et plus le trafic et le signe donné à Google sera conséquent. Pour éviter les pénalités des moteurs de recherche, pensez à ne surtout pas forcer, il faut que ce soit le plus naturel possible.

Le Responsive design: cela concerne l’adaptabilité de votre site aux multiples plateformes qui permettent de consulter votre site: PC smartphone, tablette, phablette, etc.

La confiance : ou la notoriété. Un site en qui on peut avoir confiance sera plus visité. Il est donc important d’instaurer un tel climat et pour ce faire, vous devez travailler votre notoriété. Travaillez votre marque, communiquez et publiez sur votre marque pour la faire connaître.

Les réseaux sociaux : lorsqu’une url est partagé sur un réseau social, vos followers iront voir et partageront à leur tour votre contenu. L’indexation des tweets, des pages FB etc.. par Google joue également un rôle majeur.

L’avantage avec le SEO c’est qu’une fois bien établi, il donne des résultats qui durent longtemps, il faut continuer à le travailler régulièrement et non pas seulement quand le trafic a tendance à baisser. Le petit bémol c’est que les résultats tardent souvent à apparaître.

SEA

Le Search Engine Advertising définit la publicité que l’on publie sur les moteurs de recherche, la principale régie est Adwords. Il s’agit ici d’acheter un espace publicitaire pour être visible dans les résultats des moteurs de recherche ou sur les sites. Les résultats sont rapides, mais peut nécessiter un investissement plus ou moins lourd selon la concurrence.

L’inconvénient c’est qu’il n’a aucune prise sur les résultats naturels et que si le propriétaire d’un site décide de ne plus s’en servir du tout, il perd tout le trafic SEA qu’il a obtenu. Bref, c’est un petit cercle vicieux qui vous invite à payer chaque jour si vous tenez à vendre sur votre site.

SMO

Le Social Media Optimization ou « Optimisation sur les réseaux sociaux » ne s’intéresse, quant à lui, qu’à la visibilité d’une entité sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Youtube, Linkedin, etc…

L’avantage c’est que même sans avoir de site web, il est possible d’y faire appel, mais dans la majorité des cas, les entités l’utilisent pour renforcer les autres stratégies. Il est assez simple à utiliser puisque ne requiert aucun savoir-faire spécifique. Il suffit seulement de connaître les outils des différents réseaux sociaux.

Il est toutefois peu prudent de se fier entièrement à cette stratégie puisque tous les adeptes des médias sociaux ne chanteront pas forcément les louanges de votre site. Les critiques peuvent effectivement fuser et ruiner tous les efforts menés en peu de temps. Pour éviter cela, le mieux serait d’instaurer une stratégie de communication pertinente pour pouvoir se protéger des mauvaises langues.

Ceci n’est qu’une petite partie des mots et des idées qui sont dans le SEO, certains ont disparus comme le Page Rank, le PR n’existe plus car Google a décidé de ne plus le mettre à jour puis de ne plus le renseigner pour le sites qui en avaient un.

Un nouvel acronyme est apparu assez récemment, c’est le mot SXO.

SXO

Search Experience Optimization. Il s’agit d’une évolution du SEO, Google ne souhaite plus être un moteur de recherche mais un moteur de réponse. On peut définir cela comme une recherche et une amélioration de la qualité du contenu pour rendre meilleur l’expérience utilisateur, l’amélioration du taux de rebond en fait parti.

 

 

Comment (1)

  • La société moon concept

    Bonjour,
    Je vous remercie pour ce super article. C’est grâce cela que j’arrive à connaitre la nuance entre SEM, SEO, SEA, SMO, et le SXO.

    21 décembre 2016 at 13 h 32 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *