Site pénalisé : comment savoir si Google vous a pénalisé ?

comment savoir si Google vous a pénalisé
(Mis à jour le: 7 janvier 2019)
Site pénalisé : comment savoir si Google vous a pénalisé ?
4.8 (95%) 4 votes

Depuis quelques jours, vous remarquez une chute de positions, une forte baisse de trafic, une baisse de leads, …. ce qui vous fait penser à une pénalité de Google. Le raisonnement se tient, mais il faut encore le vérifier pour en être sûr. Comment savoir si une pénalité est bien tombée sur votre site de la part de Google ?

Quelques indices pour soupçonner une pénalité

En règle générale, quelques indices vous permettent de soupçonner une pénalité de votre site. Pour les déterminer, voici quelques méthodes à essayer :

  • Observation de son positionnement :

Vous menez rigoureusement un travail de fond SEO ce qui vous a permis de vous retrouver en bonne position sur la première page des résultats de recherche affichés par Google, mais du jour au lendemain, vous vous retrouvez déchu de la première page pour vous retrouver plusieurs pages plus bas ? Cette chute brutale peut effectivement indiquer une pénalité.

Si par exemple, vous avez réussi à grimper à la cinquième place et que du jour au lendemain vous vous retrouvez à la cinquantième place pour descendre encore plus bas en quelques heures, alors oui, il y a de fortes chances que Google ait jeté le mauvais œil sur vous. Cette baisse de positionnement peut continuer ainsi sur plusieurs jours, voire des mois et au final, votre site ne sera plus du tout connu.

  • Mesure du trafic sur une période donnée :

L’analyse du trafic et des résultats de recherche sur une certaine période peut aider à déterminer une pénalité. Cela vous aidera effectivement à détecter une baisse continue du nombre de visites, une chute continue du nombre de pages consultées, …

  • Analyse de l’indexation sur Google :

Pour voir si votre site est encore indexé par Google, rentrez la commande « site:nomdedomaine.com ». Si aucun résultat ne s’affiche, cela signifie que votre site n’est plus indexé par le moteur de recherche et que dans ce cas-là, vous êtes pénalisé.

Lire aussi : Analyser un site web : quels outils utiliser ?

 

Pénalité de Google : automatique ou manuelle ?

Chez Google, le terme « pénalité » n’est pas trop apprécié. Il préfère plutôt des expressions moins négatives telles que :

  • Action manuelle :

Quand on parle d’action manuelle, cela signifie bel et bien qu’un membre de la Google Search Quality, le service qualité de la firme, a pénalisé votre site. Toutefois, pour plus de transparence, il ne vous laisse pas dans l’incertitude, mais vient confirmer la sanction avec maintes explications du pourquoi. Pour les consulter, rendez-vous dans la Search Console, rubrique Actions Manuelles.

  • Pénalité algorithmique :

Dans le cas d’une pénalité algorithmique, ce n’est pas la Google Search Quality qui vous a pénalisé sciemment, mais la sanction est tombée car un curseur dans l’algorithme a basculé du mauvais côté. Cela survient surtout quand Google met, par exemple, à jour son algorithme comme  Penguin et Panda. Leur mise à jour implique que les webmasters doivent faire très attention à ce qu el’on fait sur un site web. La technique évolue  et les besoins des sites web aussi, un changement d’algorithme  et votre site perd des positions et il y a baisse de trafic, …

Lire aussi : Google Birthday Update : la mise à jour d’anniversaire de Google

Confirmer une « action manuelle » de Google

Pour confirmer si une action manuelle est tombée sur votre site, suivez le chemin suivant : Google Search Console > Trafic de recherche > Actions manuelles.

Absence de pénalité :

Dans le cas où aucune pénalité n’est tombée, cette commande affichera la mention : « Aucune action manuelle trouvée pour cause de spam sur une page Web ».

Pénalité confirmée :

Si une action manuelle a été instaurée, vous verrez s’afficher deux sections différentes avec des explications détaillées. Ce sont :

  • Correspondances sur l’ensemble du site : dans ce cas de figure, la pénalité touche tout le site. En cas de pénalité, une explication s’affichera à la suite et dans le cas contraire, vous verrez seulement la mention « Aucun ». Ce dernier cas signifie que ce n’est pas l’ensemble du site qui est touché donc référez-vous à la section qui suit
  • Correspondances partielles : les actions manuelles ne concernent que certaines pages, sections ou liens spécifiques sur votre site. A chacune des sous-sections déterminées, Google affichera une explication détaillée pour vous aider à comprendre et surtout à corriger les spams déterminés pour lever la pénalité

Rappel: Le 1er août 2018, Google a effectué une mise à jour majeure du nom de Medic Update.

En cas de correspondances partielles :

Si par exemple, Google détecte de faux liens pointant vers votre site. Dans la Search Console, rubrique « Actions Manuelles », il va indiquer dans les correspondances partielles :

  • La raison de la pénalité : Liens factices vers votre site
  • L’explication détaillée de ces spams que Google a d’ailleurs dû vous envoyer par le biais de sa messagerie Google Webmasters Tools
  • La liste des URL concernées : parfois, il indique seulement « Quelques liens entrants », parfois il affiche tous les URL affectées avec divers détails et parfois, quand plus de 1 000 URL sont touchées, il n’affiche que les 1 000 premières

Les raisons possibles en matière de pénalités

En tout, Google peut émettre des actions manuelles pour une dizaine de raisons possibles à savoir :

  • Des Liens factices vers votre site
  • Des Liens factices vers votre site ayant un impact sur les liens
  • Des Liens factices sur votre site
  • Un Spam agressif
  • Un Site piraté
  • Des Hébergeurs gratuits associés à du spam
  • Un Contenu peu informatif
  • Un Spam généré par l’utilisateur
  • Un Texte caché et/ou une Accumulation de mots-clés
  • Des Techniques de dissimulation et/ou de Redirections trompeuses

A chacune de ces raisons, une explication vous sera donnée à chaque fois.

Que faire après ?

Puisque Google vous explique déjà ce qui ne va pas, il vous suffit de corriger les erreurs détectées pour lever la pénalité. Une fois la correction apportée, vous pouvez cliquer sur le bouton demandant un réexamen antispam du site ou des parties concernées pour confirmer que l’erreur a bien été corrigée.

Pour information, Google émet des sanctions manuelles lorsqu’il détecte des spams sur votre site. Si ce n’est pas le cas, mais qu’une chute continue de trafic s’observe quand même, la raison est ailleurs.

Lire aussi : Faire un audit de site internet, un audit référencement

Quelles autres raisons peuvent faire baisser le trafic ?

Parfois, il arrive qu’une baisse de positionnement, de trafic ou de leads n’aient aucun lien avec une pénalité Google. Cela peut cacher d’autres raisons comme :

  • Un problème technique qui n’a rien à voir avec le SEO
  • La période des vacances ce qui peut expliquer une baisse de trafic
  • Des conditions climatiques ou un évènement exceptionnel ayant engendré un problème au niveau de la connexion Internet sur plusieurs jours
  • Des problèmes non-algorithmiques qui peuvent troubler le référencement naturel, …

Qu’en est-il de la pénalité algorithmique ?

Ce type de pénalité est plus difficile à détecter étant donné qu’aucun message ne vous sera envoyé pour la confirmer. Il reste pourtant possible de la déterminer de la manière suivante :

  • Se rendre dans Google Search Console > Trafic de Recherche > Actions Manuelles pour voir si des actions manuelles ont été instaurées
  • Si ce n’est pas le cas, rester dans Search Console puis afficher la liste des erreurs de crawl
  • Si aucun résultat ne s’affiche, il est bien possible que la pénalité concerne votre algorithme
  • Essayer de savoir si de récentes mises à jour importantes ont été menées par Google : on insiste bien sur le mot « important », car Google effectue au moins deux mises à jour par jour, mais ces dernières restent mineures et n’ont pas trop d’impact sur les sites. Seuls les changements majeurs engendrent des baisses.
  • En cas de pénalité algorithmique, informez-vous sur les changements en question et essayez d’y adapter votre site. La seule chose que vous pourrez faire après cela c’est d’attendre que Google ré-examine votre site pour qu’il puisse (éventuellement) reclasser votre site. Pour accélérer le réexamen, vous pouvez publier du nouveau contenu ou mieux encore, améliorer d’anciens textes, notamment les plus mauvais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *