Tout miser sur Google… et si on se trompait !!

Ecrire publier du contenu

Cela fait des années maintenant, qu’il faut travailler son référencement, son positionnement , gagner des liens, optimiser les pages, optimiser les images, former le marketing, sensibiliser les salariés au référencement. C’est un travail sans fin et surtout on travaille pour un moteur de recherche.

Faites cette remarque à propos de votre site : et si je travaillais pour mes utilisateurs !!!!

Google dans votre site web

Jusqu’où Google nous emmène

Donc un gros travail, un long travail sur votre site web et en plus les règles du jeu changent souvent. Pour contrer ces changements et être premier il faut sortir le chéquier avec Google Adwords.

Et la pas de soucis, on peut être visible, mais à quel prix !!!! on peut arriver dans des cas extrêmes à plus de 10€ le CPC, voire plus beaucoup plus.

Qui est le gagnant de tout cela ?

Google, vous ? oui certainement mais à quel prix !! cela me rappelle une autre histoire.

La ruée vers l’or au 19e siècle, beaucoup sont partis, quelques-uns ont gagné des fortunes,  mais bien peu en fait. Il y a surtout un qui a gagné beaucoup, c’est le vendeur de pelles et d’outillages, lui a fait fortune. Alors ne nous trompons pas de cible, je ne vous propose pas de remplacer Google, même Microsoft a du mal.

Par contre il est tout à fait possible de devenir « le vendeur de pelles et d’outillages dans votre domaine ». et c’est cela qu’il faut trouver et chercher à devenir pour vos clients. Votre site internet doit devenir le « fournisseur  d’infos, de données, de news », « devenez le vendeur de pelles » et vous pourrez vous passer en partie de ce satané Google.

Pour cela, il faut changer la cible, la façon et la manière de travailler, et votre façon de voir , bien sûr je ne vous dis pas d’arrêter maintenant votre travail sur le ref, sur l’optimisation encore que; Google souhaite que l’on fasse de la « désoptimisation » maintenant, Google pris à son propre piège.Il ne faut pas couper non plus couper votre budget Adwords immédiatement.

 

Travailler son contenu sur son site

Il est temps de se remettre sur son site et arrêter de penser optimisation net linking etc…Par contre se pencher sur son site avec un œil différend

Dites-vous plutôt  :

  • Est ce que cette rubrique rend service à mes utilisateurs ?
  • Est-ce que ma fiche produit est intéressante ?
  • Est-ce que ma rubrique est intéressante ?
  • Est-ce qu’elle me donne envie de l’ajouter au panier ?
  • Les avis sur les produits sont-ils pertinent, apportent-ils un plus ?
  • ma rubrique astuce aide, est elle ce que vous attendez d’une rubrique aide astuce ?

La rédaction de contenu

Bref remettez votre site et son contenu en cause, bien sûr il ne faut pas tout casser, mais il faut certainement améliorer, compléter, bref mettre du contenu. et apporter un contenu qui n’est pas vendable, mais donne toute sa valeur au site

Donner des fiches astuces, des vidéos de formation, des articles sur tout ce qui est saisonnier, bien sur en fonction de votre contenu, soyez imaginatif, si vous avez des événements comme des salons, des foires etc.. faites des vidéos des articles des reportages. allez à la rencontre de vos clients en vrai, ils viendront d’autant plus facilement qu’ils vous connaissent.

Bref faites vivre votre site, bien sûr une bonne gestion de la newsletter d’entreprise est aussi à mettre en place, ne mettez pas tout en libre accès, exigez une inscription à la newsletter pour voir le dernier contenu ou la dernière vidéo. Faites plusieurs newsletter en fonction du contenu et de la cible visée.

Ecrire publier du contenu

Ecrire publier du contenu

Attention : ne faites pas à nouveau l’erreur d’écrire du contenu pour les moteurs de recherche mais écrivez du contenu pour vos utilisateurs.

Utilisez les réseaux sociaux

Dans un autre article, je parlais de ce qu’il fallait faire en matière de réseaux sociaux pour une entreprise, et là, les réseaux sociaux prennent tout leur sens, il faut les animer, les faire vivre et ce sera d’autant plus facile que vous aurez du contenu éditorial à faire partager.  Faite savoir via les réseaux sociaux, que vous publiez du contenu « un peu plus fun » des news du secteur, des astuces, des vidéos, etc….

Remarque importante, cette démarche de contenus mis à disposition régulièrement, a un cout en temps en argent, et c’est aussi une démarche qui s’inscrit dans la durée.

Pour être honnête, ne vous attendez pas à des résultats mirobolants de suite avec une inscription massive à la newsletter, un service commande croulant sous les demandes. mais à une lente évolution, une meilleure captation de vos clients, des clients revenant plus facilement et à moindre coût, le bouche à l’oreille y fait beaucoup aussi.

Développez votre notoriété

Vous allez me dire cela s’appelle la notoriété, oui et non, bien sur c’est de la notoriété, cela va beaucoup plus loin que ça en fait, c’est aussi une façon de s’affranchir des moteurs de recherche en se passant d’eux.  Se passer de Google, c’est bien ça justement qui est important. Au lieu de tout miser sur Google si vous misiez tout sur votre site, beaucoup plus intéressant non

L’audience et les résultats avec le changement de cible

Les courbes d’audience doivent vérifier cela au bout d’un certain temps, vous devriez passer d’une courbe comme celle-ci où les moteurs de recherche présentent près de 80% des parts de moteur de recherche.

Part moteur de recherche dans l'audience

Part moteur de recherche dans l’audience

à une courbe comme celle-ci où les moteurs de recherche ne représentent que 20 % de l’audience. et encore elle n’est pas parfaite, de belles courbes c’est 60% en  accès direct, 20% de liens sur sites et 20 % de moteur de recherche, ça c’est le nirvana.

Acces direct et lien sur site dans l'audience

Acces direct et lien sur site dans l’audience

Remarque

Ce qu’il faut faire, c’est réfléchir à comment obtenir un trafic, soyez imaginatif, regardez ce que font vos concurrents ils ont certainement des bonnes idées mais mal exploité, et une fois la démarche et la stratégie décidée, mettez-la en place.

il va vous falloir :

  • des ressources
  • du temps
  • des idées

Le temps c’est de l’argent. Regardez donc en interne dans vos salariés si cela n’intéresse pas quelqu’un pour tenir ce rôle d’animation. Un expert dans un domaine avec un peu de temps peut écrire de super articles. vous pouvez aussi déléguer une partie de ce contenu auprès d’une agence web sérieuse bien sur. Et les idées, là il va falloir réfléchir, faites parler vos salariés et écouter.

 

Ce n’est pas simple, ce n’est pas gratuit mais qu’est-ce qui est gratuit maintenant, ah si cet article l’est. 🙂

Le but est bien d’être moins dépendant des moteurs de recherche et de se passer d’eux.
+ Eric Vialette

Comments (34)

  • Clemence

    Excellent article, merci !
    Quand on parle des réseaux sociaux, on pense généralement que c’est un moyen simple et gratuit pour augmenter le trafic et donc la notoriété d’un site web !
    Créer cette interface d’échanges et de partage via les réseaux sociaux avec nos internautes et nos clients c’est absolument important .
    On peut pas miser sur google uniquement mais faut absolument donner du temps pour cela afin d’avoir une réputation aussi et surtout gagner de la confiance !
    Finalement , je suis tout à fait d’accord avec l’idée de faire participer nos salariés dans l’animation des réseaux sociaux ….

    4 septembre 2012 at 12 h 30 min
  • Référenceur

    Article intéressant merci. Il est vrai qu’il devient important de s’affranchir de cette dépendance aux moteurs de recherche, cependant vos conseils ne sont pas applicables pour tous les sites/secteurs d’activités…

    4 septembre 2012 at 13 h 41 min
  • Jean-Baptiste

    La première chose que j’explique à mes stagiaires : Google est un serviteur zélé (et imaginatif) pour les internautes, une fois que l’on a compris qu’il valait mieux renseigner le destinataire final que l’émissaire, on gagne du temps !
    Après tout est affaire de choix d’objectifs et de cibles.
    La mise en place de la règle des 3 tiers pour le traffic entrant devient incontournable (1/3 moteur, 1/3 liens, 1/3 direct) et permet de limiter la casse.
    Se placer sur une baseline des concurrents n’est pas une mauvaise idée, on peut gagner gros en analysant les tendances des publicités dans les médias traditionnels.

    4 septembre 2012 at 13 h 49 min
  • Quentin

    C’est exactement la réflexion que j’ai depuis les déboires de cet été. Même si peu de mes sites ont été impactés, je privilégie maintenant le on-site (mais en gardant un peu de off-site tout de même).
    Le problème viens souvent des clients qui ne comprennent pas pourquoi on leur demande d’un coup de nous aider à créer du texte (ben oui, c’est eux les experts dans leur domaine), ou pourquoi on veut modifier des choses sur leur site.

    4 septembre 2012 at 13 h 59 min
  • Littlebuzz

    L’idée est intéressante sur le papier, mais complètement irréaliste dans les faits. Je gère de nombreux sites dans le chiffre d’affaire est directement lié à mon positionnement dans Google. Imaginer une seule seconde que je pourrais me passer, tout du moins « être moins » dépendant d’un moteur qui fait 90% des recherches est une hérésie. Imaginer que je vendrais de la même façon sur les réseaux sociaux, c’est encore pire.

    Bref, intellectuellement j’aime l’idée, mais c’est bien tout 🙂

    4 septembre 2012 at 14 h 01 min
  • gilles

    L’avenir est prometteur pour les rédacteurs web alors ! Car cette fois Google en a dégoûté plus d’un avec ses incessantes mises à jour de son algo.

    4 septembre 2012 at 14 h 18 min
  • Tout miser sur Google… et si on se trompait !! « Johnny Ramos

    […] on http://www.webmarketing-seo.fr J'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer […]

    4 septembre 2012 at 14 h 35 min
  • Arobasenet

    Vous avez bien résumé ce qu’il faut dorénavant faire.
    C’est la ligne que j’ai personnellement choisi depuis un certain temps. C’est à dire faire en sorte que le trafic que je peux recevoir proviennent réellement de mon activité quotidienne: posts, curation,tweet, pins et autres…
    De sorte à supplanter le trafic moteur. S’il y a du trafic moteur, je le considérerai comme un bonus. Sans plus.
    Les mentalités SEO devraient aussi songer de plus en plus à évoluer dans ce sens.

    4 septembre 2012 at 15 h 10 min
  • Miss Seo Girl

    Google détient le monopole quand même ! Peut-on vraiment s’en passer de Google ? Objectivement — je ne pense pas !

    Par contre, ça serait une grave erreur de travailler son site uniquement pour Google, car on peut passer à côté des nombreuses autres sources de trafic ! Comme tu le dis, les réseaux sociaux sont aussi très intéressants pour le trafic, les commentaires dans les autres blogs ou forums, également !

    Donc, s’en passer de Google – NON – pas possible pour moi (en tout cas à l’heure actuelle) ! Toute la difficulté reste donc dans la capacité de diversifier ses sources de trafic ! Il ne faut pas être dépendant de Google ! Car si vous l’êtes, votre site sera NUL – MORT en cas de caprices de la part du moteur de recherche ou de sa disparition du marché (non envisageable pour le moment) !

    4 septembre 2012 at 15 h 24 min
  • David Groult

    60% d’accès direct !!! C’est énorme !!
    Il y a encore beaucoup d’internaute qui passe par un moteur de recherche pour trouver un site qu’ils connaissent déjà (trafic « marque »).

    Je serais plus convaincu par 60% = accès direct + trafic « marque » SEO/SEA

    4 septembre 2012 at 15 h 32 min
  • Christian

    Ce ce qui serait bien, c’est d’obliger GG à afficher sur son portail de pub la mention « l’abus d’utilisation de ce moteur de recherche est dangereux pour la santé et l’avenir des entreprises. Utilisez celui-ci avec le plus de modération possible… »

    Cela étant, il faut être réaliste, tu ne peux te libérer de GG que si tu n’as aucun trafic qui vient de lui. Mais tu veux des visiteurs aujourd’hui, faut passer par l’empire, c’est un état de fait.

    4 septembre 2012 at 18 h 31 min
  • Nico

    Woahoo ! 60% accès en direct, ca c’est un rêve de gosse. J’aimerais avoir la formule pour arriver à un tel résultat. Je serais déjà content si j’avais un 30/30/30. Mais la non plus ce n’est pas chose facile. La communication off line classique est aussi très importante pour améliorer ses stats d’accès en direct.

    5 septembre 2012 at 5 h 48 min
  • Eric

    @Jean-Baptiste tout à fait exact pour la règle des 3 tiers, mais c’est tres difficile à atteindre surtout pour de lE-commerce

    @Littlebuzz mon billet était aussi la pour faire polémique et pour ouvrir la discussion, il faut changer sa vision et apporter un service différend mais cela demande bcp d’effort et pas sur que tous les types d’activité sur le web s’y pretent

    @Gilles oui certainement, après il y aura de tous la dedans aussi et il est certain que la qualité paiera

    @Miss Seo Girl tout à fait l’adage dit ne pas mettre tous les oeufs dans le meme panier

    5 septembre 2012 at 7 h 30 min
  • ntic partenaires

    cela fait 16 ans que je pratique du référencement, au début ce mot n’était même pas Français. Je partage l’avis de bon nombre des intervenant. L’on ne sait plus se débarrasser de Google, parce que il représente 98 % du trafic. J’ai résolument tourner le dos à la méthode tout google il y a déjà 2 ans. C’est sur le fameux page rank en prend un coup, l’adwords devient secondaire, et les réseaux sociaux des accessoires. Le bon dosage pour que nos clients soient visibles et obtienne un ROI satisfaisant ? Chacun à sa méthode, ses secrets, ses astuces certes mais seul le résultat confirme ou infirme votre posologie. Le travail réél est de savoir doser les ingrédients non pas d’une manière générale mais bien en fonction du client tant dans son activité, que dans sa volonté de promotion, de besoin, et également dans ses possibilités de trésorerie. Alors Google à jeter aux orties ? non surtout pas il faut seulement le ramener à sa juste valeur ce qu’il aurait toujours du être, un outil parmi les outils mis à notre disposition pour le bien de nos clients et notre savoir faire. Cela n’est pas de l’utopie c’est simplement une vision de notre action. Je vais peut-être vous étonner ou vous faire réagir mais l’on peut apparaitre en première page de google en un seul jour en utilisant plusieurs locution et sans copier/coller ni autre système prohibé.
    Sur ce bon courage à tous et merci a arobasenet pour ce travail d’amorce et de déclenchement de réflexion

    Jean-pierre gouvazé propriétaire de la marque net-partenaires®

    5 septembre 2012 at 8 h 32 min
  • Nicolas

    Merci pour ces conseils, je travaille dans ce sens depuis quelques semaines maintenant, j’espère que ça va m’apporter une visibilité intéressante rapidement.

    5 septembre 2012 at 9 h 06 min
  • Clément

    Très bon article. Je pense pareil il ne faut pas tout miser sur Google ce serait une erreur il faut diversifier ces sources de trafic et surtout profiter du temps gagné pour améliorer le contenu du site et l’ergonomie si elle n’est pas au rendez-vous. Il y à tellement de source de trafic qui peuvent être utiles comme les réseaux sociaux même si google en reste la principale.

    5 septembre 2012 at 10 h 10 min
  • Evenstood

    Ce n’est pas tout à fait vrai concernant la rédaction web, ce n’est pas encore le nec plus ultra du SEO…

    En revanche, lâcher sa soumission à GG est une vraie bonne idée…Plus facile à dire qu’à faire, il faut réellement avoir un plan global de webmarketing (emailing, fidélisation, ergonomie d’un site), autant de facteur qui nous aideront à vivre sans Google et avec google en améliorant notre taux de conversion.

    5 septembre 2012 at 11 h 50 min
  • Marquis

    Depuis un certain temps, j’ai mis GG et Matt Cutts dans un sachet destiné à la poubelle. Si on suit trop GG, on risque de se désorienter.
    Malheureusement, bon nombre d’entre nous reste accro aux lignes de GG et à son outil GWT.

    GWT est l’élément qui permet à GG de mesurer la psycho des SEO.

    De grâce, je me concentre sur un référencement naturel, logique, transparent. Ensuite, sur ce que veut mon client. A Dieu les régles de GG. (Je les 1 fois par mois.)

    5 septembre 2012 at 13 h 57 min
  • Guillaume

    Il y a la fameuse règle des 1/3 pour se proteger d’une perte d’une des source de revenu de visiteur :
    33% par le referencement payant ou naturel : travailler son SEO
    33% d’accés directe
    33% par des liens (partenaires, CP, reseaux sociaux etc..)

    Ca veut dire travailler sa notoriété et travailler sa popularité. bref beaucoup de boulot !

    5 septembre 2012 at 15 h 06 min
  • lereferenceur

    L’objectif pour un site web est de toujours améliorer son trafic en faisant en sorte que de moins en moins de personne arrive sur son site grâce à Google. En gros, il faut améliorer sa notoriété et ce n’est pas si facile…

    6 septembre 2012 at 2 h 52 min
  • rédaction web

    Google détient la première place en terme de recherche, c’est pourquoi il domine sur le web.
    S’en passé?-ben, c’est pas si évident que ça…je crois même que c’est impossible!
    faudrait attendre que la firme elle même soit en faillite ou bien trouver d’autres activités outre que sur le net!

    Angela

    7 septembre 2012 at 12 h 32 min
  • Référencement ; à travailler en fonction de l'utilisateur final

    […] découvrir : un article plein de bon sens qui réoriente le référencement ! En fait, la finalité du référencement naturel (au moins pour les sites e-commerce), c’est […]

    10 septembre 2012 at 6 h 56 min
  • Amadeus

    C’est vrai que savoir se passer de Google c’est important mais comme le dit Seo Girl, il détient quant même le monopole ! Il faut oublier toutes ses habitudes, écrire pour les internautes et apporter un contenu un peu moins « vendeur » je pense que pour beaucoup c’est une tâche vraiment pas évidente !

    12 septembre 2012 at 9 h 22 min
  • Tout miser sur Google… et si on se trompait !! | Astuces Marketing

    […] on http://www.webmarketing-seo.fr Share this:TwitterFacebookJ'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer ceci. Cette entrée a […]

    14 septembre 2012 at 6 h 15 min
  • La revanche des littéraires sur le web | Blog WebMarketing SEO

    […] je vous rappelle cet article Tout miser sur Google… et si on se trompait !! […]

    14 septembre 2012 at 7 h 25 min
  • Non ! les backlink ne sont pas morts | Blog WebMarketing SEO

    […] pas à la portée de tous et toutes, envisagez une collaboration, je vous invite à relire ceci http://www.webmarketing-seo.fr/tout-miser-sur-google-et-si-on-se-trompait/, faites ce travail ultra sérieusement, il faut devenir la référence et surtout vous allez […]

    25 septembre 2012 at 12 h 55 min
  • Sylvain

    L’algo de Google c’est comme la formule secrète de Coca au siècle dernier… On peut s’en passer et boire autre chose, mais on aura pas trop l’air dans le coup! Question de mode. Bonne nuit les moutons 😉

    4 octobre 2012 at 22 h 07 min
  • Frank

    Tout cela est bien beau mais mes clients veulent une seule chose être vus sur google et même si leur site est celui dont ils rêvaient ils s’énervent vite s.il ne sont pas en première page. Y.a plus que ça qui compte apparemment. Google est notre maitre 🙁

    19 octobre 2012 at 21 h 56 min
  • internet

    Trés clair! Trés interessant!

    1 novembre 2012 at 0 h 17 min
  • La revanche des littéraires sur le web - rédaction web -rédaction web –

    […] je vous rappelle cet article Tout miser sur Google… et si on se trompait !! […]

    28 août 2015 at 15 h 00 min
  • Non ! les backlink ne sont pas morts ! - rédaction web -rédaction web –

    […] pas à la portée de tous et toutes, envisagez une collaboration, je vous invite à relire ceci http://www.webmarketing-seo.fr/?p=82, faites ce travail ultra sérieusement, il faut devenir la référence et surtout vous allez […]

    30 août 2015 at 17 h 52 min
  • Les bonnes pratiques pour écrire un article - rédaction web -rédaction web –

    […] enfin travaillez pour vos internautes, pas pour Google, comme l’explique bien cet article, Tout miser sur Google… et si on se trompait !! + Eric […]

    30 août 2015 at 17 h 57 min
  • Les balises H1 H6 les bonnes pratiques ! - rédaction web -rédaction web –

    […] Il faut donc utiliser ces balises à bon escient mais sans trop optimiser, inutile de répéter 20 fois le même mot-clé. Variez, diversifiez les sous titres, utilisez les synonymes, soyez juste, et rendez service à votre lecteur, écrivez l’article pour le lecteur pas pour le moteur de recherche. Pour rappel Tout miser sur Google… et si on se trompait !! […]

    30 août 2015 at 18 h 54 min
  • Non ! les backlink ne sont pas morts ! - Agence Web SEO WEBMARKETING

    […] http://www.webmarketing-seo.fr/tout-miser-sur-google-et-si-on-se-trompait/ , faites ce travail ultra sérieusement, il faut devenir la référence et surtout vous allez pérenniser votre travail en faisant un travail de qualité. […]

    8 novembre 2016 at 15 h 44 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *