Connaissez-vous l’UI Design ?

Connaissez-vous l’UI Design ?
(Mis à jour le: 15 mai 2022)
4.7/5 - (3 votes)

Nous connaissons déjà l’UX Design, mais nous ignorons encore ce qu’est l’UI Design. On tend souvent à les confondre et pourtant, il s’agit de concepts différents, mais complémentaires. Voici ce qu’il en est.

Quelle est la différence entre UX et UI ?

L’UX signifie « User Experience » ou expérience utilisateur. Il a pour objectif de créer une interface accessible, agréable et facile à utiliser pour les utilisateurs. Pour ce faire, il s’intéresse à l’architecture globale d’un site et à son ergonomie.

L’UI, quant à lui, signifie « User Interface » ou interface utilisateur. Tout comme l’UX, il se focalise sur l’utilisateur en veillant à ce que l’interface à laquelle il fait face réponde à ses besoins. Autrement dit, il s’intéresse surtout à l’interface utilisateur laquelle fait partie de l’architecture du site.

L’UI fait partie de l’UX, l’UI étant la face visible tandis que l’UX étant le tout incluant la face visible et la face cachée.

Qu’entend-on par interface utilisateur ?

Qu’entend-on par interface utilisateur ?L’interface utilisateur est le système qui permet aux utilisateurs d’interagir et d’entrer en contact avec les machines (applications, ordinateurs, smartphones, sites web, logiciels …). Il leur permet de consulter des contenus, de faire un jeu en ligne, de passer des commandes … Pour faire simple, l’UI est le point de rencontre de l’utilisateur et du produit/service qu’il recherche.

En tant que tel, ce point de rencontre se doit d’être facile à utiliser pour permettre aux utilisateurs de parvenir à leur objectif. Pour ce faire, l’UI va s’intéresser à tous les éléments qui composent l’interface à savoir les boutons cliquables, les contenus textuels et visuels, la charte graphique, les liens internes et externes, les outils de navigation …

L’UI design regroupe ainsi les techniques pour concevoir l’interface utilisateur. Il est l’une des bases majeures de l’UX design puisque dans une certaine mesure, il vise à générer des émotions chez l’utilisateur dont la satisfaction de ses attentes. Il est cependant important de souligner que ce n’est pas l’UX qui dépend de l’UI, mais bien le contraire. La réalisation de l’interface doit répondre aux exigences de l’UX.

Pourquoi faut-il soigner l’UI Design ?

Globalement, l’UI design vise à améliorer le confort visuel d’un site. Son intérêt ne se limite toutefois pas là, car une interface utilisateur soignée permet aussi de :

  • Améliorer les interactions entre utilisateurs et le produit ou service de l’entreprise : cela passe à travers la facilité d’usage, l’intuitivité, la lisibilité …
  • Donner une image positive de l’entreprise aux utilisateurs : une interface agréable va leur donner envie de rester plus longtemps sur le site, d’y revenir régulièrement et de passer à l’action attendue d’eux.
  • Améliorer l’image de marque de l’entreprise, car une interface agréable et efficace est toujours source de confiance. Cela va permettre de booster les conversions.
  • Améliorer l’expérience utilisateur globale
  • Optimiser les performances du site.

Quel rôle joue l’UI dans le référencement SEO ?

Quel rôle joue l’UI dans le référencement SEO ?Pour rappel, le SEO regroupe différentes techniques visant à augmenter le trafic d’un site et à en accroître la visibilité. Si on se réfère à cette définition, l’UI n’est pas vraiment un critère phare de référencement puisque son objectif se limite à créer une interface agréable.

Cependant, dans la mesure où les moteurs de recherche classifient les résultats de recherche en fonction du comportement des utilisateurs, un site avec une interface agréable qui attire les internautes et a le don de les faire revenir, a des chances de monter dans le classement des SERPs. On peut alors dire que d’une manière indirecte, l’UI a un impact sur le SEO.

Les comportements des utilisateurs vis-à-vis d’un site seront analysés à travers :

  • Le taux de rebond: plus ce taux est élevé, plus les moteurs de recherche vont penser que le site n’est pas à la hauteur des attentes des internautes. Au lieu de grimper dans les SERPs, cela va le faire chuter.
  • Le taux de conversion : cela se réfère au nombre d’utilisateurs qui ont réalisé l’action qu’on attend d’eux. Plus le nombre est élevé, plus on a la preuve que l’interface joue son rôle en proposant tous les éléments propices pour passer à l’action.

Lire aussi – Le taux de conversion sur les sites e-marchands

Puisque l’interface est un élément qui va vous permettre de séduire vos clients potentiels, il est important de bien la soigner. Sur le long terme, elle va contribuer à vous faire remonter dans le classement des résultats de recherche.

Et n’oublions pas que l’UX joue un rôle direct et majeur sur le SEO. En tant qu’un de ses composants phares, l’UI y participe à sa manière.

A lire aussi – L’importance du SEO pour le succès d’un site internet

Comment définit-on un « interface utilisateur agréable ” ?

Il n’y a pas de réponse spécifique à cette question puisque le qualificatif « agréable » peut être fonction des activités du site et de sa thématique. Néanmoins, on peut dire que sur une interface pertinente, on devrait retrouver :

  • Différents éléments qui facilitent la navigation sur le site en allant d’une page à une autre. Il peut s’agir des catégories et sous-catégories, des liens internes, d’une barre de recherche, de boutons call-to-action …
  • Des éléments intuitifs qui indiquent aux internautes ce qu’ils doivent faire. On sait, par exemple, qu’un X permet de fermer un onglet tandis qu’une disquette permet d’enregistrer un élément. De tels éléments doivent être retenus et surtout, évitez d’interchanger leurs fonctionnalités, car cela va générer de la confusion chez les utilisateurs.
  • Un affichage esthétique : cela se rapporte à la disposition des différents éléments sur l’interface, aux couleurs et police utilisées … L’ensemble doit être agréable, visuellement, et générer des émotions positives comme la simple envie de rester plus longtemps sur le site ou encore l’envie de lire le contenu jusqu’à la fin.
  • Des éléments cohérents entre design et image de l’entreprise : l’exemple le plus proche est celui d’un site dédié aux bébés qui utilise des tons pastel et tendres. Là, il y a cohérence. Par contre, un site de mariage qui utilise des tons sombres et un site sur l’écologie qui utilise beaucoup trop de rouge n’ont aucune cohérence. Cela peut augmenter votre taux de rebond, car les utilisateurs perdent un peu leurs repères.

A lire – Taux de rebond : comment le réduire ?

  • Des éléments qui s’affichent avec fluidité : tous les éléments de l’interface doivent s’afficher correctement et dans leur intégralité et ce, quel que soit le support que vous utilisez.

Dans sa globalité, une interface, pour qu’elle soit agréable, doit être jolie à regarder, mais également pratique et fonctionnelle. Considérez-la comme l’emballage d’un produit, car lorsque l’emballage séduit, les clients se ruent vers le produit. A vous ensuite de faire en sorte que le contenu suive la même tendance en termes de qualité.

Découvrez comment enrichir vos contenus

Comment créer une interface utilisateur (UI) de qualité ?

Pour concevoir une interface utilisateur de qualité, essayez de répondre aux questions suivantes.

Qui sont vos personas ?

Pour qu’une interface séduise et attire, elle doit générer des émotions chez ceux qui la regardent. C’est l’art du storytelling. Et pour générer des émotions chez les autres, vous devez bien les connaître et savoir qu’est-ce qui pourrait toucher leur fibre émotionnelle. Afin de ne pas se heurter à l’indifférence générale, déterminez vos cibles et sachez quelles sont leurs attentes. Cela va vous permettre de tracer les grandes lignes de l’interface de votre site.

Un conseil : regardez les sites des concurrents qui marchent pour vous en inspirer sans les copier. Quels éléments graphiques utilisent-ils ? Comment les disposent-ils sur leur interface ? Cherchez l’inspiration tout en adoptant des points qui vont vous démarquer d’eux.

Comment disposer les éléments sur l’interface utilisateur ?

Pensez hiérarchisation et simplicité. Votre interface doit attirer le regard dans le sens positif du terme. Il faut qu’en la regardant, elle soit agréable à consulter au lieur d’alourdir le regard. Par conséquent, on évite le bric-à-brac d’éléments sans queue ni tête et on les dispose de manière ordonnée et cohérente.

Le visuel doit être léger, car avec des interfaces trop chargées, l’internaute ne sait plus où poser les yeux. Résultat : il n’a pas la patience de chercher ce dont il a besoin dans votre pêle-mêle et préfère s’en aller. Les mots d’ordre à adopter sont donc harmonie, cohérence, légèreté et ordre.

Une astuce : commencez toujours à esquisser un premier « zoning » afin de définir la structure de la page. Cette technique consiste à dessiner des blocs bruts vides afin de juger de l’équilibre de la future interface. Disposez les blocs de sorte à obtenir une interface ergonomique et intuitive.

Du « zoning », vous pouvez ensuite passer au « wireframe » qui inclut les textes se référant à chaque bloc. A ce stade, vous pouvez voir si l’interface est trop chargée ou non. Si elle l’est, enlevez certains blocs pour aérer l’espace et gardez l’ergonomie.

Après le « wireframe », on passe au « prototype » qui intègre les couleurs. Privilégiez les couleurs sobres qui se marient bien pour ne pas charger le visuel.

Ceci peut aussi vous intéresser – 7 réalisations en motion design pour les entreprises

Comment intégrer les boutons Call-to-Action ?

Les boutons Call-to-action figurent parmi les éléments de conversion indispensables à insérer sur l’interface. Il est important de les placer au bon endroit et de leur donner un design facile à identifier. Ils doivent se fondre naturellement dans le décor tout en attirant le regard.

Pour ce faire, choisissez des couleurs qui sortent du lot, sans être agressives. Dans le contenu, privilégiez les verbes d’action qui incitent l’internaute à passer à l’action. Attention, il faut éviter les formules qui rappellent un ordre. L’internaute doit sentir qu’il a le choix donc votre texte doit être encourageant, mais ferme.

Et le plus important, optez pour les boutons et évitez les pop-ups qui, au lieu d’inciter, finissent par agacer.

Comment agencer les visuels sur l’interface ?

Tout comme les boutons Call-to-action, les visuels doivent être insérés de manière naturelle, mais efficace. N’oubliez pas qu’ils restent importants et séduisent plus que les textes. En matière d’UI design, ils remplissent plusieurs rôles :

  • Ils aèrent et structurent les contenus
  • Ils apportent plus de dynamisme et une touche de modernité
  • Ils orientent l’utilisateur jusqu’à l’action qu’on attend de lui

En somme, les visuels doivent apporter plus de vie à votre site et améliorer l’expérience utilisateur (UX).

Découvrez comment insérer de beaux visuels sur son site

Quelle typographie choisir ?

Savez-vous que même en matière de rédaction de contenu, les typographies véhiculent chacun un message propre. Avec un « Times new roman », vous restez dans la sobriété tandis qu’avec un Bradley Hand ITC, vous véhiculez une note plus glamour et plus féminine.

La typographie sera donc choisie en fonction de votre thématique, mais aussi des attentes de vos personas. Pensez aussi au support que vos cibles utilisent le plus souvent. Si la majorité de vos personas utilise leur smartphone pour consulter votre site, une police de type Sans Sérif serait plus adaptée.

Et toujours en termes de typographie, vous devez veiller à choisir la bonne taille de police. Vos textes ne doivent pas fatiguer l’œil donc la règle à adopter est : plus l’écran est petit, plus la taille de police sera grande. En moyenne, la taille idéale se situe entre 11 et 17 points, avec un écart de deux points entre les différents supports. Si pour le mobile, vous adoptez les 17 points, pour la tablette, on peut descendre à 15 et à 13 pour l’ordinateur.

Attention, la typographie des titres et leur taille doit être différentes du reste du contenu. Vous pouvez aussi leur donner une autre couleur pour bien les démarquer, mais évitez les interfaces aux couleurs de l’arc-en-ciel. Ne dépassez pas non plus trois typo différentes par page.

Quelle couleur choisir pour votre interface ?

Les couleurs représentent un élément important de votre stratégie de communication marketing. Vous devez les choisir en fonction des tons les plus représentatifs de votre cible. Globalement, vous avez trois options :

  • Des couleurs monochromatiques : vous partez d’une seule couleur principale, mais qui se décline en deux ou trois nuances. Cela permet de créer une interface reposante et agréable surtout si vous adoptez des notes pastel et tendres.
  • Des couleurs complémentaires : vous choisissez deux ou trois couleurs différentes, mais qui se complètent pour attirer le regard : du gris avec le rose, le classique noir et blanc avec une touche de rouge …
  • Des couleurs analogues ou adjacentes : elles permettent de créer une interface élégante et harmonieuse. Ce design est à adopter pour un site dédié aux seniors, aux professionnels …

Découvrez comment intégrer vos buyers personas dans votre stratégie de content marketing

Comment faire en sorte que l’UI design oriente votre persona ?

Placez les différents boutons au bon endroit et au bon moment. On pense notamment aux boutons qui leur permettent de revenir en arrière, de passer à la page suivante … Le but est de faciliter sa navigation sur votre site en allant de page en page.

Peut-on utiliser la liste déroulante ?

Oui, mais seulement pour les longues listes. Lorsqu’elle est assez courte, privilégiez la case à cocher ou le bouton radio.

Et pour l’ensemble global de l’interface ?

  • Utilisez le scroll infini pour lister les actualités
  • Adoptez une taille comprise entre 7 et 10 mm pour les objets tactiles
  • Evitez les pages d’état vides qui affichent « Il n’y a rien pour le moment … », « Revenez plus tard … »
  • Corrigez les pages en erreur 404
  • Utilisez la pagination pour structurer vos pages
  • N’oubliez jamais les légendes pour les icônes pour faciliter la compréhension de vos pages
  • Adoptez un spinner ou une icône de chargement animée pour faire patienter les internautes
  • Privilégiez les démonstrations vidéo pour présenter les produits ou donner des conseils

A lire – Quels outils utiliser pour créer des vidéos ?

Et bien d’autres encore. Le plus important à retenir est que, quelles que soient les techniques que vous utilisez, l’ensemble de votre interface doit susciter des émotions positives qui rassurent et qui poussent vos personas jusqu’à l’action finale que vous attendez d’eux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.