Que faire en cas de chute de trafic SEO ?

Que faire en cas de chute de trafic SEO ?
(Mis à jour le: 4 avril 2022)
4.5/5 - (2 votes)

Une chute de trafic SEO est forcément alarmante, mais pas forcément très grave. Il ne faudrait toutefois pas laisser les choses empirer et réagir au plus vite pour comprendre ce qui se passe et pour y remédier au plus vite. Voici comment procéder …

Etablir un diagnostic confirmant la chute de trafic SEO

Etablir un diagnostic confirmant la chute de trafic SEO

Avant toute chose, il convient de poser le diagnostic c’est-à-dire mener une analyse approfondie de la situation. Pour ce faire, il faut utiliser deux outils à savoir la Google Search Console et Google Analytics. Associer les résultats de ces deux outils donne une vue d’ensemble permettant de bien comprendre la situation et d’adopter les meilleures solutions.

Comment exploiter la Google Search Console en cas de chute de trafic SEO ?

Pour évaluer une chute de trafic SEO à travers la Google Search Console, vous devez consulter le rapport « Performance » de cet outil. Pour ce faire, voici ce qu’il faut faire :

  • Etendre la plage d’analyse à 16 mois au lieu des 3 mois par défaut :

En remontant plus loin dans le temps, vous pouvez mieux analyser les fluctuations de la page sur une période plus longue. Mieux encore, vous pouvez comparer la situation entre la période où la chute de trafic SEO a été enregistrée et la même période au cours de l’année N-1. Pensez à analyser chaque donnée disponible telle que les URLs, les requêtes, les périphériques utilisés …, car cela peut expliquer diverses choses.

Il se peut par exemple que la page analysée perd du trafic au mois de février de l’année N-1 et de l’année N. Après l’avoir consulté, vous découvrez qu’elle propose une recette sur la bûche de Noël. La chute de trafic est alors normale puisque personne ne cherchera plus une recette de la bûche de Noël à la Saint-Valentin. Par contre, cette même page va voir son trafic remonter à partir du mois d’octobre-novembre puisque déjà, les gens préparent la fête de Noël.

De même, une page qui a beaucoup été consultée sur desktop peut voir ce trafic chuter durant les vacances scolaires puisqu’à cette période, la majorité des gens utilise surtout leur smartphone pour faire des recherches.

L’extension de la plage d’analyse à plus d’un an va permettre d’établir une comparaison.

  • Analyser les types de recherche :

Afin de savoir pour quel type de recherche la baisse de trafic a été enregistrée, il va falloir analyser chaque donnée séparément. Pour ce faire, cliquez sur l’option Type de recherche et cochez, tour à tour, le type de recherche que vous souhaitez expertiser : Google Images, recherche classique, vidéo, Google Actualités … Les statistiques affichées vont vous donner quelques indices expliquant la baisse de trafic et quelques solutions à envisager.

Comment exploiter Google Analytics en cas de chute de trafic SEO ?

Après avoir mené une analyse sur la Search Console, passez maintenant sur Google Analytics. Ce dernier donne des KPIs très précis et va vous permettre de savoir si la chute de trafic a été brutale, lente ou progressive. Pour obtenir les données s’y référant, rendez-vous dans le menu Acquisition > Tout le trafic. Grâce à Google Analytics, vous pouvez demander des graphiques comparatifs pour voir les tendances entre deux périodes. Il est aussi possible d’obtenir des statistiques par sources de trafic : recherche organique, réseaux sociaux, backlinks …

Lire aussi – Stratégie de contenu automatisée sur les réseaux sociaux : pourquoi et comment ?

Globalement, durant sa durée de vie, un site peut subir quatre types de fluctuations au niveau de son trafic :

  • Une chute brutale et soudaine des visites : le trafic descend brutalement puis se stabilise à partir d’un niveau donné.
  • Une chute progressive et instable : la baisse se fait progressivement sur une période donnée et connaît quelques sursauts avant de redescendre à nouveau.
  • Une baisse des performances selon un rythme alternatif : la chute baisse à une période précise chaque année avant de remonter au bout de quelques mois.
  • Une chute soudaine, mais passagère : la baisse se fait du jour au lendemain, mais le site retrouve son trafic normal au bout de quelques jours.

Quelle que soit la tendance remarquée, il est important de comprendre les causes d’une chute de trafic SEO pour y remédier ou l’éviter à l’avenir si cela est possible.

Les causes possibles d’une chute de trafic SEO

Les causes possibles d’une chute de trafic SEO

Une chute de trafic peut s’expliquer de différentes manières. Les causes les plus courantes sont les suivantes :

Une mise à jour des algorithmes de Google

Savez-vous que chaque année, Google effectue plus de 1 500 mises à jour et qu’à chaque fois, il ne communique aucune date précise ? Ce n’est pas sympa de sa part, mais c’est comme ça et on ne peut que s’y adapter. La meilleure façon pour ne pas être trop impacté c’est de bien suivre les consignes SEO dont la plus importante est d’améliorer l’expérience utilisateur (UX). En effet, Google tient à ce que les pages soient conçues principalement pour les internautes et non plus pour ses robots, même s’il faut quand même en tenir compte.

Dans la majorité des cas, on ne se rend compte d’une mise à jour qu’au lendemain de celle-ci, lorsque le site a chuté ou grimpé dans les SERPs, lorsqu’on a été désindexé, suite à une perte de trafic … Par conséquent, une mise à jour (majeure ou mineure) peut très bien expliquer une chute soudaine de son trafic SEO.

Lire aussi – Perte de position soudaine de votre site dans les SERPs : pourquoi et que faire ?

Un changement dans le comportement de recherche des utilisateurs

Qui dit trafic dit affluence d’internautes vers son site. Lorsque le nombre d’internautes qui se rend sur votre site diminue, il est possible que le SEO n’ait rien à voir avec cela. Il se peut juste que la saison ou les tendances ont changé poussant à un changement chez les utilisateurs.

Si on reprend l’exemple donné plus haut, les internautes ne vont pas chercher la recette de la bûche de Noël en février ou en mars. Il est donc logique que pour la page recette bûche de Nöel, le trafic baisse pour ne remonter que quelques mois plus tard.

Même si, dans ce cas-ci, la chute de trafic est logique, elle peut affecter les performances SEO du site surtout lorsque la baisse concerne les requêtes principales.

A lire – Site web : comment générer plus de trafic ?

Une perte de backlinks

Rappelez-vous, les backlinks sont les chemins qu’empruntent les robots, mais aussi une partie de votre audience pour se rendre sur votre site. Par conséquent, si vous en perdez et en quantité en plus, vous pouvez dire adieu à cette portion d’internautes. La baisse de trafic est alors inévitable et pire encore, cela va générer une perte de position dans les SERPs puisque tout le jus SEO apporté par ces liens n’existe plus. La mise en place d’une bonne stratégie de netlinking peut vous éviter cela sans oublier un bon suivi des backlinks reçus.

Lire aussi – Top 7 des meilleurs outils pour surveiller ses backlinks

Des problèmes techniques

Cela peut s’expliquer par :

  • Une panne de serveur ou une erreur de mise à jour :

Cela peut malheureusement arriver et c’est très fâcheux puisque vous pouvez perdre une bonne partie de votre audience. La meilleure façon de connaître la source de la panne est d’ouvrir la page et de lire le message d’erreur affiché.

  • Un temps de chargement trop long :

Cela peut être causé par un encombrement du serveur, un SEO technique mal réalisée … Quelle qu’en soit la cause, il faut veiller à ce que vos pages s’affichent entièrement en trois secondes (voire en moins de 7 secondes tout au plus). Au bout de trois secondes d’attente, une partie des internautes ferment l’onglet et cherchent ailleurs. Et plus les secondes passent, plus la perte d’audience se fait ressentir.

A lire – 5 choses à savoir pour vérifier la vitesse d’un site web

  • Une maintenance :

A un certain moment, la nécessité de faire une maintenance peut arriver. Autant que possible, planifiez-la à un moment où vous êtes sûr que les internautes ne se rendront pas sur le site. Il est, par exemple, possible de la planifier en pleine nuit (reste à savoir le créneau horaire de la nuit dans le pays de vos cibles). Assurez-vous aussi qu’elle ne s’éternise pas. Pour cause, les internautes, eux, sont sûrs de ne pas s’y rendre en pleine nuit, mais les robots crawlers peuvent passer à n’importe quel moment. S’ils tombent sur un site inaccessible, ils peuvent vous pénaliser ce qui expliquerait une chute de trafic.

Une pénalité manuelle de Google

Une chute de trafic et une perte de visibilité dans les SERPs peuvent aussi s’expliquer par une pénalité manuelle attribuée par les membres de la Search Quality Team de Google. En effet, lorsque ces derniers détectent une violation des directives du moteur de recherche ou des pratiques allant à l’encontre de sa charte, ils peuvent vous pénaliser. La bonne nouvelle c’est que lorsque cela arrive, un message de notification sera envoyé pour vous expliquer la raison de la pénalité.

Des problèmes de sécurité

Lorsque Google détecte des problèmes de sécurité sur un site, il avertit les internautes qui cliquent sur le résultat organique qui y mène. Après avoir cliqué sur le lien, il redirige les internautes sur une page intermédiaire où un message d’avertissement sera clairement affiché. Il met à leur disposition un bouton qui permet de retourner sur la page des résultats de recherche.

En règle générale, les internautes tiennent compte de l’avertissement et rebroussent chemin. Il est donc logique que le trafic organique du site baisse de manière considérable.

Une attaque de Negative SEO

Lorsqu’un site subit une attaque de Negative SEO, c’est forcément parce qu’on veut l’abattre. Si on ne réagit pas rapidement, cela peut entraîner une perte de trafic, un déclassement dans les SERPs ou (pire encore) une désindexation.

Il faut donc rester sur ses gardes, faire un suivi quotidien et réagir dès que des situations alarmantes surviennent comme une baisse brutale de votre trafic ou une forte augmentation de mauvais backlinks. Pour comprendre les différentes techniques utilisées par le Negative SEO, consultez notre article sur le Black Hat SEO.

Comment réagir face à une chute de trafic SEO ?

Comment réagir face à une chute de trafic SEO ?

Lorsqu’une chute de trafic SEO est détectée, voici les quelques actions que vous pouvez entreprendre.

  • Réaliser un audit technique du site : intéressez-vous surtout à son accessibilité, au temps de chargement, à l’ergonomie, à l’architecture, au balisage, à l’indexabilité et à l’expérience utilisateur. A lire – Suivre le trafic et les statistiques de visite
  • Vérifier l’index Google pour obtenir le rapport de couverture du site : il faut se rendre dans la Search Console. Ce rapport permet de déterminer les pages indexées et celles qui ne le sont pas. Il donne des recommandations pour résoudre les problèmes en cas d’erreurs détectées. Une augmentation soudaine des erreurs entraîne une baisse de trafic.
  • Faire appel à Google Trends pour évaluer la saisonnalité et les tendances de recherche : commencez par déterminer les principales expressions clés qui vous apportent du trafic puis analysez la courbe qui indique son évolution. Sur la courbe d’un mot-clé saisonnier, vous remarquerez un pic à une période précise suivi d’une chute. Pour les mots-clés non saisonniers, la courbe reste stable à longueur d’année.

Enfin, pour ne plus être pris au dépourvu, pensez à mettre en place des alertes pour réagir au plus vite. Il faut aussi surveiller les dates des mises à jour de Google.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.